AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Compte-rendu du match contre l'ASVEL...

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


Compte-rendu du match contre l'ASVEL... Empty
MessageSujet: Compte-rendu du match contre l'ASVEL...   Compte-rendu du match contre l'ASVEL... Icon_minitimeDim 22 Jan 2012 - 16:08

Pas de panne, face à Villeurbanne...


Compte-rendu du match contre l'ASVEL... 26384 Compte-rendu du match contre l'ASVEL... 26384 Compte-rendu du match contre l'ASVEL... 26384

Après le couac choletais, le MSB devait, à domicile, se remettre dans le sens de la marche. L’ASVEL, en plein renouveau et à la lutte pour les As, ne venait toutefois pas en touriste et il allait falloir serrer les rangs !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Happy birthday Alex !

Si le MSB récupérait la balle, Armstrong s’offrait le luxe de bâcher JP et d’ouvrir le score. Une faute sur Taylor permettait au meneur manceau — tout auréolé de son nouveau trophée de MVP du mois de décembre — d’égaliser à 2 partout depuis la ligne des lancers. Jackson manquant son premier tir, Marcellus donnait l’avantage aux siens : 4-2. Sur l’action suivante, Armstrong jouait les petits bras, mais la tentative à 3 points de Taylor avortait : la balle effectuait trois tours de cercle et, alors que tout le public qui l’accompagnait croyait qu’elle prenait la bonne direction, ressortait... Sous les panneaux, Tillie gâchait ensuite deux possessions, ce qui rétablissait |’équilibre. Alex malheureux, c’était pourtant Tillie, encore lui, qui permettait à l’ASVEL de rétablir la parité. Taylor et Thompson rivalisant, une fois n’est pas coutume, de maladresse, Alex provoquait la faute de l’omniprésent Kim Tillie et, sur la remise en jeu, Taylor trouvait Charles qui artillait à 3 points : 7-4. Armstrong ayant entré deux lancers, les deux défenses se durcissaient : ni Marcellus, ni Armstrong, ni Taylor ne parvenaient à faire évoluer le score. Frustré, le chouchou d’Antarès commettait deux fautes consécutives et devait céder sa place à Antoine. Les Tangos colmatant tous les intervalles, le cuir revenait en leur possession. Charles en échec, Travon prenait le rebond et obtenait la deuxième faute d’Armstrong, avant d’entrer ses jets : 9-6. Thompson sanctionné pour un mouvement intempestif, Marcellus se retrouvait, sans succès, en position de tir. Fofana signait alors son entrée en jeu en relais d’Armstrong : 9-8. Charles, bien servi par Antoine, continuait son pilonnage derrière l’arc : 12-8. Jackson en échec et Fofana à la faute — la cinquième pour les visiteurs —, Charles ajoutait 2 lancers à son compteur : 14-8. Le MSB prenait ses aises. Tillie, bousculé par Travon, laissait un jet en route : 14-9. Alain, Tillie, Alex, Thompson, Alain, avec un alley-oop approximatif, ne réussissaient pas à mener leurs entreprises à bien. Goss sortait alors de l’ombre et cumulait un panier et deux lancers, après une passe manquée et une faute d’Antoine, la cinquième pour les Manceaux : 14-13. Alain retrouvait ses sensations et entrait son jump shot avec, en prime, la faute de Thompson : 17-13. Si Westermann se montrait peu à son avantage sur une première tentative, la seconde, consécutive à une mésentente des Sarthois, s’avérait la bonne, le capitaine de la Maison verte mystifiant ses adversaires sur un très joli mouvement : 17-15. Sur ces entrefaites, Antoine donnait à son propre capitaine l’occasion de répliquer et JP obtenait même, avec le concours de Lacombe, le bonus : 20-15. Au buzzer, Thompson mitraillait à trois points et réduisait l’écart à une possession : 20-18.
Si l’éviction rapide de Taylor avait inquiété le public, venu en nombre, elle ne s’était pas avérée trop préjudiciable : Antoine se sortait d’affaire avec élégance et Charles se montrait adroit.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Charles : une valeur sûre !

Une combinaison entre Thompson et Tillie s’étant révélée infructueuse et Westermann ayant contré JP irrégulièrement, le pivot manceau, à 100% aux lancers, faisait admirer son adresse : 22-18. Alain grimpait ensuite dans les cintres d’Antarès pour contrer magistralement Armstong, avant de faire monter la moutarde au nez de Dijon Thompson sur l’action suivante. Son joueur ayant écopé d’une faute technique sans doute un peu sévère, Pierre Vincent montait au créneau et récoltait à son tour une sanction particulièrement discutable ! Charles, à 3/4, se chargeait d’appliquer la double sanction : 25-18. Armstrong se rappelait alors au bon souvenir d’Alain en le contrant fermement. L’international manceau ne se laissait pas abattre pour autant et se chargeait de museler le jeune Livio. Si Antoine était encore en délicatesse avec son shoot, JP “les mains d’or” transformait en points (+2) le ballon récupéré et la défense du MSB bloquant les velléités adverses, Max participait à la fête : 29-18. Le jeune Livio ayant commis une faute d’attaque, JP poursuivait son festival : 31-18. Westermann à la peine, JP manquait toutefois un tir en tête de la raquette. Sur l’action suivante, le capitaine villeurbannais retrouvait le chemin du filet : 31-20. Antoine, puis Charles mal récompensés de leur effort, Westermann poursuivait le sien : 31-22. JD, contrarié, prenait un temps mort et renvoyait Marcellus, Alex et Taylor au charbon. Sans plus tarder, le meneur manceau délivrait une offrande à Max, très en jambes : 33-22. Dans la peinture, Armstrong poursuivait, sans se lasser, son chantier : 33-24. Bien servi par Alex, JP ne se laissait pas impressionner pour autant : 35-24. Jackson dans un mauvais jour, Taylor et Max s’entendaient comme larrons en foire et le crazy dunker manceau faisait admirer son rainbow shot : 38-24. Jackson cafouillait de plus belle, tandis que JP se muait en passeur pour Alex : 40-24. Les visiteurs buvaient la tasse, malgré les efforts d’Armstrong : 40-26. Si Travon manquait son tir, Alex subtilisait le cuir et provoquait la faute de Jackson, la cinquième pour l’ASVEL, avant d’entrer ses lancers : 42-26. Goss en échec, Alex délivrait une superbe passe à Antoine qui signait son premier panier à Antarès depuis longtemps et ajoutait, sous les applaudissements, le lancer bonus, dû à l’opposition musclée de Goss : 45-26. Armstrong, en métronome, ne ratait pas grand-chose. Marcellus pris par la défense verte, Max se voyait gratifié, par la loi des compensations (?) d’une antisportive assez injuste. Tillie, à 100% sur la ligne, puis Westermann à trois points, profitaient de l’aubaine : 45-33. Après ce 0-7, JD demandait un temps mort, mais Charles échouait dans les ultimes secondes.
Malgré un léger relâchement en fin de période, le MSB, bien emmené par JP, dominait les débats, avec une évaluation très supérieure à celle de son adversaire (58 à 29 !).

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Antoine aura bien pris le relais de Taylor...

Dès le retour des vestiaires, JP enfonçait le clou, obtenant de surcroît la troisième faute d’Armstrong : 48-33. En fin de possession, Tillie réduisait l’écart un instant, avant que JP, contré en phase descendante, ne le rétablisse : 50-35. Armstrong, seul dans la raquette, se montrait pourtant pugnace et Taylor, cerné par la défense verte, perdait la balle. Armstrong célébrait cela par un dunk appuyé et, Charles étant moins inspiré qu’en première mi-temps, Tillie ramenait l’ASVEL à moins de dix points : 50-41. Attentif, Taylor choisissait le meilleur moment pour retrouver son adresse à trois points : 53-41. Tillie à la peine, Alex provoquait Jackson, tandis que Marcellus obtenait la quatrième faute d’Armstrong, avant de laisser un lancer en route : 54-41. Ni Westermann, ni Taylor, ni Tillie ne parvenant à marquer, le meneur manceau servait son compère Marcellus : 56-41. Ce dernier profitait ensuite des difficultés de Jackson pour remettre le couvert : 58-41. Le beau Goss sonnait alors la révolte pour les visiteurs : 58-41. Taylor se montrant moins habile qu’à son ordinaire, Jackson, en fin de possession, renaissait de ses cendres : 58-44. Alex, au contraire, restait en-deçà de ses capacités. Sentant le moment critique, JD procédait à de nombreux ajustements et envoyait Antoine et Travon relayer Alex et JP. Fofana, victime de Travon, restait sur un piteux 0/2 aux lancers, mais Marcellus manquait la mire, de très loin, tandis qu’Antoine et Taylor se mettaient à la faute. Thompson, rageur, expédiait un missile qui permettait à l’ASVEL de revenir sous la barre des 10 points de retard : 58-50. Taylor sur le banc, Charles en échec, Max et Antoine à la faute, les affaires du MSB prenaient une vilaine tournure... Par chance, Lacombe signait lui aussi un 0% sur la ligne. La pression des visiteurs ne se relâchait pas pour autant : Antoine perdait la balle et Charles se voyait contraint de faire faute. Lacombe, cette fois, se contentait d’un point : 58-51. Antoine, puis Henri en échec, Alain à la faute, Goss, aux lancers, opérait un dangereux rapprochement, au terme d’un 0-12, série en cours : 58-53 ! Thompson, pourtant, commettait sa quatrième faute sur Alain, très concentré sur ses jets : 60-53. Lacombe puis Taylor en échec, Charles luttait sous les panneaux et arrachait le ballon pour entrer 2 précieux points, au buzzer. Le corps arbitral demandait toutefois le concours de la vidéo avant de valider le panier et d’accorder la faute: 63-53. Ouf ! Antarès respirait.
Alors que le match virait à la promenade de santé grâce à l’impact de JP, l’ASVEL avait durci sa défense et retrouvé son adresse à 3 points. Le MSB avait connu un terrible trou d’air et se devait de réagir.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Max, très efficace, ces derniers temps !

À l’entrée de la dernière période, Goss se montrait déterminé et, en deux fois, entrait un premier panier : 63-55. Alex se faufilait dans la peinture et poussait Tillie à la faute, obtenant ainsi le bonus : 66-55. Les Manceaux densifiaient leur défense et conduisaient leurs adversaires en fin de possession. Charles en échec, Travon se chargeait de la finition : 68-55. Westermann, cependant, n’abdiquait pas : 68-58. Alex en échec et Armstrong de retour sur le parquet, les supporters courbaient le dos. Westermann manquant, cette fois, sa tentative et Tillie enregistrant sa quatrième faute, Taylor trouvait Alain, qui ne se faisait pas prier : 70-58. Mr AK47 confirmait ensuite de la plus belle manière en contrant Tillie, permettant à Travon, victime de Goss, d’ajouter 2 points dans son escarcelle : 72-58. Sur l’action suivante, le pauvre Tillie se heurtait de nouveau au contre... de Travon ! Goss, puis ce même Travon en échec, Jackson, bousculé par le pigiste manceau, entrait 2 lancers : 72-60. JP et Max quittaient le banc. Sentant péril en la demeure, Taylor s’offrait un petit slalom et déposait dans l’arceau son flotteur spécial : 74-60. Après une nouvelle tentative manquée de Jackson, Pierre Vincent rappelait ses troupes. Implacable, JP reprenait son entreprise de démolition du soleil vert : 76-60. Pugnace, Tillie n’abandonnait pas pour autant : 76-62. Une faute d’attaque d’Alain, un raté d’Armstrong et un autre d’Alex plus tard, Max remettait le MSB dans le sens de la marche : 78-62. Alain envoyait Armstrong sur la ligne pour un 2/2 et commettait sa quatrième faute, consécutivement, à une perte de balle de Taylor, perturbé par les honneurs… ou fort bien ciblé par la défense adverse ! Thompson, à deux reprises, voyait le cercle repousser ses tirs , mais Jackson venait finir l’action en faisant à son tour admirer sa maîtrise de la technique du flotteur : 78-66. Alain ayant manqué son shoot, regagnait le banc, accompagné par Max, alors que Charles et Marcellus reprenaient du service. À 1’50” du terme, Jackson perdait la balle, sans que Taylor puisse en tirer bénéfice. Thompson (+2) ne lâchait rien et comme JP s’était mis à la faute, Jackson, à 2/2, ramenait les Lyonnais à 8 petits points : 78-70. Après une faute de Lacombe, JP soignait ses statistiques : 80-70. Taylor subtilisait le ballon et permettait à son capitaine, à 100% dans l’exercice, d’aligner encore 2 lancers : 82-70. À 23”6, Pierre Vincent prenait un ultime temps mort, tandis que le public, venu en nombre, entamait une ola ! Curieusement, Goss semblait temporiser. JP contrait Armstrong, qui remontait au cercle : 82-72. À 3”8, JD réclamait un temps mort. Après la remise en jeu, Taylor tentait sa chance, sans succès, mais Alex, présent au rebond, célébrait à sa façon ses 29 ans en concluant la partie : 84-72.
L’ASVEL, sur courant alternatif, avait finalement cédé sous les coups de boutoir des Manceaux, bien emmenés par leur capitaine, MVP de la soirée.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
JP, en mode MVP !

Sous l’impulsion de JP (22 pts, 9 rbds, 1 pd, pour 28 d’éval), le MSB signe une précieuse victoire, malgré les petites prestations de Marcellus (7 pts, 1 rbd, 1 pd, 2 d’éval) et, surtout, de Taylor (7 pts, 4 rbds, 4 pds, pour 7 d’éval), vite handicapé par les fautes. Charles (14 pts, 5 rbds, 1 pd, 12 d’éval) et Alex (9 pts, 3 rbds, 4 pds, pour 13 d’éval) tiennent leur rang, bien aidés par Travon (6 pts, 5 rbds, 10 d’éval), par Max (9 pts, 2 rbds, 10 d’éval) et, fait extrêmement positif, par les deux convalescents que sont Antoine (3 pts, 4 rbds, 5 pds, 8 d’éval) et Alain (7 pts, 5 rbds, 1 pd, 2 contres, 8 d’éval). Si les Manceaux rejoignent le SLUC à la troisième place et prennent un peu d’avance au classement sur le PL, les Villeurbannais, en revanche, effectuent une très mauvaise opération : informé de la défaite de ses concurrents directs pour les As — ce qui est tout de même inéquitable et serait, par exemple, impossible en coupe d’Europe —, le CB a sorti le grand jeu pour leur souffler la dernière place qualificative en atomisant le HTV !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
AK 47 is back !

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sneaker
Joueur espoir
sneaker


Compte-rendu du match contre l'ASVEL... Empty
MessageSujet: Re: Compte-rendu du match contre l'ASVEL...   Compte-rendu du match contre l'ASVEL... Icon_minitimeLun 23 Jan 2012 - 10:42

merci cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Compte-rendu du match contre l'ASVEL...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte-rendu d'un entretien avec Roger Garcia
» compte rendu test VO2 max
» Compte-rendu marathon et semi-marathon d'Annecy
» Compte rendu de mon PBP 2007 ( 80h)
» Compte rendu du Voyage de Ph. Desnos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2011-2012-
Sauter vers: