AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013)

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013) Empty
MessageSujet: Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013)   Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013) Icon_minitimeMer 10 Oct 2012 - 10:07

EN PASSANT PAR LA LORRAINE...

Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013) 26384 Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013) 26384 Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013) 26384 Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013) 26384 Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013) 26384 Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013) 26384 Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013) 26384

Avec Tarkett, brille la raquette : sur son parquet tout neuf, Le Mans retrouvait, ce lundi, Nancy, pour l’ouverture de la saison 2012-2013. Avec un secteur intérieur fortement remanié, notamment, après le départ d’Akin Akingbala, le SLUC, encore en rôdage, avait toutes les raisons de se méfier d’un MSB, revu et corrigé, mais déjà bien en place malgré l’envol vers d’autres cieux de son meneur bien-aimé, Taylor Rochestie. Les victoires contre Donetsk et contre Kazan, à entendre Jean-Luc Monschau, suffisaient à faire du vice-champion de France le favori de cette première rencontre entre les deux équipes, mais Marcellus Sommerville entendait bien déjouer les pronostics et inspirer à JD Jackson quelque regret de ne pas l’avoir conservé dans son effectif.
Récent papa d’un petit garçon, l’ancien poste quatre manceau, qui arbore désormais une crête du meilleur effet, recevait d’abord un cadeau de son ancien club, sous les applaudissements unanimes. L’émotion montait ensuite d’un cran avec l’entrée sur le terrain des enfants de Thierry Rupert venus donner le coup d’envoi de la rencontre. Thierry, le monde du basket ne t’oublie pas !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Pape, utile dans tous les compartiments du jeu.

La balle étant revenue aux visiteurs, John Linehan ne laissait à personne le soin d’ouvrir la marque sur un joli panier primé : 0-3. Pape, en deux temps, ripostait à deux points : 2-3. Pope entrait dans la danse : 2-5. Les défenses serraient les rangs : Khalid ayant perdu la ballle, King manquait sa tentative. Ni Pape, ni Pope ne faisaient mieux. Pressé par le Virus, Khalid ne trouvait pas JP, mais le cuir n’arrivait pas non plus jusqu’à King. Cuthbert réduisait donc l’écart : 4-5. Shuler, JP, Pope, Cuthbert, Shuler de nouveau, de très loin, personne ne parvenait à régler la mire ! Khalid trouvait cependant JP, qui donnait l’avantage au Mans : 6-5. Pope cafouillant quelque peu, Charles rejouait avec son capitaine : 8-5. Linehan tentait bien d’accélérer le jeu, mais sa longue passe vers King s’égarait en chemin et J.-L. Monschau, contrarié, prenait son premier temps mort, laissant les Kellies faire leur show. Charles ayant échoué derrière l’arc, Sommerville se rappelait au bon souvenir du public, avec un joli reverse : 8-7. Entré dans la raquette adverse, Cuthbert attirait la défense et ressortait le ballon vers Pape, idéalement placé : 11-7. Sommerville ne parvenant pas à doubler la mise, Khalid tentait sa chance, sans succès, avant de déraper et de chuter. Sur l’action, Shuler, emporté par son élan, glissait, restait au sol et devait regagner son banc. Pourtant bien démarqué, Cuthbert ratait un panier primé. Touré entrait alors dans la danse et réduisait l’écart. Cuthbert s’étant fait subtiliser la balle, Diabaté, de loin, redonnait un instant l’avantage aux Lorrains, mais Charles ripostait sur le même ton, après une extra-passe de Cam, entré en jeu à la place de Pape : 14-12. Les défenses haussaient encore leur niveau de jeu. Si Traoré, à 50% aux lancers, puis Diabaté (+2) sur un rebond favorable relançaient le SLUC, Cam, en fin de possession, expédiait un missile : 17-15 ! Le MSB ne lâchait rien... et récupérait la mène sur un retour en zone. Alain ayant échoué, Touré pouvait égaliser. Victime de Grant, Charles ne disposait plus du temps suffisant pour marquer, de sorte que le premier round s’achevait sur un score de parité : 17 partout !
Privés de leur serial shooter, les Nancéiens tenaient bon, mais peinaient face aux rotations mancelles. La force du MSB pour la saison à venir ?

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Charles dans ses œuvres.

Dès la reprise, Cam rendait la possession à Diabate, dont le tir heurtait l’arceau. Touré, en embuscade, engrangeait deux points : 17-19. Magnifiquement servi par Charles, Alain plaquait un dunk monumental : 19 partout ! Antarès jubilait : AK47 était de retour ! Vexé de s’être vu siffler une faute, Cam coupait une ligne de passe et filait au cercle sous les vivats : 21-19. Suite à une seconde interception, le jeune électron libre du MSB manquait la finition. Une fois de plus, les défenses verrouillaient tout : les uns après les autres, Merriex, Cam, Sylla, Pape, Sylla encore, se heurtaient à des murs. Bien lancé par Charles, Cam lâchait les chevaux et menait acrobatiquement la contre-attaque à son terme : 23-19. Bousculé par Dounia, Merriex obtenait toutefois le panier et la faute : 23-22. Sitôt de retour sur le terrain, JP entrait en action : 25-22. King s’efforçait de relever le gant (+2), mais sur un shoot mal ajusté de Pape, Alain grimpait dans les cintres, attrapait la balle et faisait monter la température sur un second dunk spectaculaire : 27-24. Diabate en échec, Pape entrait deux lancers pour redonner de l’air aux Tangos : 29-24. Après une faute d’attaque de King, Alain manquait son bras roulé. Henri envoyait Touré sur la ligne pour un modeste 1/2. Malgré les efforts de Charles, puis de King, le score ne bougeait pas. Sur une passe millimétrée de Charles, volleyée par Cuthbert, JP captait le ballon du bout des doigts et entrait, sous les acclamations, un panier splendide : 31-25. Insensiblement, le MSB étouffait son adversaire. Pugnace, King (+2) cherchait à enrayer la machine, mais Charles repérait Khalid, oublié par la défense, qui ne se faisait pas prier : 34-27 ! Meilleur maillot noir sur le parquet, Touré luttait pour stopper l’hémorragie : 34-29. Ni Pape, ni Diabate ne trouvaient la bonne distance. Les mêmes causes ayant souvent les mêmes effets, Khalid, esseulé, enfonçait le clou : 37-29 ! Dans les travées, on se frottait les mains : Taylor avait un remplaçant, un homme capable de plomber le moral de l’adversaire au moment opportun ! Un échec de Touré, un marcher de Pape… le SLUC prenait un temps mort supplémentaire pour tenter de négocier au mieux les dernières secondes : en vain ! Touré tentait l’impossible en tête de raquette et le buzzer renvoyait les équipes aux vestiaires.
Malgré les efforts de Touré, les Nancéiens, plutôt maladroits, subissaient de plein fouet les vagues mancelles : les dunks d’Alain, les éclairs de Cam, les triples de Khalid, la dissuasion de Charles et de Pape avaient peu à peu creusé l’écart.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
AK47 is back & alive !

Dès leur retour sur le parquet, les visiteurs affichaient leurs intentions. King entrait deux points et poussait JP à l’erreur, avant d’échouer à son tour. Cette fois, JP récupérait le cuir et poussait Touré à la faute. La capitaine manceau trouvait ensuite la faille : 39-31. Cernés par les maillots orange, Sommerville et Pope rataient leurs occasions, tandis que JP offrait une extra-passe à Charles, bien campé sur ses appuis : 42-31. Pope se faufilait tout de même, dans un trou de souris : 42-33. Une passe de JP destinée à Charles s’étant égarée, Linehan et Pope manquaient deux tirs consécutifs. Lancé comme un bolide par une longue passe, Pape montait au cercle et corsait l’addition : 44-33. JP s’offrait un contre sur King, mais, suite à une mauvaise relance, Diabate mettait le hola : 44-35. Plein de vif-argent, Cam douchait cependant les espoirs renaissants du SLUC sur un trajectoire aussi parfaite que lointaine : 47-35 ! Pope ramenait, pour un temps, l’écart à dix points, mais JP, victime de Sommerville, entrait ses lancers avec une régularité métronomique ; 49-37. King bâché par Charles, Cuthbert en délicatesse au tir, Sommerville expédiait une vilaine brique. Pope, qui avait hérité du ballon suite à une faute de JP n’était pas au mieux de sa forme. Parvenu sur la ligne après une faute de Pape, il laissait un lancer en route : 49-38. Très en jambes, Cam délivrait une bonne passe à Cuthbert : 51-38 ! King, à 50%, abandonnait encore un point : 51-39. Cuthbert et lui rivalisaient de maladresse. Le pivot nancéien ayant bloqué Dounia irrégulièrement, ce dernier poursuivait le sans-faute du MSB aux lancers : 53-39. Grant pris dans la nasse, Henri se frayait un chemin dans la peinture et déposait un joli lay-up. Après deux essais infructueux, Pope parvenait dans la douleur à répliquer : 55-41. Fort intelligemment, Dounia écartait le jeu vers Alain qui assommait un peu plus des Nancéiens aphones : 57-41.
Appuyé sur une défense étanche, alternant jeu intérieur et extérieur, le MSB dominait son adversaire de la tête et des épaules.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Cam : quelle vitesse !

Après deux échecs consécutifs, Alain, rageur, arrachait une troisième possession et provoquait même la faute de Sommerville ! Dounia perdait toutefois le cuir, sans que Sommerville parvienne à l’exploiter. Touré, victime de Dounia, se contentait encore d’un jet sur deux : 57-42. Pape en échec, Alain était au rebond pour JP qui ne laissait pas sa part aux chiens : 59-42. Touré déréglé, Henri attirait la défense et ressortait le ballon vers Alain, dont le rainbow shot, à mi-distance, venait caresser le filet : 61-42 ! Abasourdi, Jean-Luc Monschau rappelait ses troupes. En tentant un tir latéral, Sommerville, déboussolé, ne touchait… que la tranche du panneau. À 2 points, JP continuait son entreprise de démolition : 63-42. Pire, sous la pression d’Henri, le SLUC rendait la possession, avant de la récupérer suite à l’échec du jeune manceau. Diabate, cependant, s’embrouillait dans ses pas et n’en tirait aucun avantage. Cam privé du ballon, Nancy prenait un énième temps mort. Sommerville, puis Diabate, après un échec d’Alain, entraient alors 4 points consécutifs : 63-46. JD réclamait à son tour un temps mort, à 5’22” de la fin. Une fausse manœuvre de JP ayant entraîné un retour en zone, le SLUC repartait à l’assaut. Touré entrait un petit lancer : 63-47. En vieux roublard, Khalid contraignait les arbitres à sanctionner la première faute de Linehan. Les quolibets fusaient. Pris par le temps, JP manquait son shoot et Sylla pouvait réduire l’écart : 63-49. Si Charles donnait des signes de fatigue, Diabate ne semblait pas plus frais, Cuthbert pas plus adroit. Quant au Virus, sans doute perturbé par le coup de sifflet arbitral, il s’emmêlait dans ses pas. Furieux, Jean-Luc Monschau rappelait ses joueurs, une fois de plus. Le SLUC s’emparait de la possession, sans que Diabate trouve la juste mesure, de sorte que Cuthbert débloquait le compteur, provoquant au passage la troisième faute de Sommerville pour un panier garni offert par la maison : 66-49. Deux lancers de Touré, un échec de JP, un autre de Merriex, puis deux lancers de JP, à 1’51” du terme du match, les deux équipes de neutralisaient : 68-51. Ni Touré, ni Cuthbert ne concrétisaient leurs efforts. Sylla, lui, se mettait en évidence : 68-53. Khalid conservait le ballon sans que quiconque le lui conteste, ce qui énervait Jean-Luc Monschau. Pape ratait son dernier shoot, tandis que Diabate, in extremis, parvenait à gratter encore 3 points : 68-56.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
MV JP !

Dans un match convaincant, face à un SLUC très affaibli par la blessure de Shuler et par le départ du grand Akinator, le MSB a condamné tous les accès à sa raquette ! Impérial dans la peinture, JP est sans conteste le MVP du match (18 pts, 5 rbds, 1 pd, pour 16 d’éval). Charles (6 pts, 8 rbds, 5 pds, pour 13 d’éval) et Pape (9 pts, 8 rbds pour 11 d’éval) lui auront servi de lieutenants. Cam, en accélérateur de particules (10 pts, 1 rbd, 2 pds, pour 10 d’éval) et Alain (8 pts, 7 rbds, 1 pd, pour 9 d’éval) auront été précieux, eux aussi. Plus discrets, Cuthbert (7 pts, 2 rbds, 5 pds) et Henri (2 pts, 2 rbds et 3 pds) ou encore Dounia (2 pts, 2 rbds, 1 pd) n’en auront pas moins pesé sur les débats. L’apport en termes de scoring, devrait, cette saison, être mieux partagé que par le passé, l’impact de l’équipe tenant à ses incessantes rotations, à son sens du collectif (19 pds !) et à sa défense d'acier ! Justement, le Paris-Levallois et un certain Antoine Diot, vaincus au tournoi de Sablé, attendent maintenant de pied ferme la visite des Manceaux pour tester l’efficacité de leur attaque !

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amara
Administrateur du forum
Amara


Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013) Empty
MessageSujet: Re: Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013)   Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013) Icon_minitimeMer 10 Oct 2012 - 10:21

cheers

_________________


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sneaker
Joueur espoir
sneaker


Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013) Empty
MessageSujet: Re: Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013)   Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013) Icon_minitimeMer 10 Oct 2012 - 13:12

ça m'avait manqué, merci The Dunk Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PONPON
Journaliste du Forum
PONPON


Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013) Empty
MessageSujet: Re: Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013)   Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013) Icon_minitimeMer 10 Oct 2012 - 14:38

Complet,

parfait ...

comme le match !!!!

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013) Empty
MessageSujet: Re: Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013)   Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013) Icon_minitimeLun 15 Oct 2012 - 19:15

Trop classe, la bannière !

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013) Empty
MessageSujet: Re: Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013)   Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Compte-rendu de MSB-SLUC Nancy (2012-2013)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte-rendu du marathon de New-York 2013
» Compte-rendu d'un entretien avec Roger Garcia
» compte rendu saintélyon
» Compte rendu détaillé de la Réunion FFC : Projets 2013
» Compte rendu AG 2012 AAPPMA Béziers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2012-2013-
Sauter vers: