AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 MSB-CB (SAISON 2013-2014)

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


MSB-CB (SAISON 2013-2014)  Empty
MessageSujet: MSB-CB (SAISON 2013-2014)    MSB-CB (SAISON 2013-2014)  Icon_minitimeDim 2 Mar 2014 - 10:42

MSB-CB :
un petit bout de brioche ?


Après une flamboyante Leaders cup, les Tangos étaient allés se jeter dans la gueule des Sharks, qui les attendaient au tournant. Cependant, les équipes de Dijon, de Strasbourg et de Limoges ayant elles aussi subi le contrecoup de la débauche d’efforts consentie chez Mickey, le MSB avait pu préserver sa première place ex-æquo. En fait, seul l’OLB, en recollant au groupe de tête, avait tiré avantage de la 20e journée. Il ne fallait pas pour autant s’endormir sur ses lauriers en contemplant béatement la bannière toute neuve qui flotte désormais dans les cintres d’Antarès, mais réagir sans délai, en dépit du trouble semé par l’annonce prématurée du non-renouvellement du contrat de JD. Or, pour cela, rien de tel qu’un bon vieux derby contre le voisin et éternel rival choletais !

 MSB-CB (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-CB (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-CB (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-CB (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-CB (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-CB (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-CB (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-CB (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-CB (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-CB (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-CB (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-CB (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-CB (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-CB (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-CB (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-CB (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-CB (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-CB (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-CB (SAISON 2013-2014)  26384 

JP donnait le ton en poussant le ballon vers Charles, avant de provoquer la faute de Marquis et d’enfiler ses 2 jets : 2-0. Chatfield en échec, le capitaine manceau, auréolé de son récent trophée de MVP de la finale à la Disney Arena, déposait le ballon dans le filet : 4-0. Wilson réveillait cependant les visiteurs (+ 2), avant que Cox ne profite d’une mauvaise passe de Charles pour égaliser à 4 partout. JP en échec, Pape se chargeait de la finition en altitude : 6-4. Arrivé dans les Mauges depuis peu, Goods montrait qu’il portait bien son nom : 6 partout. Malicieux, JP obtenait la deuxième faute de Marquis, qui cédait sa place au jeune Morin. Charles montait au cercle (+ 2), mais Goods rétablissait la parité : 8 partout. JP en échec, Goods, décidément pas mauvais, entrait le panier et le bonus, à la vive satisfaction des supporters choletais venus encourager leur équipe : 8-11. DaShaun se montrant discret en ce début de rencontre, Morin donnait 5 points d’avance aux siens : 8-13. De loin, Reyshawn se hâtait de remettre les pendules à l’heure : 11-13. Wilson à la peine, DaShaun débloquait enfin son compteur : 13 partout ! Cox, puis JP se heurtaient aux défenses, désormais bien en place. Sur un repli trop lent, Wilson, en embuscade, punissait les Manceaux : 13-15. Pape trouvait Reyshawn pour une nouvelle égalisation à 15 partout, avant de revenir stopper la contre-attaque adverse. Alain et Vaughn prenaient le relais de JP et de Charles. Reyshawn tentait en vain d’enchaîner, mais Alain captait le rebond. À son tour, Vaughn manquait sa cible, avant que Pape n’obtienne, en plus de la deuxième faute de Morin, 2 lancers, aussitôt transformés : 17-15. Goods ayant laissé filer la balle, Antoine, qui venait de remplacer DaShaun, se faufilait jusqu’à la planche : 19-15. Wilson marchait sur la ligne et rendait la possession. Laurent Buffard réclamait un temps mort. Malheureux au tir, Alain manquait une occasion de donner un peu d’oxygène à ses partenaires, mais, par compensation, Goods expédiait un vilain airball ! Antoine repérait Alain, oublié dans la peinture, pour un dunk facile : 21-15. Wilson dégainait alors à 3 points, mettant un terme à la série (8-0) mancelle : 21-18. Ni Dounia, ni Cox ne parvenaient plus, ensuite, à faire évoluer le score.
Après avoir un peu cafouillé, le MSB semblait avoir pris la mesure de son adversaire et menait 9/5 aux rebonds, 4/2 aux passes et 23/19 à l’évaluation. Il convenait toutefois de rester concentré !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Reyshawn le Terry-ble !

Wilson et Alain manquaient leurs premières tentatives. Ho You Fat, en revanche, s’offrait deux points & one, mais ratait son jet : 21-20. À plus de 8 mètres, Charles expédiait un missile du meilleur effet : 24-20. Kante tentait de l’imiter, sans y parvenir. Après un marcher d’Alain, qui cédait sa place à Reyshawn, Cox, puis Charles manquaient des tirs ouverts. Thomas envoyait une passe dans le vide, avant de se rattraper en interceptant le ballon. Cox, cette fois, allait au bout : 24-22. Perturbé par la zone mise en place, le MSB jouait sans conviction et JD rappelait ses hommes. Si le cercle refusait le tir de DaShaun, Vaughn jouait les funambules pour rattraper le coup : 26-22. Apparemment effleuré par Dounia, Wilson extorquait trois jets au corps arbitral, mais n’en transformait que deux : 26-24. Ho You Fat s’emparait du rebond, mais, par chance, il mettait trop d’énergie dans son dernier geste. Ayant commis une faute d’attaque, JP se rachetait en bloquant Ho You Fat. Suite à une mésentente, Vaughn et Charles rendaient la possession. La cheville douloureuse, JP sortait en traînant la jambe : quel coup dur pour Le Mans ! Attiré par l’odeur de la peur, comme tous les grands prédateurs, Wilson armait à 3 points : 26-27 ! Cholet repassait devant et les Tangos perdaient le cuir, sur une passe téléphonée de Charles… JD stoppait le jeu. Ho You Fat, pourtant, gâchait ses lancers, ce qui permettait à Pape de replacer ses coéquipiers sur de bons rails : 28-27. Wilson péchait par excès de confiance, de sorte que, sur une contre-attaque menée tambour battant, Charles envoyait Pape au alley-hoop : 30-27.Antarès, pleine à craquer, ronronnait de plaisir. Si Ho You Fat faisait preuve de maladresse, Alain et DaShaun n’étaient pas plus heureux. Kanté se heurtait à Alain, que DaShaun servait ensuite, bien démarqué, dans la peinture : 32-25. Mécontent, Laurent Buffard arrêtait la partie. Sur la cinquième faute du MSB, Goods entrait ses 2 jets, mais, d’un coup de griffe, DaShaun réduisait ses efforts à néant : 35-29. Chatfield semblait n’être plus l’ombre du joueur qu’il avait été. Quant à Morin, il envoyait DaShaun sur la ligne : 37-29. Cox endiguait l’hémorragie : 37-31. Suite à une faute d’attaque de Vaughn, Goods laissait un jet en route : 37-32. Agacé, DaShaun prenait tout le monde de vitesse et déposait un lay-up : 39-32. Morin s’étant emmêlé dans ses pas, DaShaun tentait un dernier panier, de très loin, sans réussite.
En difficulté avec la zone choletaise et sans doute perturbés par l’entorse de JP, les Manceaux avaient su se reprendre grâce à l’impact de Charles et de Pape. Le réveil de DaShaun, en fin de période, leur avait même permis de prendre une petite avance. Sur le plan statistique, tout paraissait plutôt favorable : 24/10 au rebond, 6/5 aux passes, 46/27 à l’évaluation et 18-14 sur l’ensemble du quart temps !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
DaShaun a su se montrer quand il le fallait…

Reyshawn revenait avec les meilleures intentions, mais ratait son & one : 41-32. Goods se chargeait de la riposte (+ 2), mais Reyshawn, à mi-distance, doublait la mise : 43-34. Goods se prenait au jeu et faisait admirer son adresse derrière l’arc : 43-37. Sur un cafouillage, les Tangos perdaient le ballon, mais Cox faisait un pas de trop. Mal embarqué, DaShaun tentait l’impossible, si bien que Cox insistait : 43-39. Ni Marquis, ni Pape n’ayant trouvé la faille, Thomas, une vieille connaissance du public, servait Wilson, toujours aussi performant : 43-42 ! Cholet revenait sur Le Mans… Pire, après un échec de Pape, Marquis redonnait l’avantage aux siens : 43-44. Les Tangos, déconcentrés et trop peu appliqués, venaient d’encaisser un 0-10 et JD arrêtait la rencontre, avant de relancer Vaughn et Antoine. Sitôt sur le parquet, le jeune meneur trouvait Charles qui soulageait Antarès : 46-44 ! En face, la machine Wilson se détraquait et manquait la mire à deux reprises. Si Reyshawn ne s’en sortait pas mieux, Dounia confisquait le rebond et déposait la balle dans le filet, sans transformer, hélas, le bonus obtenu : 48-44. Cox laissait échapper le cuir, si bien qu’Antoine combinait de nouveau avec Charles, plus chaud qu’un affût de mortier : 51-44. Cette fois, c’était aux Manceaux de régaler leurs adversaires par un 8-0 ! Après une faute d’attaque de Goods, Charles se voyait un peu trop beau, ce qui donnait l’occasion à Marquis de se venger de Dounia : + 2 & one ! Bien servi par Antoine, Dounia se rattrapait sur l’action suivante : 53-47. Reyshawn s’occupait ensuite personnellement de Marquis et Antoine rafraîchissait la mémoire de ceux qui avaient oublié sa patte gauche : 56-47. Le staff choletais, irrité, stoppait la manœuvre, mais, sitôt de retour sur le terrain, Antoine coupait une ligne de passe. Chatfield le bloquait assez rudement, sans que les hommes en gris sanctionnent de l’antisportive dont il était passible ce geste d’anti-jeu. Deux lancers d’Antoine plus tard (2/2), Reyshawn et Dounia prenaient Ho You Fat en tenaille. Cox manquait la claquette. Dounia ayant perdu le ballon, Charles, fatigué, cédait sa place à Kévin. Surpris sur sa remise en jeu, le CB regardait Vaughn s’envoler vers le cercle : 60-47. Reyshawn et Dounia regagnaient le banc, tandis qu’Alain et Pape revenaient dans la partie. Chatfield en échec, Antoine récupérait le cuir, mais le perdait presque aussitôt, avant d’envoyer l’Américain sur la ligne : 60-49. Alain forçait son bras roulé et Marquis, aux lancers, réduisait l’écart : 60-51. Vaughn gâchait des munitions, si bien que Ho You Fat ramenait les Choletais à 7 points : 60-53. Accélérant le jeu dans sa lutte avec la sirène, DaShaun faisait chavirer Antarès sur un splendide rainbow shot : 63-53 ! Les oreilles en tintent encore dans les Mauges…
Malgré quelques chutes de tension, le MSB semblait maîtriser son sujet. L’adresse de Charles, l’activité de Reyshawn et un bon passage d’Antoine permettaient de rester raisonnablement optimiste, même si, avec l’entorse de JP, l’écart s’était quelque peu resserré : 28/25 au rebond, 9/7 aux passes, 67/52 à l’évaluation et 24-21 sur l’ensemble du quart temps !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Dounia accapare le ballon… et l'attention des défenseurs !

Chatfield en délicatesse avec son shoot, Vaughn entrait un panier tout en finesse : 65-53. L’électron libre du MSB interceptait ensuite un ballon qu’il relançait loin devant vers son camarade DaShaun : 67-53. Alain confisquait encore la possession, mais le tir de Pape tournait sur l’arceau et c’est Goods qui entrait un triple : 67-56. Très à l’aise à mi-distance, Reyshawn s’avérait précieux : 69-56. Alain contrait Morin, mais le cuir retombait entre les mains du jeune Choletais qui allait au bout de son action : 69-58. Après une perte de balle de Reyshawn, JD échangeait Alain contre Dounia. Malgré son avantage de taille, Morin piétinait devant DaShaun. Reyshawn, puis Thomas en échec, Antoine délivrait une superbe passe à Reyshawn qui frappait à 3 points : 72-58. Le geste rappelait des souvenirs à Chatfield qui l’imitait sans délai : 72-61. Reyshawn se montrant un peu trop gourmand, Wilson s’invitait dans la danse : 72-64 ! Le CB n’abdiquait pas et Antoine, qui abusait des dribbles, se faisait déposséder du ballon. JD, furieux, rassemblait ses troupes autour de lui. Par bonheur, les visiteurs, trop agressifs, écopaient d’une faute d’attaque et, si DaShaun échouait, Chatfield en faisait autant. Présent au rebond, Morin explosait devant Dounia et projetait la balle dans les cintres. Dounia, cependant, perdait la possession, mais Reyshawn bâchait Cox en beauté, soulevant les applaudissements du public. DaShaun déposait un lay-up et obtenait le bonus, qu'il ne parvenait pas à transformer : 74-64. Morin, pugnace, écrasait un dunk dans le cercle : 74-66. Vaughn en échec sur un tir ouvert, Dounia prenait le rebond et, Cholet étant dans la pénalité, après la cinquième faute de Wilson, Charles bénéficiait de 2 jets : 76-66. Si Chatfield faisait de la résistance (+ 2), DaShaun délivrait une offrande à Reyshawn qui éteignait les derniers espoirs des visiteurs : 79-68. À 1’09 du terme, pourtant, Ho You Fat répliquait : 79-71. Dounia, qui campait dans la raquette, se faisait sanctionner, mais Chatfield manquait son tir. Victime d’une faute, Reyshawn se contentait d’un modeste 50% : 80-71. Stoppé irrégulièrement, Cox ne se montrait pas plus adroit (1/2) et Vaughn ne faisait pas mieux non plus (1/2 : 81-72. Après un échec de Cox, Charles pliait le panneau sur un énorme dunk : 83-72. Ho You Fat tentait en vain de grappiller quelques points et DaShaun, après avoir franchi la ligne médiane dans les dernières secondes, laissait éclater sa joie. Le MSB remportait à la fois le quart temps (20-19) et le match.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Charles n'est pas rassasié !

À l’issue d’un match où les Manceaux ont eux-mêmes créé les difficultés qu’ils ont rencontrées, Antarès pouvait fièrement applaudir son équipe. Si Charles, MVP de la soirée (15 pts, 9 rbds, 1 pd pour 20 d’éval), Reyshawn (18 pts, 3 rbds, 1 pd pour 18 d’éval) et DaShaun (16 pts, 3 rbds, 2 pds pour 14 d’éval) auront été les fers de lance du MSB, la polyvalence de Pape (8 pts, 4 rbds, 4 pds pour 13 d’éval) ou les passes d’Antoine (7 pts, 1 rbd, 5 pds pour 13 d’éval) ont eu leur importance. Vaughn (7 pts, 4 rbds, 1 pd pour 5 d’éval) ou Dounia (4 pts, 5 rbds pour 4 d’éval), travailleurs de l’ombre, et JP, blessé après un excellent démarrage, auront eux aussi apporté leur écot. Quant à Kévin, une fois de plus, il aura peu joué. La SIG humiliée à domicile par l’ASVEL, Le Mans pointe désormais seul en tête, en attendant le choc de ses co-leaders, Orléans-Limoges, et la réception de Paris par Dijon. Reste qu’il faut espérer que JP sera rétabli dès mercredi pour prendre sa revanche, en coupe de France, sur les intérieurs du SLUC.

[Merci à David Piolé pour ses photos splendides !]

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-CB (SAISON 2013-2014)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clermont Foot : saison 2013-2014
» Reprise et Calendrier saison 2013 2014
» EFFECTIF 2013/2014
» Infos La Rochelle (2012-2013)
» Magnus 2013-2014.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2013-2014-
Sauter vers: