AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 MSB-CSP (saison 2013-2014)

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


MSB-CSP (saison 2013-2014) Empty
MessageSujet: MSB-CSP (saison 2013-2014)   MSB-CSP (saison 2013-2014) Icon_minitimeDim 1 Déc 2013 - 22:38

MSB-CSP LIMOGES :
Limogeage en règle…


À peine de retour d’Italie où ils avaient failli créer la surprise, les joueurs du MSB, finalement battus par Cantu pour deux petits points et après prolongation, devaient surmonter leur déception et leur fatigue pour affronter le CSP, récent vainqueur de Nanterre. Nettement remodelée cette saison, avec dans ses rangs, Alex Acker et Nobel Boungou-Colo, l’équipe limougeaude occupait la deuxième place du classement, ex-æquo avec Orléans et… Le Mans !

MSB-CSP (saison 2013-2014) 26384 MSB-CSP (saison 2013-2014) 26384 MSB-CSP (saison 2013-2014) 26384 MSB-CSP (saison 2013-2014) 26384 MSB-CSP (saison 2013-2014) 26384 MSB-CSP (saison 2013-2014) 26384 MSB-CSP (saison 2013-2014) 26384 MSB-CSP (saison 2013-2014) 26384 MSB-CSP (saison 2013-2014) 26384 MSB-CSP (saison 2013-2014) 26384 MSB-CSP (saison 2013-2014) 26384 MSB-CSP (saison 2013-2014) 26384 MSB-CSP (saison 2013-2014) 26384 MSB-CSP (saison 2013-2014) 26384 MSB-CSP (saison 2013-2014) 26384 MSB-CSP (saison 2013-2014) 26384 MSB-CSP (saison 2013-2014) 26384 

Tout débutait bien : Dounia prenait le meilleur sur Zerbo… Si DaShaun ratait sa première tentative, Green se faisait scotcher par Dounia et le meneur manceau offrait à son camarade Vaughn l’ouverture du score sur un joli triple : 3-0. Sur l’attaque limougeaude, c’était au tour d’Acker de goûter du Dounia. JP, puis Acker butaient sur les défenses, de même que Green sur le rebond offensif. Vaughn égarait le ballon, mais Green se mettait à la faute. JP trouvait Dounia, bousculé, qui laissait un lancer en route : 4-0. Charles neutralisait Boungou-Colo et JP portait l’avance mancelle à 6-0. Boungou-Colo en échec, Acker se chargeait de la finition : 6-2. Sur une passe douteuse de Vaughn, le CSP repartait de l’avant, mais Acker ne trouvait pas l’ouverture. JP et Dounia échouaient l’un après l’autre, mais le second s’occupait de Green, avec l’assistance de Charles, de sorte que Le Mans récupérait la possession. Victime d’une faute non sifflée, DaShaun manquait la mire. Boungou-Colo ne faisant pas mieux, Vaughn se présentait aux lancers pour un modeste 50% : 7-2. Après un temps mort du CSP, Reynolds entrait dans la danse : 7-4. Le CSP étant dans la pénalité, JP obtenait deux jets, mais n’en transformait qu’un seul : 8-4. Alors que Charles venait de stoppait Boungou-Colo, Alain et Antoine entraient en jeu. Conspué pour on ne sait quelle raison par quelques-uns des 82 supporters limougeauds présents à Antarès, apparemment pas les plus finauds, Antoine se chargeait de les réduire au silence par un coup de sa patte gauche : 11-4. Sur ces entrefaites, Boungou-Colo réussissait enfin à se faufiler et doublait la mise après une perte de balle d’Alain : 11-8. Charles en échec, Acker débloquait son compteur : 11-10. Pape ayant figé le ballon avec ses dribbles inutiles, Antoine tentait l’impossible en fin de possession. Heureusement, Reynolds et Boungou-Colo ne se montraient pas plus inspirés. Après deux lancers d’Alain, Moerman sortait de l’ombre : 13-12. Les Tangos finissaient toutefois le quart temps comme ils l’avaient commencé, sur un tir lointain de Charles : 16-12. Pris par le temps, Moerman laissait la marque inchangée.
Bien en place en défense, le MSB avait gâché plusieurs occasions de creuser l’écart : un nombre trop élevé de balles perdues et quelques lancers gâchés expliquaient la faiblesse du retard des visiteurs.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
DaShaun et Dounia en défense : on ne passe pas !

Deux lancers du massif Williams ramenaient Limoges à deux points : 16-14. Grâce à une superbe passe d’Antoine, Reyshawn ripostait par un beau rainbow shot : 19-14. Williams, Alain et Moerman en échec, Reynolds profitait d’une balle perdue par Alain pour interrompre ce concours de maladresses : 19-16. Ni Pape, ni Acker ne trouvaient la faille, mais Williams s’emparait du rebond et obtenait deux lancers, à 1/2 : 19-17. En filou, Moerman attrapait le ballon et, contre le cours du jeu, égalisait à 19 partout. Pape en échec, le MSB profitait d’un rebond favorable pour ressortir le cuir vers Reyshawn. Quoique situé au moins à 8 mètres de distance, l’attaquant expédiait un somptueux tir qui touchait à peine le filet : 22-19. Le corps arbitral multipliant les coups de sifflet contre les Manceaux, Acker, à 2/2, ne se privait pas : 22-21. Après un panier de Pape (+ 2) sous le panneau, un échec de Moerman et une claquette ratée d’Acier, le coach limougeaud rappelait ses hommes. Vaughn rendait sottement la possession et Reynolds, à 100% sur la ligne, maintenait son équipe en vie : 24-23. Bien lancé, JP y allait de son petit lay-up : 26-23. Reynolds sanctionnait immédiatement un oubli défensif de Pape et rétablissait la parité entre les deux adversaires. À 26 partout, JP tentait un tir trop loin de son spot habituel et deux lancers de Moerman portaient le CSP en tête pour la première fois : 26-28. Quelque peu perturbés, les Manceaux se faisaient balader jusqu’au bout des 24”, sans trop de conséquences, car Moerman manquait son shoot. Si Pape ne faisait pas mieux, il récupérait son propre ballon et le ressortait vers Charles, dont le tir en cloche (+ 3) soulageait les siens : 29-28. Acker en délicatesse au tir, Charles ajoutait encore 2 points qui faisaient du bien : 31-28. Reynolds soutirait encore 2 lancers aux hommes en gris pour recoller à 31-30. DaShaun, en manque d’adresse, ratait un tir ouvert. Moerman gâchait une occasion de reprendre l’avantage, mais Pape, parti à l’aventure, lui offrait une seconde chance. Très actif, Moerman provoquait la faute, manquait son second jet et s’emparait du rebond. Boungou-Colo n’en tirait aucun bénéfice, mais Antoine se précipitait trop pour prendre son tir, si bien que Reynolds parvenait encore à extorquer 2 lancers à des arbitres décidément très tatillons dans ce deuxième quart temps : 31-33. Si Charles forçait son tir, par chance, JP veillait au grain : 33 partout ! Après une gamelle de Moerman et un échec de Curier, Dounia redonnait l’avantage aux Manceaux : 35-33. La dernière tentative d’Edwards ne donnait rien.
Visiblement fatigués, les Sarthois, accablés par les coups de sifflets, restaient devant, mais semblaient peiner pour trouver des solutions en attaque. Si l’adresse à trois points, demeurait correcte (6/14 contre 1/11), le rebond posait problème (19-22). À l’évaluation, il était quand même clair que le MSB n’était pas récompensé de ses efforts (43-37).

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Pourquoi Reyshawn a-t-il si peu joué ?

Après un échec de Vaughn, Boungou-Colo faisait parler la poudre et Limoges annonçait la couleur : 35-36. De son côté, Charles manquait sa cible et le jeu était un temps arrêté pour permettre à Dounia de rechercher sa lentille. Reyshawn interceptait ensuite le ballon et Charles allait provoquer une faute, avant de se faire justice (2/2) : 37-36. Williams ratait un tir et JP lui donnait la leçon : 39-36. Acker et DaShaun ne parvenaient pas à trouver la bonne distance. Si Boungou-Colo perdait la balle, Vaughn se faisait contrer. Acker n’y arrivait toujours pas, mais Charles dérapait sur le parquet, si bien qu’Edwards relançait le CSP : 39-38. Un triple de Reyshawn enflammait Antarès : 42-38. Williams à la peine, JP rendait la possession, mais DaShaun subtilisait le ballon et Vaughn obtenait deux lancers : 44-38. Green, dans le rouge, passait au orange : 44-40. Cependant, Charles rendait les coups et le public semblait raisonnablement optimiste : 46-40. Boungou-Colo, puis JP refusaient, l’un après l’autre, de conserver le cuir, mais Green, très remonté après un incident avec DaShaun, allait chercher deux jets : 46-42. Vaughn en échec, Edwards, d’une claquette, repoussait un tir d’Acker à l’intérieur du cercle : 46-44. Sitôt entré pour relayer DaShaun, Antoine se faisait confisquer la possession. Moerman entrait un lancer sur deux, Alain ayant nettoyé l’arceau : 46-45. Pape, désorienté, perdait le ballon et, grâce à Edwards, le CSP virait en tête : 46-47 ! JD réclamait un temps mort. Le jeu ayant repris, DaShaun voyait son tir dévier, tandis que Green allumait à trois points : 46-50. Les Manceaux, aux abonnés absents, encaissaient un terrible 0-12, série en cours ! Loin de ses bases habituelles, Alain tentait, sans réussite, un shoot difficile et Reynolds, déchaîné, enfonçait le clou : 46-53 ! Moerman profitait d’une énième perte de balle (+ 2) et, après un cafouillage de Charles, Green ajoutait le coup de corne final : 46-58 !
Après avoir porté son avance à six points, le MSB avait brusquement perdu tout contact avec la réalité, tandis que les snipers limougeauds, transparents en première mi-temps, sortaient du bois. Avec un déficit de 12 points, les Sarthois se devaient de réagir…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
JP s'est beaucoup battu…

Si Charles manquait son tir, Dounia récupérait le ballon que JP se chargeait de convertir en points, avec le bonus : 49-58 ! L’espoir renaissait timidement, d’autant que Reynolds semblait moins bien et que Green écopait de sa quatrième faute. Hélas, un bon tir de JP tournoyait sur l’arceau avant de ressortir. Charles coupait une ligne de passe, mais sa passe trop molle était interceptée et Reynolds frappait : 49-61 ! Deux lancers d’Antoine et la quatrième faute de Williams apportaient un peu d’air : 51-61. Acker ne transformait pas son tir, alors que DaShaun, à 2/2, entrait enfin ses premiers points : 53-61. Seul derrière l’arc, Reynolds retombait de haut, si bien que Charles pouvait réduire l’écart : 56-61 ! Le MSB revenait dans le match ! De plus Moerman gaspillait des munitions… Edwards cependant dominait dans la raquette et Reynolds passait dans la quatrième dimension : 56-64 ! Le cercle repoussait un bon shoot de DaShaun, mais le sort hésitait : Acker commettait sa quatrième faute et rendait la possession. Les mains moites, JP laissait échapper la balle. Edwards, très présent en deuxième mi-temps, mettait de l’argent au coffre : 56-66. Suite à une faute de JP, Reynolds entrait ses deux jets : 56-68. Vaughn partait à l’abordage et se heurtait à un mur. Moerman, froid comme une lame, expédiait un tir en cloche qui faisait très mal aux oreilles : 56-71. JP échouait à renverser la vapeur. Boungou-Colo se mêlait à la fête (+ 2) et doublait la mise après une nouvelle passe hasardeuse des Tangos : 56-75. Flairant l’heure de la curée, Moerman arrachait encore un ballon que Boungou-Colo transformait en lancers francs : 56-77. Au lieu de garder la tête froide, Vaughn se précipitait vers les défenseurs qui l’attendaient au tournant. Moerman laissait deux lancers en route, mais Reyshawn se faisait sèchement contrer et Reynolds poursuivait en mode berseker : 56-80… Boungou-Colo se payait le luxe de contrer Alain, avant d’aller lui planter un panier sur la tête : 56-82 ! L’affaire tournait à l’humiliation… Une gamelle d’Antoine, toujours hué par les mêmes énergumènes, une brique de Moerman qui présumait de ses forces, un échec de Reyshawn, la rencontre se délitait lentement. Zerbo entrait un jet sur deux : 58-83. Antoine se faufilait jusqu’au panier pour endiguer l’inondation, mais manquait son & one : 60-83. Entré pour participer au triomphe des siens, le jeune Estienne expédiait un alléluia au buzzer, véritable cerise sur le gâteau limougeaud : 60-86.
Tantôt malchanceux, tantôt hors du coup en attaque, manifestement sur les genoux en défense, les joueurs du Mans laissent Limoges se hisser à la première place du classement du championnat pour la première fois depuis 13 ans !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Charles a livré un match plein…

Emmenés par un formidable Reynolds (30 pts, 2 rbds, 5 pds, pour 36 d’éval), MVP du match, bien soutenu par Edwards (8 pts, 10 rbds, 20 d’éval), Boungou-Colo (15 pts, 5 rbds, 3 pds, pour 19 d’éval) et Moerman (13 pts, 8 rbds, 2 pds, pour 16 d’éval), le CSP, qui ne joue que le championnat, il convient de le rappeler, a atomisé un MSB physiquement usé par le combat livré en Italie et par l’empilement de rencontres de haut niveau (Nanterre, Ostende, Strasbourg, Zagreb, Cholet, Cantu…) de ces dernières semaines. En première mi-temps, les hommes de JD donnaient en effet l’impression de dominer leur sujet. Meilleurs Manceaux sur le terrain, Charles (15 pts, 8 rbds, pour 20 d’éval) et JP (12 pts, 6 rbds, 3 pds, 11 d'éval) devront remotiver leurs coéquipiers qu’un nouveau match couperet attend à Nymburg !

[Merci à François Navarro et à Emmanuel Cosnier pour leurs photos splendides !]

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-CSP (saison 2013-2014)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clermont Foot : saison 2013-2014
» saison PRO D2 2013/2014
» Reprise et Calendrier saison 2013 2014
» EFFECTIF 2013/2014
» [US ALBI] saison 2012-2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2013-2014-
Sauter vers: