AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  Empty
MessageSujet: MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)    MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  Icon_minitimeDim 3 Nov 2013 - 13:22

MSB-ANTIBES :
LE REQUIN ET LE LION…


À peine remis de leur empoignade avec les Tchèques du Cez Nymburg, les Sarthois se retrouvaient ce samedi confrontés à un promu aux dents longues : les Sharks d’Antibes. Dans les profondeurs du classement après un début de parcours compliqué par la grave blessure du géant Saer Sene, les partenaires de Tim Blue, MVP de Pro B, ne venaient pas à Antarès pour le plaisir de nager en eau trouble : ce banc de requins espérait bien croquer le lion du MSB !

MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  26384 MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  26384 MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  26384 MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  26384 MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  26384 MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  26384 MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  26384 MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  26384 MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  26384 MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  26384 MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  26384 MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  26384 MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  26384 MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  26384 MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  26384 MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  26384 MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  26384 

Désireux de noyer le poisson, JD gardait Charles et Vaughn en cale sèche et expédiait Kévin et Pape dans le grand bain ! L’entre-deux s’avérait favorable, JP menait le premier assaut et ouvrait le score, le grand Blue n’y voyant que du bleu : 2-0 ! Vébobe, puis DaShaun s’étant ensablés, Bah y allait de son coup d’aileron : 2-3. Reyshawn mordait tout aussi fort (+ 3), mais O’Bannon n’était pas en reste : 5-6. Dansant au cœur de la fosse, JP harponnait Blue et s’octroyait, inutilement, un petit bonus : 7-6. O’Bannon et Pape en échec, Kévin s’accrochait au ballon comme à une bouée et le ressortait vers Reyshawn qui, d’un coup de patte, se chargeait de la finition : 9-6. Sur l’action suivante Vébobe, plus seul que Robinson sur son île, faisait admirer son adresse derrière la ligne de flottaison : 9 partout ! Pape dribblait tel une otarie sur la piste aux étoiles, cherchant à qui confier la balle. Finalement, JP et Dounia la rendaient poliment. JD lançait Vaughn et Alain dans la mêlée. O’Bannon ayant manqué sa cible, Pape filait au cercle, sans rien demander à personne : 11-9. Martin, à peine entré à la place de Desroses, faisait donner l’artillerie : 11-12. Reyshawn échouait et cédait sa place à DaShaun, bientôt suivi par Dounia et par Antoine. Après deux lancers de Martin, Pape trouvait Vaughn bien démarqué pour un superbe rainbow shot : 14 partout ! Blue se heurtait à un roc nommé Dounia, mais Antoine visait mal. Les défenses jouaient les barrières de corail : O’Bannon, Vaughn, De Jong s’y frottaient en vain. Vaughn, toutefois, d’une passe transversale bien dirigée, offrait du caviar à Charles, qui régalait l’assistance : 17-14. Si Vébobe écopait d’une faute offensive, Charles n’en tirait aucun bénéfice. L’immense De Jong, du plat de sa nageoire, claquait le ballon récalcitrant dans le filet : 17-16. Vaughn arrosait à tout va, mais Dounia s’étant emparé du rebond, Antoine tirait une bordée à trois points : 20-16 ! Un lancer de Bryan-Amaning et chacun regagnait son banc : 20-17 !
Antarès assistait à un curieux duel, avec de nombreux tirs primés, mais aussi beaucoup de maladresse de part et d’autre. Pour l’instant, les Sharks résistaient aux Manceaux !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Rien de facile pour Vaughn, ce soir…

De Jong tenu à distance par Alain, Charles héritait du ballon, mais refusait le tir, préférant servir son camarade, en embuscade dans la raquette. Bousculé, Alain, à 100% sur la ligne, se faisait justice : 22-17. Suite à une perte de balle de ses protégés, Toupane posait un temps mort. La balle était très disputée : égarée après une mésentente de Dounia et d’Antoine, récupérée par Charles et Alain, intraitables en défense, elle revenait entre les mains de Charles qui montait au cercle : 24-17. Bryan-Amaning, tout juste débarqué, tardait à s’acclimater. Le bras roulé d’Alain ne trouvait que l’arceau et la claquette de Dounia connaissait le même sort. Desroses oubliait le cuir en route, tout comme DaShaun. Fein en échec, JP, victime de De Jong, se contentait d’un médiocre 1/2 : 25-17. Fein à la peine, De Jong ressortait vers Blue pour un triple qui regonflait les voiles antiboises : 25-20. JP et De Jong se neutralisaient l’un l’autre, tantôt sous un panneau, tantôt sous l’autre. Les Manceaux ayant encore perdu une balle, JD stoppait les hostilités. Blue poursuivait vent debout (+ 2), tandis que DaShaun, visiblement patraque, manquait de réussite. Le bar du port étant grand ouvert, O’Bannon frétillait jusqu’au cercle : 25-24. Charles forçait son tir, alors que tous les signaux de Blue étaient au vert : 25-26 et 0-9, série en cours ! Deux lancers de Charles remettaient toutefois les Tangos à flot : 27-26. Fein et ReyShawn tentaient leur chance, sans succès. Agacé, Toupane sermonnait ses hommes. Vaughn mitraillant dans le vide, deux jets d’O’Bannon replaçaient les Azuréens en tête : 27-28. Si DaShaun griffait, Blue mordait : 29-30. Pape couvait le ballon comme un œuf, obligeant Vaughn à tenter l’impossible. Bah poussait le bouchon un peu plus loin : 29-32. DaShaun, fatigué, ratait un lancer : 30-32. Par chance, Dounia ayant repoussé la marée adverse, DaShaun trouvait Reyshawn à temps pour égaliser à 32 partout !
Après avoir mené de 7 points, le MSB s’était laissé endormir par le rythme chaloupé et faussement nonchalant des Antibois. S’il n’y avait pas encore péril pour le navire, mieux valait toutefois demeurer prudent !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Dashaun, émoussé, mais courageux…

Au retour des vestiaires, le lion du MSB faisait entendre son rugissement : Charles servait Reshawn pour un triple du meilleur effet : 35-32. Les garde-côtes ayant sifflé une charge irrégulière à Blue, Vaughn se précipitait un peu trop et se faisait subtiliser le cuir. JP s’étant chargé de contrer Martin, Vaughn gâchait une nouvelle occasion, bien rattrapée par Reyshawn : 37-32. Bah ne montait pas assez haut pour éviter Alain qui l’attendait et se faisait bâcher… DaShaun renaissait de ses cendres pour manger du squale : 40-32. Blue, dans le rouge, se montrait moins adroit, mais se rachetait aussitôt, grâce au rebond offensif de Bah : 40-34. DaShaun ripostait par un lay-up : 42-34. Blue jouait les Hercule pour contenir à lui seul le lion manceau : 42-36. JP, qui faisait la sieste dans la raquette, se faisait prendre par la patrouille, ce qui rendait courage à Bah : 42-38. Dounia sanctionné pour une faute offensive, Blue voyait la vie en rose : 42-40. Vaughn et O’Bannon faisaient les vendangeurs, le premier se rachetant par de bons pourcentages sur la ligne de réparation : 44-40. Fein totalement stérile, Vaughn s’appliquait : 46-40. Blue poursuivait sa promenade de santé (+ 2), mais commettait sa troisième faute en accrochant Vaughn (2/2) : 48-42. Les Manceaux colmataient enfin les brèches et poussaient leurs adversaires au bout des 24 secondes réglementaires. Crinière au vent, Vaughn attirait la meute à lui et Antoine, isolé, déchirait l’air de sa patte gauche pour un triple fort bienvenu : 51-42 ! Un nouveau contre de Dounia soulevait l’enthousiasme, mais Bryan-Amaning parvenait tout de même à marquer : 51-44. Vaughn en échec, Dounia au rebond offensif, Alain se faisait à son tour contrer comme un benjamin par Bryan-Amaning, avant de se venger aux dépens de Desroses. Très actif en relais de Blue, Bryan-Amaning soignait sa cote : 51-46. Vaughn se dispersait et les Sharks, à l’odeur du sang, claquaient des mâchoires : ayant manqué son second lancer, Bryan-Amaning confisquait le rebond offensif et ressortait sur Desroses dont le shoot lointain entrait comme une fleur dans le cercle : 51-50 ! Il ne restait plus assez de temps alors pour permettre à Vaughn de réaliser un exploit…
Avec 9 points d’avance, les Manceaux avaient bien cru avoir fait le break, mais ils se retrouvaient avec les crocs de leurs adversaires plantés dans le short ! Dominés au rebond, fébriles au tir, ils semblaient manquer de fraîcheur.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Charles, en costaud !

Un échec d’Hoffman, une passe hasardeuse d’Antoine, un marcher de De Jong, un autre de Reyshawn : le niveau de la rencontre était loin d’atteindre des sommets. De Jong débloquait pourtant le score et Antibes virait en tête : 51-52 ! Reyshawn en échec, Bryan-Amaning laissait deux lancers aux poissons. Le MSB allait de Charybde en Scylla, à l’image de son capitaine qui multipliait les mauvais choix. Reyshawn, pourtant, prenait le jeu à son compte. Sur une extra-passe impeccable, il servait Charles dont le tir lointain galvanisait Antarès : 54-52. Après un tir de Bah, Blue, de retour, captait le ballon, mais Desroses s’emmêlait opportunément dans ses pas. Si DaShaun ne trouvait toujours pas sa vitesse de croisière, Reyshawn enclenchait le turbo ! Ayant arraché le rebond, il délivrait à Pape, bien campé sur ses appuis en lisière de raquette, sa seconde extra-passe décisive en quelques secondes : 57-52. Charles contrait O’Bannon et tout le public applaudissait ! DaShaun en difficulté, Reyshawn surgissait à nouveau pour terminer l’action : 59-52. Les Antibois, longtemps en sur-régime, commençaient à baisser pavillon. Desroses n’arrivait plus à rien et même Blue manquait un lancer : 59-53. JP, décidément l’ombre de lui-même depuis quelque temps, cafouillait. Deux jets de O’Bannon réveillaient les Sharks : 59-55. Les héros tiraient la langue, à l’image de DaShaun et de Blue, tous deux maladroits. Cerné par les maillots bleu et blanc dans la raquette antiboise, Dounia rendait la possession. Blue alignait deux lancers : 59-57 ! Les Manceaux sentaient le souffle de la bête sur leur nuque ! Reyshawn, O’Bannon, Vaughn, butaient sur des défenses devenues hermétiques. Alain freinait Blue et Charles finissait fort (+ 2), mais Martin sortait de l’ombre : 61-59 à 1’09 du terme… DaShaun, vidé, ne trouvait plus la juste mesure. Par bonheur, Vébobe qui n’est pas exactement le champion de l’exercice, gaspillait deux précieux jets. À 54” du buzzer, la balle de Reyshawn déviait… Blue avait le ballon, mais DaShaun bondissait comme un fauve pour le lui arracher ! Jan-Aimé Toupane réclamait un temps mort et donnait ses consignes, car Antibes n’était pas dans la pénalité. Faute de Vébobe : remise en jeu du MSB… Faute d’O’Bannon : remise en jeu du MSB… 12”3 à attendre ! Faute de Martin sur Reyshawn : deux lancers francs ! L’intérieur manceau se concentre : 63-59 ! Encore 10”4 à souffrir… Temps mort pour Antibes : les requins sont prêts pour la curée. Blue tente le diable, trouve le devant de l’arceau. Ses partenaires sont au rebond… Faute de Vaughn sur Martin qui entre son premier jet, rate volontairement le second ! Le rebond est pour les Azuréens : Bah shoote pour obtenir la prolongation… C’est la Ba(h)lle de match… Ouf… C’est à côté !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Reyshawn, en roi des Sharks !

Au terme d’un combat acharné, le lion du MSB demeure maître chez lui, dans son antre d’Antarès. Émoussés par les efforts fournis contre Nymburg quelques jours plus tôt, les Manceaux ont bien failli être la proie des Sharks, qui ont chèrement vendu leur peau. L'impact de Tim Blue, "le requin bleu", a été considérable, mais Reyshawn a fait taire ceux qui ne le trouvent “pas Terryble” en s’arrogeant le titre de MVP de la partie (19 pts, 5 rbds, 2 pds, pour 22 d’éval) et Charles a tenu son rang (12 pts, 8 rbds, 1 pd, pour 17 d’éval). Si les lignes arrières n’ont pas été à la fête — DaShaun (8 pts, 3 rbds, 3 pds, pour 6 d’éval), Antoine (6 pts, 2 rbds, 1 pd, pour 2 d’éval), Vaughn (9 pts à 2/11, 1 rbd, 3 pds, pour 2 d’éval), Pape (2 pts, 0 rbd, 3 pds, pour 2 d’éval) —, les intérieurs ont franchement souffert : Dounia (0 pt, 6 rbds, 2 pds, pour 5 d’éval), Alain (2 pts, 2 rbds, 0 pds, pour 4 d’éval), JP (5 pts, 1 rbd, 0 pd, pour 3 d’éval). Kévin a peu joué (2 rbds, 2 d’éval). Il conviendra donc de soigner la récupération avant de se rendre en Allemagne pour y affronter les Dragons, pour ensuite aller défier sur son propre terrain Nanterre, le champion de France, récent vainqueur au Palao Blaugrana et à la Meilleraie !

[Un grand merci à David Piolé pour ses superbes photos.]

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk



Dernière édition par The Dunk le Mar 19 Nov 2013 - 23:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sneaker
Joueur espoir
sneaker


MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  Empty
MessageSujet: Re: MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)    MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)  Icon_minitimeLun 4 Nov 2013 - 8:56

merci the dunk Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-ANTIBES (saison 2013-2014)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clermont Foot : saison 2013-2014
» saison PRO D2 2013/2014
» Reprise et Calendrier saison 2013 2014
» EFFECTIF 2013/2014
» [US ALBI] saison 2012-2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2013-2014-
Sauter vers: