AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Compte-rendu de la Belle MSB-CB (match III)...

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: Compte-rendu de la Belle MSB-CB (match III)...   Dim 10 Juin 2012 - 15:10

ICI, ICI, C'EST... ?



Après être passés tout près de l'exploit à la Meilleraie mercredi, les joueurs MSB allaient-ils se laisser submerger par le dépit ou, au contraire, puiser dans cette défaite sur le fil un puissant stimulant pour trouver la force de l'emporter ? Telle était la question qui agitait les esprits à l'entrée d'Antarès, cernée par les nombreux supporters choletais, vêtus de rouge, et passablement survoltés ! Le public manceau, en tous cas, avait lui aussi répondu présent et les 6025 places s'étaient vendues en un temps record. À quarante minutes de la finale contre l'Élan chalonnais d'un certain Grégor Beugnot, la tension était palpable…



Signe révélateur de l'ardeur choletaise, les visiteurs arrachaient le premier ballon et Dozier manquait le premier tir : après un rebond malheureux, la balle revenait toutefois vers Fabien Causeur qui allait, en drive, ouvrir la marque. Les Tangos partaient à leur tour à l'assaut, mais le tir de Kouguere prenait une mauvaise trajectoire, tout comme celui de Charles, après un rebond favorable. Gradit, bien placé, climatisait la salle avec un tir à trois points : 0-5. Le "Coyote", encore lui, envoyait JP sur la ligne pour un impeccable 100% : 2-5. Malgré les efforts de Taylor, Nelson filait au cercle : 2-7. Gradit, cependant, écopait de sa deuxième faute. Hélas, JP, surpris de se retrouver esseulé sous le panneau, hésitait et, finalement, manquait l'immanquable, de sorte que Causeur, sans tergiverser davantage, repartait en pénétration : 2-9. JP, puis Alex échouaient l'un après l'autre, avant que le capitaine manceau ne finisse par se venger d'un cercle un peu trop capricieux : 4-9. Sur l'action suivante, Dozier, bien servi par Nelson, se faufilait dans le dos des intérieurs locaux : 4-11. Le MSB manquait ensuite perdre la balle que JP récupérait de justesse et Charles entrait le premier triple orange de la rencontre : 7-11. Ouf ! La réplique de Christopher, qui avait pris le relais de Gradit, ne se faisait malheureusement pas attendre : 7-14. Dans la peinture, JP répondait présent et Gobert, rappelé sur son banc, se faisait tailler un short tout neuf : 9-14. Très concentré, Christopher allumait une deuxième mèche, propageant quelque désarroi dans les travées : 9-17. Si la tentative de Charles avortait, l'artilleur choletais l'imitait sur l'action suivante, avant que Falker n'offre à Marcellus deux jets de réparation : 11-17. Dozier manifestait sa présence dans la raquette (+2), mais ne pouvait arrêter un JP volontaire : 13-19. Christopher se montrait aussi à son avantage sous le cercle et prenait Charles de vitesse : 13-21. Cherchant à se racheter, "l'Homme", comme le surnommait le speaker, manquait sa tentative. Au contraire, Nelson, zigzaguant dans la zone mancelle, obtenait le panier et le bonus, pour une faute de Taylor : 13-24 ! L'écart se creusait : les Manceaux peinaient pour stopper le jeu en un contre un de leurs adversaires... JD, inquiet, prenait un temps mort. Falker ayant contré Travon, les joueurs des Mauges repartaient à l'assaut, mais Christopher, cette fois, ne trouvait pas la juste mesure. Alex jouait les ballerines et déposait un superbe lay up dans le filet : 15-24. Nelson, un orteil sur la ligne, faisait parler la poudre : 15-26. Le MSB cherchait à installer son jeu et Taylor, opiniâtre, délivrait une offrande à Travon : 17-26. Les visiteurs ayant égaré le ballon, Travon se voyait même offrir une seconde chance, qu'il ne pouvait concrétiser. Dozier enfonçait le couteau dans la plaie, portant l'écart à 11 points : 17-28. Travon, au buzzer, parvenait pourtant à réduire le score : 19-28.
Malgré les efforts de JP et de Charles, les Causeur et autre Nelson, intenables dans les duels et bien soutenus à mi-distance par un Christopher particulièrement saignant, mettaient à mal la défense mancelle ! Antarès était perplexe...

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Alex, en funambule...

Après une faute de Ona Embo, Antoine trouvait Taylor, en embuscade, qui ouvrait enfin son compteur sous les applaudissements : 22-28. Le MVP français de la saison régulière, Causeur pour ne pas le nommer, se chargeait en personne de calmer tout le monde : 22-31. Après un cafouillage autour de Travon et une série de palabres pour décider de l'attribution de la remise en jeu, Travon, probablement bousculé une seconde fois, perdait la balle. Antoine se mettait en faute pour stopper la contre-attaque, avant d'intercepter et de provoquer Christopher, mais sa tentative se heurtait à l'arceau. Falker manquait la mire, mais le CB s'emparait du rebond et Ona Embo, sur un tir venu d'ailleurs, ajoutait trois points à la marque : 22-34. Le Mans ne parvenait pas à se rapprocher... Alain se faisait sanctionner pour une faute sur Vébobe : tout allait de travers ! Provocateur, le kop choletais, déployant ses banderoles, hurlait : "Ici, ici... c'est Cholet !" Après un échec de Nelson, trop gourmand, Alain, bien servi par Alex, montait au dunk : 24-34. Serrant les dents, Alex interceptait et filait au cercle : 26-34. Après un échec d'Ona Embo et une faute de Nelson, Charles ratait son tir, mais grâce à Alex, présent sur le rebond, il tentait de nouveau sa chance, avec bonheur : 28-34. Jaillissant pour couper la ligne de passe, Alain mystifiait Vébobe et déjouait toute velléité de contre : 30-34 ! 8-0, série en cours : Antarès applaudissait la générosité de son colosse aux genoux d'argile. Kunter réclamait un temps mort pour recadrer ses troupes. Christopher (+2), puis Ona Embo (+2) après une perte de balle d'Antoine, entendaient le message : 30-38. Charles en échec, Alex récupérait encore un ballon dont Alain, très sobre, prenait soin : 32-38. Toujours attentif au danger, Causeur trompait ses poursuivants : 32-40. Et les arbitres sifflaient une faute d'attaque à JP ! Christopher, toutefois, s'était refroidi, de même que Nelson qui ne pouvait exploiter le rebond offensif de Falker. La défense choletaise, bien regroupée, provoquait alors un retour en zone des Manceaux qui poussait JD, irrité, à réclamer un temps mort. Falker s'étant mis dans son tort, Antoine servait Marcellus, qui célébrait son retour par un splendide jet de sept mètres : 35-40 ! Bloqué irrégulièrement par Alex, Causeur, à 2/2, se faisait justice : 35-42. Sur la remise en jeu, les Manceaux se montraient négligents et se faisaient subtiliser le cuir, mais Christopher n'était plus dans le rythme. Le CB s'emparait pourtant du rebond et Kunter demandait un temps mort. Ona Embo en échec, Charles se retrouvait sur la ligne pour un précieux 2/2 : 37-42. Suite à un dernier tir approximatif de Christopher, les deux équipes rejoignaient les vestiaires.
Après un excellent passage d'Alain, Le Mans l'emportait 18-14 dans ce deuxième 1/4 temps. Dans les tribunes, Yogg et The Dunk demeuraient donc raisonnablement optimistes : cinq points de retard, ce n'était pas la mer à boire ! Après un début tonitruant, les Choletais donnaient des signes d'épuisement et, à qui se rappelait la physionomie des deux rencontres précédentes, la deuxième mi-temps pouvait fort bien être mancelle…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Alain, plus fort que la douleur !

Au retour des joueurs, Gradit marquait un panier plutôt chanceux, la balle rebondissant par deux fois sur l'arceau avant de glisser dans le filet 37-44. Suite à un échec de JP, au post, Causeur repartait en drive, comme pour mieux démontrer qu'il avait toujours de l'énergie à revendre : 37-46. Alex combinait avec son capitaine qui se jouait de Gobert : 39-46. Ce dernier, non seulement ne parvenait pas à rendre au capitaine manceau la monnaie de sa pièce, mais se faisait encore dominer sur l'action suivante : 41-46. Réduit à l'impuissance par la défense mancelle, Christopher n'était plus que l'ombre de lui-même, tandis que JP ne cessait de monter en puissance ! Servi par Alex, le meilleur pivot du championnat ramenait les siens à une possession : 43-46. Dozier ayant commis une faute offensive, Marcellus manquait l'égalisation. Le même Dozier, toutefois, dosait mal son tir, tandis qu'Alex réalisait une gamelle spectaculaire ! Si Gradit se heurtait à la défense du MSB, une mésentente entre JP et Taylor rendait l'initiative aux Choletais. Cette fois, Gradit ne se faisait pas prier et expédiait un missile qui tombait à pic pour relancer les siens : 43-49. JP ayant manqué son bras roulé, Gradit ne parvenait pourtant pas à récidiver, de sorte que JP pouvait immédiatement se racheter : 45-49. En tête de raquette, Causeur gardait le sens de l'à-propos et faisait enrager les supporters manceaux : 45-52. Le kop rouge, déchaîné, entonnait "MVP, MVP, MVP !..." Nullement impressionné, Marcellus se contentait d'un petit panier dans la peintiure : 47-52. Dozier ripostait sur le même ton : 47-54. En échec sur son tir, JP contrait Dozier, mais Gradit, en maraude, interceptait et marquait : 47-56. Les visiteurs se cramponnaient à leur avance et JD rappelait ses hommes. Taylor, en acrobate, utilisait la planche : 49-56. Fébrile, le CB perdait la balle et Charles, plein de sang-froid, shootait, par-dessus la tête d'un Vébobe inconsistant : 52-56 ! Antarès, qui commençait peut-être à douter, se réveillait ! Ona Embo ayant gâché sa remontée de balle et Causeur écopé de sa première faute, Taylor, comme à la parade, entrait ses jets : 54-56 ! Les finalistes de la saison dernière sentaient désormais le souffle des Tangos sur leur nuque... Ona Embo, troublé, se faisait subtiliser le ballon, mais Alain ne parvenait pas à entrer le panier tant attendu ! Au contraire, Vébobe émergeait du sommeil et relançait son équipe, obtenant même, avant de le gâcher, un lancer bonus : 54-58. Sur ces entrefaites, Taylor, très surveillé, repérait Travon, en tête de raquette. Abandonné par ses gardes du corps, l'Américain hésitait un instant, visait le cercle et, exactement comme lors du match n°1, téléguidait vers le cercle un incroyable triple : 57-58 ! Antarès saluait l'exploit comme il se doit : à quelques secondes de la fin de la troisième période, le MSB n'était plus qu'à un petit point de son adversaire ! Falker, d'ailleurs, tentait sa chance, en vain...
Avec un JP inébranlable en figure de proue et un Charles omniprésent en attaque comme en défense, les Manceaux emportaient ce troisième 1/4 temps 20 à 16 ! Les mouches avaient-elles changé d'âne ?

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Travon, ce héros si modeste...

La balle était mancelle et Taylor l'exploitait au mieux ! Toujours au même endroit, en tête de raquette, son compère Travon, négligé par la défense, patientait. Servi, le gaillard n'en croyait pas ses yeux : fallait-il tenter le diable ? Le temps demeurait suspendu ! Travon armait son bras, visait avec soin et assommait Cholet : 60-58 ! Pour la première fois, le MSB prenait l'avantage ! La foule ravie était debout... Sortant de sa torpeur, Christopher tempérait ce bel enthousiasme et ramenait les équipes à égalité. Prenant exemple sur Travon, Antoine sortait alors l'artillerie : 63-60. Sous les yeux de l'impénitent commentateur de Sport +, l'ambiance virait au délire : on criait, on chantait, on applaudissait à tout rompre... Nelson craquait et Travon, en état de grâce, se souvenait du proverbe : jamais deux sans trois… Et à trois points, si vous le voulez bien ! À 66-60, le MSB dominait son sujet. Nonobstant, sur la ligne où Travon l'avait envoyé, Falker, souvent mal à l'aise dans l'exercice, s'appliquait : 66-62. Vébobe signait sa deuxième faute, la troisième de son équipe. Antoine manquait la mire, mais Causeur bafouillait, lui aussi. La défense mancelle dressait une muraille devant ses adversaires décontenancés : JP en échec, Dozier se heurtait à Alain ; JP à la peine, Nelson rencontrait Alex. Après une faute de Christopher, Charles, en pénétration, prenait le match en main : 68-62. Nelson repartait à l'assaut, mais Alain, qui le guettait, grimpait dans les cintres pour l'écraser contre la planche ! Victime d'une faute non sifflée, le grand AK47 manquait sa cible, alors que Christopher trouvait son second souffle : 68-65. Ouf... L'atmosphère devenait irrespirable ! Alex venait d'échouer ! Nelson n'avait pas fait mieux... Il restait 3'12" ! En stoppant Charles irrégulièrement, Christopher signait la cinquième faute choletaise. Sous les huées du kop rouge, Charles se contentait d'un modeste 50% : 69-65. Chacun retenait sa respiration. Vébobe, bien démarqué derrière les défenseurs manceaux, écrasait un dunk rageur : 69-67. Victime du même Vébobe, JP laissait, lui aussi, un lancer en route : 70-67 ! Quelle tension ! Sur la remontée adverse, cependant, JP dressait sa formidable masse devant les attaquants adverses qu'il poussait à l'erreur ! La balle revenait aux Manceaux. hélas ! Marcellus, emporté par sa hargne, allait s'enferrer entre trois Choletais. Les deux équipes se rendaient coup pour coup ! Nelson, qui avait sans doute laissé trop de gomme sur le parquet en première mi-temps, n'arrivait plus à rien. Christopher héritait du rebond, avant d'expédier une vilaine brique qui ne frôlait pas même le cercle ! À 1'17", Falker offrait deux jets à Marcellus qui tremblait, lui aussi, sur le premier : 71-67. Tout restait possible ! Dozier, à son tour, prenait, sans succès, un tir difficile ! À 50" du terme, Marcellus ratait sa tentative... Heureusement, JP veillait au grain et Alex, bousculé, réussissait un sans-faute : 73-67. Sur la contre-attaque, Marcellus s'interposait et s'emparait du cuir, poussant Causeur à la faute. Si le vieux crocodile gâchait son premier lancer, il attrapait cependant le rebond du second et obtenait deux jets supplémentaires ! Sous le nez des supporters choletais consternés, il portait l'estocade, à 2/2 : 76-67. Courageux, Dozier jetait ses dernières forces dans la bataille : 75-69. JD, prudent, demandait un temps mort, à 9"2 de la délivrance ! Antarès, debout, scandait, d'une seule voix : "Ici, ici… c'est Le Mans !" Taylor, échappant à la meute, gérait le money-time et couvait son ballon. Faute de solution, Nelson signait sa cinquième faute et regagnait son banc. Stoïque, Taylor transformait ses lancers avec son élégance coutumière : 78-67 ! La rencontre était terminée : Cholet s'inclinait devant son vainqueur, à l'issue d'une dernière période dominée 21-11 par les Manceaux.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Taylor, impérial dans le money-time...

Après un départ sur les chapeaux de roue, les joueurs des Mauges, sans doute en surrégime, avait vu leur avance fondre peu à peu ! Dominé au rebond (31 à 20), puis emporté par une rafale de paniers primés de Charles, d'Antoine et, surtout, du prodigieux Travon (à 3/3 à 3 points), le CB tombe avec les honneurs et laisse sa place en finale au MSB ! Si Charles, MVP de la soirée (13 pts, 7 rbds, 1 pd pour 17 d'éval) et JP, véritable colonne vertébrale de l'équipe (17 pts, 7 rbds, 1 pd pour 16 d'éval) se sont tout particulièrement illustrés, Taylor (9 pts, 1 rbd, 5 pds pour 13 d'éval), Travon (13 pts, 2 rbds, 1 pd pour 12 d'éval) et Marcellus (11 pts, 5 rbds pour 11 d'éval) auront eux aussi répondu présents ! Alex (6 pts, 3 rbds, 4 pds pour 6 d'éval), très utile dans l'entre-jeu, Antoine (3 pts, 1 rbd, 2 pds pour 6 d'éval), qui a permis à Taylor de se reposer quand il le fallait, sans oublier ni Alain (6 pts, 4 rbds, 8 d'éval), qui a su se montrer plus fort que sa douleur, ni la défense de Max, tous auront participé activement à cette qualification digne de figurer dans les annales du club. Merci au staff, merci à JD, très inspiré dans sa gestion du match, merci à tous nos joueurs ! Reste à présent à rapporter le titre, face à un Élan chalonnais qui rêve d'un triplé historique ! Cette équipe a une âme : elle en a les moyens ! Tous à Bercy pour la soutenir ! Que le peuple orange déferle sur la Capitale !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
La joie du MSB, qualifié pour la finale, devant son public !

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk



Dernière édition par The Dunk le Lun 11 Juin 2012 - 12:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amara
Administrateur du forum
avatar


MessageSujet: Re: Compte-rendu de la Belle MSB-CB (match III)...   Dim 10 Juin 2012 - 15:13

cheers cheers cheers

_________________


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Msbgrace
Joueur espoir
avatar


MessageSujet: Re: Compte-rendu de la Belle MSB-CB (match III)...   Dim 10 Juin 2012 - 15:33

Merci de nous faire revivre cette incroyable soirée Very Happy



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sneaker
Joueur espoir
avatar


MessageSujet: Re: Compte-rendu de la Belle MSB-CB (match III)...   Dim 10 Juin 2012 - 18:53

cheers yeah merci the dunk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: Re: Compte-rendu de la Belle MSB-CB (match III)...   Dim 10 Juin 2012 - 21:32

cheers Basketball cheers Basketball cheers Basketball cheers Basketball cheers Basketball cheers Basketball cheers Basketball cheers Basketball cheers Basketball cheers Basketball

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP Batista
5 majeur



MessageSujet: Re: Compte-rendu de la Belle MSB-CB (match III)...   Mar 12 Juin 2012 - 15:43

cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Compte-rendu de la Belle MSB-CB (match III)...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Compte-rendu de la Belle MSB-CB (match III)...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» compte rendu de match
» Compte-rendu d'un entretien avec Roger Garcia
» MetaBike : compte rendu
» compte rendu stage lavorato dans le 85
» Compte-rendu Diagonale Hendaye-Menton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2011-2012-
Sauter vers: