AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013)

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013) Empty
MessageSujet: Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013)   Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013) Icon_minitimeDim 21 Oct 2012 - 15:21

MSB-OLB : pas d'entente possible…

Floués à la dernière minute d'une victoire méritée contre Paris, les Manceaux avaient besoin de se remettre dans le sens de la marche. Habituée, depuis plusieurs saisons, à repartir d'Antarès avec de bons résultats, l'équipe d'Orléans, dont l'effectif a été profondément remanié, était peut-être l'adversaire idéal pour cela… Encore fallait-il ne pas déraper sur ce parquet rutilant que la France du basket envie au MSB...

Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013) 26384 Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013) 26384 Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013) 26384 Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013) 26384 Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013) 26384 Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013) 26384 Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013) 26384

Si l'entre-deux s'avérait favorable aux visiteurs, ces derniers perdaient rapidement la balle que Charles, bien servi par JP, déposait dans le filet : 2-0. Crispés, les Orléanais perdaient la balle, que Pellin se chargeait de reprendre entre les mains de JP. Khalid s'interposait et écopait de sa première faute. Suite à une faute d'attaque de Raposo et à une mésentente entre Tangos, Pellin tentait sa chance, sans succès. Sur la contre-attaque mancelle, Raposo se mettait à nouveau dans son tort et cédait sa place à Osby. Charles, très affuté en ce début de partie, ajustait un tir derrière l'arc : 5-0. Osby ayant cafouillé dans la raquette, Khalid délivrait une offrande à son capitaine et le MSB creusait l'écart : 7-0. Bousculé par Charles, Osby se montrait appliqué aux lancers : 7-2. Khalid, opportuniste, exploitait l'attentisme de son vis à vis : 10-2. Après une nouvelle bévue d'Osby, Philippe Hervé rappelait ses troupes. Charles en échec, Green pouvait se mettre au vert : 10-4. JP lui répondait sans délai (+2), mais les Orléanais, en deux fois, après une maladresse d'Osby, trouvaient la faille par Lebrun: 12-6. Khalid envoyait alors une nouvelle (El-A)mine qui faisait du bruit dans Antarès : 15-6. Green dans le rouge, Charles y allait lui aussi de son triple : 18-6 ! L'addition commençant à être lourde, Greene (avec un [e], svp…) ripostait dans le même registre : 18-9. Pape, en pénétration, voyait son ballon contré à la descente et son panier accordé : 20-9. Une faute de ce même Pape, puis un marcher d'Osby, et Khalid pouvait servir proprement Dounia, tout juste entré en jeu. Victime de Young, le Manceau transformait son bonus : 23-9. Ayers démontrait qu'il n'avait pas la tête ailleurs : 23-12. Charles se heurtait à un Os(by), mais une nouvelle ébauche de combinaison orléanaise avortait. Tranquille, JD faisait entrer Henri et Alain. Dounia contrait en beauté le jeune Young et Cam allumait une mèche : 26-12 ! Pellin tentait bien d'accélérer le jeu, mais tombait sur Henri, de sorte que Cam pouvait ajouter encore deux points à sa ligne de stats. Une interception et un dunk d'Alain, et Antarès applaudissait à tout rompre : 30-12 ! Si Green était à la peine, Dounia se faisait siffler une faute d'attaque. Greene ne ratait donc pas l'occasion de limiter les dégâts : 30-14.
Plus mobiles, très adroits derrière l'arc, les Sarthois donnaient une vraie leçon à des Orléanais encore en rodage, qui perdaient trop de ballons.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Charles, très percutant en début de match !

Dounia aggravait le score dès la reprise du jeu (+2) et Alain neutralisait la contre-attaque. De surcroît, Young ne trouvait pas la bonne distance. L'OLB s'emparait du rebond, mais rendait la possession pour un pied derrière la ligne. Victime d'Ayers, Alain soignait ses deux jets et le MSB s'envolait : 34-14. Green piétinait face à la dissuasion exercée par AK47, tandis que Pape, en tête de raquette, enfonçait le clou : 37-14 ! Ayers en échec, Young profitait du rebond offensif et retrouvait ses sensations : 37-17. Suite à un marcher de Henri, le sniper américain confirmait qu'il avait désormais la main chaude : 37-20. Khalid au repos, les Manceaux étaient manifestement moins à leur aise. JP ayant manqué une passe approximative de Henri, JD prenait un temps mort et renvoyait son meneur titulaire au charbon. Osby se montrant emprunté, Alain lui donnait la leçon, provoquant au passage la faute de Greene, avant de manquer son bonus : 39-20. Eïto, salué comme il se doit pendant la présentation, poussait Khalid à l'erreur, mais portait sa balle et rendait la possession. En quelques dribbles, Khalid mystifiait Pellin, le long de la ligne de fond : 41-20. Cam n'était pas récompensé de son interception. Au contraire, Young, qui venait de relayer Ayers, visiblement blessé, alignait les tirs primés : 41-23. Après un échec de Cam depuis le coin du terrain, le coach orléanais demandait un nouveau temps mort. Young, en échec, manifestait son mécontentement et écopait d'un avertissement. Lebrun interceptait sans parvenir à marquer. Pape, à l'aventure dans la peinture, obtenait la faute de Young et soldait le compte avec un 2 sur 2 : 43-23. L'OLB dans la pénalité, Osby se montrait emprunté et Pape prenait le rebond avec autorité. Le MSB rendait cependant le cuir sur une passe mal ajustée, avant que Pellin ne le restitue pour l'avoir porté. Les joueurs manceaux déroulaient leurs gammes : parti d'Alain, dans la raquette, le ballon revenait entre ses mains après être passé à toute vitesse par celles de ses quatre partenaires : 45-23 ! Antarès ronronnait de plaisir. Malchanceux, Pellin voyait sa tentative lointaine tournoyer autour du cercle pour finalement ressortir. Charles en échec, Green stoppait l'hémorragie (+2). Cuthbert ayant mal ajusté son tir, Lebrun relançait les siens : 45-27. Sur un lay-up incertain, Henri recevait l'aide inattendue d'Osby qui repoussait dans le filet la balle que l'arceau hésitait à repousser : 47-27. En vieux grognard, Greene redonnait de l'oxygène à son équipe : 47-30. Alain manquait l'ultime occasion, juste avant la mi-temps.
Malgré le réveil de Young et de Greene, le MSB, très collectif, gardait la main sur le match. Il ne fallait pas pour autant sombrer dans la facilité.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Pape, MVP !

Dès leur retour sur le terrain, les joueurs de l'OLB manifestaient clairement leur intention de ne pas laisser filer le match. Si Green n'allait pas jusqu'au bout de son entreprise, Pape se faisait subtiliser la balle et JP se mettait à la faute sur Lebrun. Ce denier laissait un lancer en route et se faisait ensuite punir par le capitaine manceau : 49-31. Vexé, Lebrun répondait à trois points : 49-34. JP, de son côté, écopait d'un coup de sifflet pour une attaque jugée irrégulière. Green n'en profitait pas et JP relançait la machine : 51-37. Un Green pouvant en cacher un autre, Greene arrosait de loin : 51-40. JP, puis Green rivalisant de malchance, Pellin tirait son épingle du rebond offensif : 51-39. Cuthbert, peu à son avantage en attaque, contrait Pellin, de l'autre côté du terrain, avant de restituer la balle. Le pressing orléanais, bien encouragé par des arbitres décidés à laisser jouer, fonctionnait. Greene gaspillait nonobstant quelques munitions, mais Cam, à la lutte, donnait deux lancers à son quasi homonyme ! À 50%, ce dernier ramenait tout de même l'OLB à 11 longueurs. Khalid, flairant le danger, donnait le tournis à Pellin : 53-40. Greene manquait un shoot lointain, tandis que Cam se mettait dans son tort en attaque. Green sorti des limites du terrain, Khalid, puis Young échouaient sur des défenses hermétiques. En fin de possession, les Manceaux rendaient le cuir et Eïto provoquait la 3e faute de Khalid. Si le jeune meneur ne transformait qu'un seul de ses jets, le MSB se retrouvait dans la pénalité : 53-41. Après deux échecs consécutifs d'Alain, Young laissait lui aussi entrevoir des signes de fatigue. Sur ces entrefaites, Dounia se faisait arracher la balle des mains. Les défenses se montrant décidément intraitables, Osby, puis Cam tentaient en vain leur chance. Volontaire, Dounia bâchait Young, mais le tir de Pape dévissait totalement. Un lancer de Young et une tentative infructueuse de Charles rythmaient les dernières secondes de ce troisième round emporté 6-12 par une équipe orléanaise plus adroite et particulièrement combative : 53-42.
Dans un mano a mano sans concessions, les visiteurs venaient de bousculer leurs hôtes d'un soir ! Les Tangos, déboussolés par tant de dureté défensive, avaient perdu leur basket ! Restait à gagner le match !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Cam : précieux dans ses jaillissements

D'emblée, les Orléanais, quoique soutenus par un groupe de supporters beaucoup moins nombreux qu'à l'accoutumée, donnaient le ton : après un rainbow shot manqué de Khalid, Young, à trois points, semait le doute dans les gradins : 53-45. Valeureux, Khalid se rachetait sur la contre-attaque, mais, sur l'action suivante, Osby se réveillait : 55-47. JD prenait un temps mort. La tension, déjà palpable, montait encore d'un cran : sanctionné de manière discutable pour une faute d'attaque, Khalid devait rejoindre le banc ! Le MSB serrait alors les rangs : successivement, les assauts de Young, puis d'Osby se brisaient. JP en profitait pour engranger deux précieux points : 57-47. Eïto ayant manqué un tir hasardeux, JP se muait en passeur pour Cuthbert, bien démarqué sous le panneau : 59-47. Les Manceaux poussaient ensuite les Orléanais en fin de possession, mais Lebrun interceptait pour Raposo : 59-49. Une mésentente entre Pape et Cuthbert provoquait la colère de JD qui rappelait tout son monde, à 5'03" du terme. Young tentait et ratait l'impossible. Cam, lui, trouvait Cuthbert, encore bien placé et qui montait au dunk : 61-49. Young exploitait un infime relâchement de la défense et laissait, une fois de plus, admirer sa classe : 61-52. Si les Orléanais coupaient une ligne de passe, par chance, Pellin commettait une faute d'attaque. Un peu tétanisés, les Manceaux rendaient alors la possession et, à 3'48" de la fin de la partie, Greene, un orteil sur le ligne, ramenait les siens à sept petits points : 61-54. Incapable de percer la muraille adverse, Cam rendait les armes. On étouffait dans les travées d'Antarès, d'autant que ce diable de Young, après un échec lointain, s'emparait de son propre rebond pour recoller à cinq points : 61-56 ! Pire : cramponné par Pellin, Khalid se voyait encore une fois imputer tous les torts et sortait, définitivement. Orléans pouvait revenir à une possession ! Par bonheur, Cam, aux aguets, interceptait et Pape obtenait deux lancers qu'il transformait après une faute de Pellin : 63-56… À 2'01", le coach orléanais, très én(H)ervé, réclamait un temps mort. Le jeu ayant repris, Pape stoppait net l'attaque adverse, lançait Cam, qui manquait son shoot, mais JP, qui veillait au grain, se chargeait de la finition : 65-56. À 57", Green, en maraudeur, entrait un tir, avant d'envoyer Cam sur la ligne pour un modeste un sur deux : 66-58. Greene ne lâchait rien et y allait lui aussi de son panier : 66-60. Soucieux, JD demandait un temps mort, à 36" de la fin. Le souvenir de Paris flottait dans l'atmosphère. Cerné, Charles ne transformait qu'un seul de ses lancers, mais Cam bondissait pour remettre le ballon dans le droit chemin : le panier étant accordé, le score passait à 69-60 ! Green, en mode bouledogue, ripostait : 69-62. À 26", Charles se présentait à nouveau sur la ligne, cette fois pour y signer un 100% : 71-62. Alain, puis Pape se chargeaient des basses besognes et freinaient les ultimes menées adverses. Sans trembler, Pellin se faisait justice : 71-64. À 7" du buzzer, JD temporisait. Pape, irrégulièrement arrêté par Pellin, ratait ses deux jets, mais Cuthbert s'emparait du rebond offensif et le combat cessait.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Khalid : le maître à jouer !

Après une première mi-temps flamboyante, le MSB, malmené après la pause par un OLB à l'agressivité retrouvée, aura cédé presque toute son avance au cours de la troisième période. Nos joueurs, un temps désorientés, ont toutefois su se reprendre pour l'emporter, grâce à une belle solidarité dans le money time. Face aux individualités adverses (Young, Greene…), le collectif manceau a tenu et huit joueurs terminent avec une évaluation comprise entre 6 et 14 (pour un total de 77, contre 62 pour Orléans, Pape étant élu MVP). Une réserve, tout de même : face à des défenseurs aussi accrocheurs que ses anciens partenaires, Marco Pellin et Antoine Eïto, Henri, qui n'a joué que neuf minutes, a eu bien des difficultés à assumer le rôle de chef d'orchestre pour suppléer Khalid, handicapé par les fautes. Reste que la victoire est bonne à prendre : tout les équipes encore invaincues ayant connu le défaite, le MSB se retrouve dans le peloton de tête, avant un périlleux déplacement à Limoges, vainqueur surprise du BCM.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Très attendu au début du match, JP a su patienter !

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amara
Administrateur du forum
Amara


Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013) Empty
MessageSujet: Re: Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013)   Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013) Icon_minitimeDim 21 Oct 2012 - 18:10

Cool

_________________


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sneaker
Joueur espoir
sneaker


Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013) Empty
MessageSujet: Re: Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013)   Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013) Icon_minitimeDim 21 Oct 2012 - 18:54

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PONPON
Journaliste du Forum
PONPON


Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013) Empty
MessageSujet: Re: Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013)   Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013) Icon_minitimeLun 22 Oct 2012 - 6:23

MSB-OLB :

pas d'entente possible … oui oui oui

Et cela est fort bien entendu !!! cheers

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013) Empty
MessageSujet: Re: Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013)   Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Compte-rendu de MSB-OLB (2012-2013)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte-rendu du marathon de New-York 2013
» compte rendu saintélyon
» Compte rendu AG 2012 AAPPMA Béziers
» Compte-rendu marathon et semi-marathon d'Annecy
» Compte-rendu d'un entretien avec Roger Garcia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2012-2013-
Sauter vers: