AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Compte-rendu du match contre la SIG...

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


Compte-rendu du match contre la SIG... Empty
MessageSujet: Compte-rendu du match contre la SIG...   Compte-rendu du match contre la SIG... Icon_minitimeLun 26 Mar 2012 - 0:41

STRASBOURG TROP COURT ?


Compte-rendu du match contre la SIG... 26384 Compte-rendu du match contre la SIG... 26384 Compte-rendu du match contre la SIG... 26384

Après une belle victoire contre l’ASVEL, le MSB pouvait raisonnablement espérer battre à domicile une équipe de Strasbourg déjà dominée au Rhénus. Il ne fallait pourtant pas se montrer suffisant, car la SIG, avec un effectif revu et corrigé avec l’arrivée d’Ajinça en tour de contrôle, restait sur de bons résultats.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Le patron, c'est JP !

Dès la première attaque strasbourgeoise, Ajinça entrait en action, mais se heurtait à JP, bien campé sur ses appuis. Sur une passe délicate de son capitaine, Taylor mordait la poussière, sans susciter de réaction arbitrale. Une brique d’Oliver plus tard, le meneur manceau trouvait cependant JP pour l’ouverture du score : 2-0. Ajinça s’étant fracassé sur JP, en mode Pain de sucre, Charles pénétrait dans la peinture et affichait les intentions mancelles : 4-0. Si M’Baye réduisait la marque, Max récupérait un ballon mal parti que Taylor transmettait à Charles : 6-2. Une tentative d’Anderson ayant avorté, Taylor, toujours lui, servait JP en bonne position : 8-2 et déjà trois passes décisives pour le chouchou d’Antarès ! Ajinça surpris en train de camper dans la raquette, Charles repérait JP en bonne position : 10-2. Agacé, Vincent Collet, dignement applaudi pendant la présentation, prenait un temps mort. Les affaires de son équipe ne s’amélioraient pas pour autant : Ajinça en échec, Greer mettait le pied sur la ligne et, si Max se montrait maladroit, Zianveni, entré en jeu ne faisait pas mieux. Au contraire, JP alternait intérieur et extérieur et Marcellus signait son premier panier : 12-2. Travon et Alex relayaient alors JP et Max. Les arbitres sifflaient une faute d’attaque à M’Baye, avant de se déjuger, de sorte que Marcellus, énervé, commettait sa deuxième faute et cédait sa place à Alain. Zianveni ouvrait son compteur (+2) et, suite à un échec de Taylor, son compère Anderson l’imitait : 12-6. Alex ayant raté un shoot, Zianveni gâchait, pour sa part, deux lancers offerts par Charles. Alain s’emparait du rebond avec autorité, mais se mettait à son tour à la faute après un échec de Charles. Zianveni, encore lui, manquait une fois encore ses deux jets, pour le plus grand plaisir du public, toujours taquin. Alain n’étant guère inspiré, Greer passait à la vitesse supérieure : 12-8. Le matelas de dix points des Tangos ne faisait que fondre... Ajinça, toutefois, enchaînait deux fautes en quelques secondes et envoyait Alain pour un 0/2 sur la ligne ! De Jong, qui venait de remplacer Ajinça, ratait le cercle, contrairement à Charles, très pugnace : 14-8. Si Greer expédiait un vilain parpaing, Travon, bien servi au post par Alex, s’illustrait : 16-8. Après l’entrée de Toupane et de Jeanneau, Greer réussissait un tir au buzzer pour réduire un peu l’écart : 16-10.
Après un festival de passes décisives de Taylor et quelques actions d’éclat de Charles et de JP, les visiteurs avaient resserré leur défense, sans vraiment parvenir à reprendre l’ascendant sur des Manceaux très accrocheurs.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Charles, MVP, tout simplement...

Si Charles voyait son tir dévier, Taylor se chargeait de subtiliser le ballon pour offrir un dunk rageur à Alain : 18-10. Malheureusement, le feu follet américain se mettait à la faute et cédait sa place à Henri. Greer célébrait cela à sa façon : 18-12. Charles en échec, c’était au tour d’Alex d’intercepter pour filer au cercle : 20-12. M’Baye décidait de jouer au trouble-fête et expédiait le premier panier primé du match : 20-15. Charles, De Jong, puis Travon se rendaient coup pour coup : 24-17. Jeanneau n’étant guère inspiré, Alex repérait Charles, oublié par la défense, qui signait le premier triple du MSB : 27-17. Pour la deuxième fois de la partie, Le Mans comptait dix points d’avance ! M’Baye, victime de Travon, puis JP, bousculé par De Jong, rivalisaient d’adresse, à 100% aux lancers : 29-19. Une brique de Toupane, un échec d’Alex, un rebond offensif d’Henri, puis un contre impressionnant d’Ajinça sur Alain, la partie demeurait très disputée. Sur l’action suivante, le même Ajinça entrait d’ailleurs un petit hook pour réduire l’écart : 29-21. Ni JP, ni Oliver ne trouvaient les bons réglages. Après un nouveau temps mort de la SIG, Ajinça manquait lui aussi la cible, mais Greer, d’une claquette bien sentie, renvoyait la balle dans le filet : 29-23. Sans succès, Taylor tentait le alley-oop avec Alain, mais Alex s’occupait de la finition : 31-23. M’Baye, décidément en mode poison, envoyait l’artillerie : 31-26. Taylor ne parvenant pas à entrer le moindre point, JP lui donnait une seconde chance et, cette fois, le maestro manceau enrhumait tous les défenseurs adverses : 33-26. Anderson à la peine, Greer récupérait la balle, tandis que Max se mettait à la faute sur Oliver (2/2). En échec derrière la ligne, Taylor coupait la remontée adverse pour filer en contre-attaque, mais s’emmêlait dans son double-pas pour manquer l’immanquable ! Anderson, derrière l’arc, saluait l’événement à sa manière : 33-31 ! Le différentiel de cinq points faisait mal aux Manceaux... désormais talonnés par la SIG ! Mécontent de lui-même, Taylor arrosait JP qui soignait le travail : 35-31. Ajinça ripostait sur le même ton (+2), mais M’Baye bloquait irrégulièrement la contre-attaque d’Alex et écopait d’une antisportive. Alex ayant laissé un lancer en route, JD réclamait un temps mort, à deux secondes de la mi-temps, mais la combinaison échouait et le score en restait là : 36-33.
L’absence de Marcellus, auteur de deux fautes, une maladresse inhabituelle sur certains tirs et l’impact de Greer expliquaient sans doute le retour strasbourgeois. Les Manceaux allaient devoir se méfier, après la pause !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Alex est de retour !

D’emblée, Ajinça donnait le ton en scorant sous le cercle avant d’intercepter et d’écraser un dunk : 36-37. Pour la première fois, les visiteurs prenaient l’avantage ! Gêné par Anderson, Taylor, à 2/2, renversait la vapeur : 38-37. Oliver ayant expédié le ballon dans le décor, Taylor attirait la défense à lui et démarquait Marcellus qui ne se faisait pas prier pour rassurer son public : 41-37... Anderson cafouillait et Ajinça se trompait dans ses pas, de sorte que Taylor régalait Charles, sous les vivats : 44-37 ! De part et d’autre, on serrait les rangs : JP contrait M’Baye, Taylor se faisait prendre dans la nasse, Ajinça échouait au post, de même que JP dans la position symétrique. Alex ratait la deuxième chance, mais Charles rattrapait finalement l’affaire : 46-37. Ajnça entrait le tir qu’il avait raté lors de la possession précédente (+2), avant que Charles ne fasse parler sa puissance avec, en prime, la faute d’Oliver : 49-39. Une fois de plus, le MSB prenait dix points de marge ! Seul sous le panneau, Greer faisait un pas de trop. Alex, impérial, feintait son garde du corps pour expédier un rainbow shot de toute beauté : 52-39. Vincent Collet rappelait ses troupes. M’Baye montait au panier et provoquait la faute d’Alex sans convertir son lancer-bonus : 52-41. S’estimant lésé sur le rebond, Greer grognait sur les arbitres et était gratifié d’une faute technique. Marcellus se contentait d’un petit 50% et, peut-être par la loi des compensations, JP récoltait une faute d’attaque. Si Oliver poursuivait son mauvais match, Taylor se fracassait sur le mur adverse, laissant M’Baye réduire l’écart : 53-43. JP, à trois fautes, Travon faisait son retour, mais envoyait aussitôt Greer sur la ligne : 53-45. Sentant le danger, Taylor combinait une fois de plus avec son compère Marcellus, implacable le long de la ligne : 56-45. Zianveni répliquait à deux points et M’Baye, profitant d’un échec de Marcellus, trouvait la mire à trois points : 56-50... La SIG ne lâchait rien ! Un tir manqué de Taylor plus tard, JD réclamait un temps mort, à 1’33 de la fin de cette troisième période. À 50% sur la ligne, Greer grignotait encore un point : 56-51.Travon ayant pris Charles à contrepied, Anderson profitait de l’occasion et scorait de loin, pour la seconde fois : 56-54... Les visiteurs, une fois de plus, revenaient dans la partie ! Si Alex (+2) et Greer (+2) échangeaient des amabilités, l’Américain se mettait en évidence dans les dernières secondes de la possession, mystifiant tout le monde avant de scorer au buzzer : 60-56 !
Malgré plusieurs actions d’éclat terminées par Marcellus ou par Alex, les Strasbourgeois se cramponnaient et revenaient constamment au score. Il ne fallait surtout pas baisser la garde...

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Marcellus, la hargne en plus...

Après l’ovation bien méritée réservée aux Cadets, Alex, puis Ajinça entraient chacun un lancer : 61-57. Taylor trouvait successivement Alex, puis, la SIG ayant perdu la possession du ballon, Alain (en deux fois) : 65-57. Alex se multipliait, subtilisait le cuir, mais Alain envoyait un vilain airball. De son côté, Greer écrasait un dunk : 65-59. Alain s’étant fait refuser un panier, Charles interceptait la balle et la lui rendait. Greer jouant des coudes, Alain se retrouvait encore sur la ligne pour un nouveau 1/2 : 66-59. Après l’échec d’Anderson, Charles, à son tour, se contentait d’un jet sur deux : 67-59. Les tirs respectifs d’Anderson, puis d”Oliver ayant échoué misérablement, JP, pratiquement en arrière du panneau, faisait admirer ses mains en or : 69-59 ! Une fois de plus, le MSB comptait dix longueurs d’avance... Si Anderson continuait à cafouiller, Oliver rattrapait le coup : 69-61. Une passe manquée de Charles, et Zianveni se rappelait au bon souvenir des Manceaux : 69-63 ! Allait-on revivre encore une remontée des visiteurs ? JP, en tous cas, ne l’entendait pas de cette oreille : 71-63. Taylor, à demi assommé, demeurait sonné pendant quelques secondes. Oliver poursuivait son gâchis de ballons. Alex, idéalement servi par Taylor, mettait de l’argent au coffre : 73-63. M’Baye tentait le tout pour le tout (+3) et Taylor, pris à trois, perdait le ballon ! À 73-66, rien n’était encore terminé, mais JP bloquait l’attaque adverse et Zianveni envoyait Marcellus sur la ligne pour un nouveau 50% : 74-66. Après les tirs manqués d’Anderson et de JP, Zianveni laissait lui aussi un lancer en route : 74-67. Puisant dans ses ressources, Taylor délivrait alors une passe royale à Alex qui portait le coup fatal : 77-67... Et + 10 pour Le Mans ! Ajinça lui-même donnant des signes de fatigue, JP lançait son copain Taylor qui grimpait dans les cintres pour déposer deux points supplémentaires dans le panier : 79-67. À 1’40 de la fin, M’Baye se faisait siffler un marcher. Alex manquait la mire, mais JP s’emparait du rebond et Taylor finissait fort : 81-67. Si Zianveni ne baissait pas les bras (+2), Ajinça ceinturait littéralement Taylor qui arrivait à sa hauteur. Ce geste était sanctionné comme antisportif et Taylor pouvait ajouter deux lancers avant de regagner le banc sous les acclamations : 83-67. Henri manquait le shoot suivant et Greer, très adroit dans l’exercice pendant tout le match, ratait pourtant ses deux lancers, avant de regagner les vestiaires.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Taylor : numéro 10, 10 passes/10 points...

Solides malgré les remontées répétées de leurs adversaires — avec M’Baye et Greer en fer de lance —, les Manceaux ont su finir ce qu’ils avaient commencé grâce à un excellent match de Charles (MVP avec 20 pts, 3 rbds, 1 pd, pour 21 d’éval), d’Alex (20 pts, 1rbd, 3 pds, pour 16 d’éval) et de JP (14 pts, 5 rbds, 3 pds, pour 19 d’éval). Plus en retrait au scoring, Taylor réalise tout de même un double-double (10 pts, 6 rds, 10 pds pour 18 d’éval) et Marcellus assure (10 pts, 5 rbds, 12 d’éval), malgré un temps de jeu plus réduit qu’à l’habitude. Une nouvelle fois, l’apport du banc manceau — si l’on considère qu’Alex n’est pas exactement un sixième homme — aura été essentiellement défensif. Avec les défaites de Chalon, d’Orléans et de Paris, le MSB effectue une excellente opération au classement, avant un déplacement toujours délicat à Poitiers, beau vainqueur de Cholet à la Meilleraie.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amara
Administrateur du forum
Amara


Compte-rendu du match contre la SIG... Empty
MessageSujet: Re: Compte-rendu du match contre la SIG...   Compte-rendu du match contre la SIG... Icon_minitimeLun 26 Mar 2012 - 14:14

cheers

_________________


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sneaker
Joueur espoir
sneaker


Compte-rendu du match contre la SIG... Empty
MessageSujet: Re: Compte-rendu du match contre la SIG...   Compte-rendu du match contre la SIG... Icon_minitimeLun 26 Mar 2012 - 14:49

merci Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


Compte-rendu du match contre la SIG... Empty
MessageSujet: Re: Compte-rendu du match contre la SIG...   Compte-rendu du match contre la SIG... Icon_minitimeMer 28 Mar 2012 - 15:41

Merci pour les mercis !
Wink

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xav
Joueur espoir
Xav


Compte-rendu du match contre la SIG... Empty
MessageSujet: Re: Compte-rendu du match contre la SIG...   Compte-rendu du match contre la SIG... Icon_minitimeJeu 29 Mar 2012 - 9:22

Toujours aussi bien tes comptes rendus The Dunk. Pour des raisons multiples j'ai raté pas mal de matches et de te lire permet de me donner l'impression d'y être allé.

Merci pour ton travail
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Compte-rendu du match contre la SIG... Empty
MessageSujet: Re: Compte-rendu du match contre la SIG...   Compte-rendu du match contre la SIG... Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Compte-rendu du match contre la SIG...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte-rendu d'un entretien avec Roger Garcia
» compte rendu test VO2 max
» Compte-rendu marathon et semi-marathon d'Annecy
» Compte rendu de mon PBP 2007 ( 80h)
» Compte rendu du Voyage de Ph. Desnos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2011-2012-
Sauter vers: