AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 MSB-OLB (saison 2013-2014)

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


MSB-OLB (saison 2013-2014) Empty
MessageSujet: MSB-OLB (saison 2013-2014)   MSB-OLB (saison 2013-2014) Icon_minitimeSam 28 Déc 2013 - 9:58

MSB-OLB :
Orléans privé de Noël ?



Après un voyage malheureux en terre havraise, les Manceaux retrouvaient Antarès et espéraient bien renouer avec la victoire face à une ambitieuse équipe orléanaise, un peu moins mordante depuis quelques matches. Une victoire était nécessaire au MSB afin de prendre une sérieuse option pour la Leaders cup… En l’absence du père Noël (David de son prénom…), peut-être épuisé par sa tournée de la nuit du 24  santa, les Sarthois avaient une belle carte à jouer. Il convenait en tous cas de faire bonne figure devant Shawnta Rogers venu assister à la rencontre et l’accrochage de son maillot !

 MSB-OLB (saison 2013-2014) 26384  MSB-OLB (saison 2013-2014) 26384  MSB-OLB (saison 2013-2014) 26384  MSB-OLB (saison 2013-2014) 26384  MSB-OLB (saison 2013-2014) 26384  MSB-OLB (saison 2013-2014) 26384  MSB-OLB (saison 2013-2014) 26384  MSB-OLB (saison 2013-2014) 26384  MSB-OLB (saison 2013-2014) 26384  MSB-OLB (saison 2013-2014) 26384  MSB-OLB (saison 2013-2014) 26384  MSB-OLB (saison 2013-2014) 26384  MSB-OLB (saison 2013-2014) 26384  MSB-OLB (saison 2013-2014) 26384  MSB-OLB (saison 2013-2014) 26384  MSB-OLB (saison 2013-2014) 26384  MSB-OLB (saison 2013-2014) 26384  MSB-OLB (saison 2013-2014) 26384  MSB-OLB (saison 2013-2014) 26384 

JP l’ayant emporté sur Dials, Antoine menait le premier assaut. Pape servait Reyshawn qui tentait sa chance de loin, sans succès. Curti lui montrait comment faire et l’OLB ouvrait la marque : 0-3. Suite à un échec de Pape, Antoine subtilisait le ballon, mais Reyshawn récidivait : même cause, même effet… Loum sortait du bois et nos voisins du Loiret faisaient un petit break : 0-5. Pape prenait le contrôle des opérations et filait au cercle : 2-5. Greene ayant manqué la mire, JP ramenait son équipe à un petit point : 4-5. Dials s’affairait dans la raquette : 4-7. Pour Reyshawn, la troisième tentative s’avérait la bonne : 7 partout ! McAlarney et Antoine ayant tous deux échoué, Loum relançait les visiteurs : 7-9. Charles se montrait maladroit, mais JP rappelait Curti aux dures lois de la gravité, avant d’égarer la balle qu’il venait de récupérer. Dials profitait de l’aubaine : 7-11. De loin comme de près, Pape ratait deux tirs consécutifs. Charles, toutefois, coupait une ligne de passe, si bien que JP offrait à Pape l’occasion de se racheter : 9-11. McAlarney se rappelait au bon souvenir des défenseurs tangos : 9-13. Charles, à 3 points, ramenait les siens sur les talons de nos voisins du Loiret : 12-13. Après une faute offensive de Dials, Vaughn, qui venait d’entrer à la place de Pape, mettait un pied au-dehors… Derrière l’arc, Greene mettait au vert le compteur orléanais : 12-16. Charles en échec, Harris sortait de sa boîte, manquant son tir et prenant son propre rebond, avant de placer un lay-up : 12-18. JD envoyait Torey, Alain et Dounia relayer Antoine, JP et Reyshawn. Torey et Charles en échec, McAlarney alarmait Antarès : 12-21 ! Les Sarthois prenaient l’eau et encaissaient un 0-8… Charles (+ 2) colmatait les brèches : 14-21. Les hommes de Philippe Hervé ne parvenaient plus à marquer avant la fin de leur possession.
Un peu trop permissifs sur le jeu en pick’n’roll et pas toujours chanceux dans leurs offensives, les Manceaux étaient à la peine. JD allait devoir resserrer quelques boulons !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
JP face à Dials…

Si Curti, Torey, puis Dounia, qui avait pris le rebond, inauguraient le deuxième round par une série de maladresses, Charles confisquait la balle et servait Vaughn, bien lancé : 16-21. Curti et Vaughn en échec, Alain s’interposait et gâtait Vaughn : 18-21. Maladroit, Lebrun saisissait pourtant sa seconde chance après que Vaughn avait égaré le cuir : 18-23. Sur une action litigieuse, Charles écopait d’une faute offensive qui déclenchait l’ire de JD. Greene passait au orange, mais Dials, d’une claquette, changeait le cours du destin : 18-25. Un panier rapide de Dounia soulageait quelque peu les Manceaux : 20-25. Philippe Hervé prenait un temps mort. Harris, puis Torey s’étant montrés maladroits, Dials insistait dans la peinture : 20-27. Suite à un nouvel échec de Vaughn, JD rappelait ses troupes. Un panier & one de Pape faisait le plus grand bien : 23-27. Greene était dans le rouge, tout comme Reyshawn, mais, après avoir pris le rebond offensif, Antoine ressortait le ballon vers Pape qui allumait un pétard : 26-27 ! Peu à peu, le jeu des Manceaux semblait s’équilibrer. Greene, bien aidé par un arceau complaisant, retrouvait pourtant le chemin du filet : 26-29. Une belle passe d’Antoine permettait à Pape, très en jambes, de riposter : 28-29. Dounia et Vaughn regagnaient le banc, tandis que JP et Charles revenaient sur le parquet. McAlarney en échec, JP donnait enfin l’avantage au Mans : 30-29 ! Loum stoppé par une défense resserrée, Philippe N. Hervé réclamait un arrêt provisoire des hostilités. Reyshawn glissait un bon ballon à son capitaine qui le déposait dans le cercle : 32-29. Antarès manifestait son approbation, d’autant que les Orléanais, subitement brouillons, rendaient la possession. Reyshawn, néanmoins, échouait, contrairement à Loum, en deux temps, il est vrai : 32-31. Charles ayant vu sa trajectoire dévier, Curti, un peu oublié, replaçait l’OLB en tête, in extremis : 32-33 !
Grâce à un très bon apport de Pape et de JD, bien soutenus par la défense acharnée de Charles, les Manceaux étaient bien revenus dans la partie. Les visiteurs dominaient légèrement au rebond (15-17) et à l’évaluation (40-41) : il allait falloir s’appliquer…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Charles était en mode all star !

Capricieux, le ballon expédié par Antoine tournoyait autour de l’arceau avant de ressortir, mais une interception de Reyshawn remettait le MSB dans le sens de la marche : 34-33. Raposo, JP, puis Curti se heurtaient à des défenses hermétiques. JP trouvait pourtant la faille et donnait à Charles l’occasion de s’illustrer : 36-33. McAlarney rappelait à tous qu’il fallait compter avec lui : 36-35. Pape en échec, Greene redonnait l’avantage à l’OLB : 36-37. Deux lancers de JP contestaient cette suprématie d’un instant : 38-37. Sous la pression sarthoise, Orléans laissait échapper la balle. Antoine repérait Pape, idéalement placé pour un tir longue distance : 41-37. Après un marcher de Raposo et des tentatives malheureuses de Charles, de Harris et de Pape, JP prenait un rebond offensif et permettait à Charles d’obtenir deux lancers : 43-37. McAlarney était en échec, tout comme JP, mais, suite à une faute de l’artilleur orléanais sur le rebond, Le Mans gardait la possession, si bien qu’Antoine pouvait de nouveau combiner avec Pape, pour un superbe triple : 46-37. Insensiblement, les Tangos faisaient le trou et le public ne s’y trompait pas, qui les encourageait avec vigueur. Harris stoppait l’hémorragie : 46-39. Après un échec de JP, Harris, pourtant bien esseulé derrière la ligne fatidique, manquait son tir. Antoine se faisait déposséder du ballon. Torey, Vaughn et Alain reprenaient du service, tandis qu’Antoine, Pape et JP allaient restaurer leurs forces. Suite à une faute offensive de Greene, Vaughn offrait son premier panier à Alain : 48-39. Intimidé par Dounia, McAlarney piétinait et Philippe Hervé arrêtait le jeu. Vaughn en échec, Dials se mettait dans son tort en attaque. Vaughn récidivait, mais ni Greene, ni Charles, ni Dials ne parvenaient à scorer. Il fallait une claquette de Harris consécutive au tir de Dials pour débloquer l’OLB : 48-41. Torey, mal engagé, ne parvenait pas à ses fins.
Suite à une très belle séquence du trio Antoine-JP-Pape, bien aidés par l’intense activité de Charles, les Manceaux s’étaient constitué un petit matelas… qu’il allait falloir conserver !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Reyshawn a frappé quand il le fallait…

D’entrée, Charles stoppait Dials et Torey trouvait Dounia dans la peinture pour une sorte de alley-oop tranquille : 50-41. McAlarney sortait alors de l’ombre et dégainait à 3 points : 50-44. Grâce à une extra-passe d’Alain, Torey répondait sur le même ton : 53-44. La défense mancelle se muait en muraille et neutralisait l’OLB. Dounia ramenait McAlarney sur terre ! Vaughn prenait un bon petit shoot dans la raquette (+ 2), avant de s’offrir une interception et de délivrer une offrande à Torey : 57-44. Hervé s’arrachait les cheveux et demandait un temps mort. McAlarney, pourtant, était à la peine. Alain ne se montrant pas plus adroit, il fallait deux jets de Harris pour débloquer la marque : 57-46. À deux reprises, Vaughn gaspillait des munitions. Après Dounia, Alain s’emparait toutefois du rebond, sans que Torey parvienne à exploiter le ballon. Ni Greene, ni Loum ne se montraient plus adroits. Alain ayant laissé filer une passe, JD rappelait ses garçons pour préparer l’approche du money-time. JP, Reyshawn et Antoine étaient à nouveau mobilisés et c’était au tour des Orléanais de manquer une passe. Reyshawn en échec, Harris soignait ses statistiques : 57-48. JP, puis Loum entretenaient le suspens. Prenant ses responsabilités, Reyshawn mystifiait son vis-à-vis et allait jusqu’au cercle : 59-48. Un suave parfum de victoire flottait dans Antarès. Curti en échec, Charles remplaçait Vaughn. Hélas, le cuir humide se dérobait entre les mains de JP… et Loum montrait les crocs : 59-50. À 2’50” de la fin, le capitaine manceau se mettait à la faute… Une interception d’Antoine renvoyait un peu d’oxygène dans les poumons du public. Reyshawn, sur la ligne, se contentait d’un modeste 50% : 60-50. Après un nouveau temps mort de Philippe Hervé, McAlarney reprenait son travail de sape (+ 2), mais un triple de Charles, sur une extra-passe de Dounia, assommait aussitôt les visiteurs : 63-52. À 1’48” du buzzer, les Manceaux, toutes griffes dehors, défendaient des deux côtés du terrain ! Curti entrait deux jets, tout comme Pape : 65-54. Curti marquait cependant le pas. Reyshawn, pour sa part, laissait filer le ballon. Greene tentait l’impossible. Antoine manquait lui aussi un tir lointain. Harris transformait ses lancers : 65-56. Il restait 46”05, quand Antoine entrait son premier panier : 67-56. Antarès, debout, saluait la performance de son équipe. Le tir primé de McAlarney à la dernière seconde n’intéressait plus personne : 67-59.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
En mode Pape Noël : son meilleur match à Antarès !

Au terme d’un match plein d’application, le MSB remporte une belle victoire collective, avec Pape, MVP de la rencontre, en fer de lance (20 pts, 1 rb, 16 d’éval). L’énergie de Charles (12 pts, 2 rbs, 1 pd pour 10 d’éval), la pugnacité de JP (8 pts, 4 rbs, 3 pds pour 10 d’éval), la dissuasion de Dounia (4 pts, 7 rbs, 1 pd pour 12 d’éval) ont fait merveille. À la peine au scoring, Antoine (2 pts, 5 rbs, 7 pds pour 10 d’éval) a régalé ses partenaires. S’ils n’ont pas été flamboyants, Reyshawn (8 pts, 2 rbs, 2 pds pour 7 d’éval), Vaughn (6 pts, 4 rbs, 2 pds pour 5 d’éval), Torey (5 pts, 1 rbs, 1 pd pour 3 d’éval) et, surtout, Alain (2 pts, 2 rbs, 2 pds pour 4 d’éval) ont négocié des points ou des actions d’importance. Kévin, en revanche, n’a pas mis les pieds sur le parquet. Quoi qu’il en soit, les Manceaux valident quasiment leur billet pour Disneyland et se replacent au classement, à égalité avec leurs victimes du soir. La pause s’annonce paisible : meilleurs vœux à tous !

[Merci à David Piolé pour ses photos !]

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk



Dernière édition par The Dunk le Jeu 2 Jan 2014 - 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sneaker
Joueur espoir
sneaker


MSB-OLB (saison 2013-2014) Empty
MessageSujet: Re: MSB-OLB (saison 2013-2014)   MSB-OLB (saison 2013-2014) Icon_minitimeLun 30 Déc 2013 - 16:04

 MSB-OLB (saison 2013-2014) 891655 merci the dunk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-OLB (saison 2013-2014)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clermont Foot : saison 2013-2014
» saison PRO D2 2013/2014
» Reprise et Calendrier saison 2013 2014
» EFFECTIF 2013/2014
» [US ALBI] saison 2012-2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2013-2014-
Sauter vers: