AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013)

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013) Empty
MessageSujet: MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013)   MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013) Icon_minitimeJeu 29 Nov 2012 - 16:41

TERRASSER LES DRAGONS…

MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013) 26384 MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013) 26384 MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013) 26384 MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013) 26384 MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013) 26384 MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013) 26384 MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013) 26384 MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013) 26384 MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013) 26384

Après avoir reçu de plein fouet la corne de l'Élan dans le fondement, le MSB, à peine remis de sa déconvenue, se devait de se racheter et de poursuivre sa quête de l'Eurocoupe. Face aux Artland Dragons qui avaient craché le feu lors du dernier quart temps dans leur antre de Quakenbrück pour l'emporter de cinq points, les joueurs manceaux n'avaient plus d'autre choix que de relever le gant. Curieusement, Denis Horner, auteur d'un double-double à l'aller, avait été, dans l'intervalle entre les deux rencontres, évincé de cette équipe au profil international que germanique !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Khalid à la baguette !

Conséquence ou pas de la déroute contre Chalon, JD alignait un Cinq reconfiguré où JP et Pape cédaient leur place à Dounia et à Cam. Khalid prenait d'emblée la direction des opérations (+2), mais King manifestait son désir de régner sur la raquette en provoquant la première faute de Dounia : 2/2 aux lancers et égalité 2 partout ! Sur une passe approximative de Khalid, Taylor donnait l'avantage aux siens : 2-4. Bien servi par Cam, Cuthbert ripostait sans délai : 4-4. Après un échange de procédés entre King (+2) et lui (+2), le score était de 6 partout. Dounia écopait de sa deuxième faute et JP entrait dans la danse. Après un échec de Haynes, une vieille connaissance, Cuthbert, très saignant en ce début de partie, imposait sa puissance à Grünheid et obtenait le bonus : 9-6. Si Haynes ne trouvait pas le bon réglage, King veillait au grain : 9-8. L'omniprésent Cuthbert lui répondait du tac-au-tac : 11-8. Grünheid à la peine, JP profitait d'une passe de Cam pour se rappeler au bon souvenir de son public : 13-8. Taylor en échec, Grünheid à la faute, Popovic prenait le relais de King et Alain celui de l'excellent Cuthbert. Après une faute de Mallet, JP ressortait le ballon vers Khalid qui creusait l'écart avec un triple : 16-8. Le coach adverse réclamait un temps mort, après quoi Mallet gâchait encore une occasion. Une mésentente entre Khalid et JP rendait la possession aux Allemands et Popovic réduisait l'écart : 16-10. Charles au repos, Pape faisait son apparition. Après s'être vu refusé un panier, Cam manquait son shoot et Mallet se jouait du duo Khalid/Alain pour filer au cercle : 16-12. Un échec d'Alain et un panier de Popovic plus tard, Quakenbrück recollait au score : 16-14. Pape alimentait son capitaine bien placé et le MSB repartait de l'avant : 18-14. Popovic ayant manqué le cercle, Alain arrachait le rebond défensif et se projetait dans l'autre moitié du terrain à temps pour réceptionner la passe de Khalid : 20-14 ! Pape envoyait Drevo sur la ligne pour un modeste 1/2 : 20-15. JP à la peine, Alain s'emparait du rebond offensif et provoquait la faute de Drevo, avant d'entrer ses 2 jets sous les applaudissements : 22-15. Suite à une perte de balle de Strasser et à un marcher de Pape, le cuir revenait vers le grand Popovic : 22-17. Alain cafouillait et perdait la balle, mais Cam jaillissait pour couper la ligne de passe et courait au panier, déclenchant la colère de l'entraîneur des Dragons qui en jetait sa plaquette sur le parquet : 24-17 !
Après un bon début, sous la houlette de Cuthbert, les Tangos s'étaient un tout petit peu relâchés, mais l'arrivée de JP et d'Alain et les éclairs de Cam avaient permis de redresser la barre.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Quand Cuthbert va, tout va !

Après un échec de Drevo, Henri, victime de King, se faisait justice, à 2/2. Kerusch impuissant face à Charles, Pape interceptait et obtenait 2 lancers, à 1/2 : 27-17. Kerusch remettait son équipe dans le sens de la marche (+2), mais ne parvenait pas à tirer avantage de l'échec de JP. Un marcher d'Alain entraînait le retour de Cuthbert. Par chance, Drevo commettait une faute d'attaque et Cam, très actif ce soir, délivrait une nouvelle offrande à son capitaine : 28-19. Haynes sortait un instant de l'ombre (+2), mais manquait l'occasion de doubler la mise, après un petit 1/2 de Charles aux lancers : 29-21. Suite à une passe difficile de Cuthbert, JP perdait le cuir et se mettait dans son tort. Khalid et lui regagnaient le banc, tandis que Henri et Dounia reprenaient le collier. Après la troisième faute de Dounia, JD relançait Alain. Alors que King jouait toujours au roi de la raquette (+2), Alain s'embrouillait dans ses pas et Charles s'arrachait les cheveux, après s'être fait siffler, intempestivement selon lui, une faute plutôt sévère. Le corps arbitral résistait à l'envie de sanctionner plus durement cette contestation et se contentait de lui infliger un avertissement verbal. JD calmait le jeu avec un temps mort. Les Dragons retrouvaient des ailes à l'image de Popovic qui provoquait la faute d'Alain (1/2) : 29-24. Cuthbert se heurtait à la zone mise en place par l'adversaire, mais joignait ensuite ses forces à celles d'Alain pour poser une trappe dont King ne parvenait pas à s'extirper. Pape traversait le terrain et mettait un terme à cette brève période de doute : 31-24. Popovic se montrant un peu popo... Cuthbert s'engouffrait dans la brèche, mais manquait le & one, après le temps mort malicieux du Maître des Dragons : 33-24. Taylor n'en tirait aucun bénéfice et Khalid faisait le show en délivrant dans son dos une passe lumineuse à Alain qui écrasait un dunk retentissant sous les acclamations : 35-24. AK47 bâchait ensuite proprement Popovic et Cam lâchait les chevaux pour traverser le terrain : 37-24 ! Après deux lancers de Mallet, qui ne tenait pas à prendre une valise, Cuthbert déménageait la raquette de Quakenbrück et marquait 2 points au nez et à la barbe de trois Dragons complètement éteints : 39-26. Un marcher de Popovic offrait à Cam une nouvelle opportunité de dégourdir ses jambes : 41-26. Une interception de Cuthbert achevait de mettre les visiteurs sous l'éteignoir : faute antisportive de Drevo, deux lancers ratés de Cuthbert, puis deux autres réussis par Khalid après une faute de Mallet, la rencontre se poursuivait sous de bons auspices avec un jeu animé, très agréable à regarder ! Certes la salle n'était pas remplie en ce mercredi soir, mais elle ne ménageait pas ses applaudissements. Après une série de changements de part et d'autre, Taylor engrangeait deux lancers : 43-28. En échec à 3 points, Cam se rachetait en bloquant Strasser. Mal engagé dans la peinture, Henri, déséquilibré, mordait la poussière, forçant JP à se sacrifier pour empêcher une contre-attaque facile. L'affaire se révélait sans conséquence grave, puisque Strasser affichait un piteux 0% sur la ligne.
Au terme d'une première mi-temps bien maîtrisée, le MSB virait en tête dans de bonnes conditions, grâce à un jeu fluide et cohérent, alors que son adversaire abusait des tentatives lointaines (0/9).

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Charles mystifie un et deux... et trois Dragons !

Après un échange de politesses entre Charles (+2) et Taylor (+2), le premier, serré de près par la défense, ne parvenait pas à récidiver, contrairement au second (+2), sans doute remonté par la mise au point de son coach dans les vestiaires : 45-32. Calmement, Cam douchait les velléités de révolte adverse en entrant un tir lointain : 48-32. Si King ne voulait pas baisser les bras, JP, bien servi par Khalid, ne laissait pas sa part aux dragons : 50-32. Jaillissant comme un diable sur une ligne de passe, Khalid remontait tout le terrain, stoppait brusquement et, bien campé sur ses appuis, expédiait un panier primé qui suscitait les vivats : 53-34 ! Cette fois, le MSB prenait le large et l'euphorie était de mise, d'autant que Cuthbert interceptait la remontée du ballon et provoquait la faute du transparent Grünheid. Après un énième temps mort, le Manceau se contentait d'un modeste 50% aux lancers, mais le trou était fait : 54-34. Suite à une gamelle de King, JP ne parvenait pas à se saisir d'une passe un peu basse, mais Cam rattrapait encore le coup par une de ses interceptions magiques, acrobatiquement conclue entre deux défenseurs : 56-34. Grünheid n'y arrivait toujours pas et ses partenaires (Strasser, Mallet…) multipliaient les fautes. Khalid et Mallet tentaient en vain leur chance, après quoi le meneur manceau délivrait une extra-passe à Charles qui envoyait du lourd pour achever de changer les Dragons en lézards inoffensifs : 59-34. Le MSB ne relâchait pas pour autant son étreinte et conduisait l'attaque allemande en fin de possession. Au terme d'un slalom digne de Crash Bandicoot, Cam entrait encore deux points supplémentaires : 61-34. Une faute offensive de Kerusch rendait ensuite l'initiative aux Manceaux et Henri pouvait en toute quiétude entrer son panier primé personnel : 64-34 ! Relégués à 30 points, les visiteurs étaient sous le choc, à l'image de Strasser et de Kerusch, bien maladroits. JP, puis Popovic, Cam, puis Popovic encore, laissaient le score inchangé. Popovic contrariait toutefois JP avec succès et Strasser entrait enfin un tir lointain qui requinquait un peu les siens : 64-37. Une faute de Kerusch conduisait Pape, à 1/2 sur la ligne : 65-37. Drevo sortait alors de sa torpeur et expédiait deux missiles successifs, avec un échec de Cam dans l'intervalle : 65-43 !
Après un festival de tirs primés de part et d'autre, fallait-il craindre la résurrection des Dragons ?

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
AK47 monte en puissance !

Le jeu reprenait sur un marcher de Popovic, de bon augure pour les Manceaux. Dounia passait un bon ballon à Alain qui montait au dunk, mais laissait son bonus en route : 67-43. Drevo et Pape gâchaient des munitions. Mallet faisait connaissance avec l'interception en vol, brevetée AK47, et ce dernier enchaînait sur un second dunk du meilleur aloi : 69-43 ! Drevo était à la peine et Alain intraitable au rebond. Froidement, Charles tirait du gros calibre sur l'ambulance : 72-43. En face, Taylor faisait son possible : 72-45. Après un marcher de Khalid, King se cognait contre un plafond nommé Dounia. Charles et Haynes donnaient des signes de fatigue, ce qui n'empêchait pas le premier de signer un 2/2 sur la ligne, après une faute de King : 74-45. Une hésitation de JP mettait Khalid en difficulté en fin de possession, mais Taylor devait s'y reprendre à deux fois pour en tirer avantage (+2). Pape enclenchait ensuite la cinquième pour laisser ses gardes du corps sur place : 76-47. King écopait alors d'une antisportive qui coûtait deux lancers, signés Charles, à son équipe : 78-47. Après la remise en jeu, le tir de JP parcourait l'arc sans chuter dans le filet. Grünheid rendait la balle suite à une faute offensive. De son côté, Khalid échouait à deux reprises, une interception de Cam lui ayant offert une seconde chance. La claquette de JP ne changeait rien à l'affaire. Kerusch reprenait un peu du poil de la bête (+2), mais, grâce à une extra-passe bien sentie de son compère Henri, Thomas, tout juste entré en jeu, scorait à trois points : 81-49. Grünheid réduit à l'impuissance, Cuthbert adressait une balle en or à son capitaine qui n'en demandait pas plus : 83-49. Henri regagnait le banc avec 5 fautes, tandis que Thomas se payait une interception qui poussait Kerusch à la faute. À 50% sur la ligne, le jeune espoir manceau portait la marque à 84-49. Kerusch permettait aux Allemands en pleine déconfiture d'atteindre enfin les 50 points. Cam, qui avait de l'énergie à revendre, soignait ses statistiques : 86-51. Invisible, comme Spoler, tout au long de la partie, Hoffman manquait l'occasion d'inscrire un panier, de sorte que Cam pouvait servir une dernière fois son capitaine qui se chargeait de conclure : 88-51 !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Cam : MVP, tout simplement !

Au terme d'un match bien maîtrisé, sérieux en défense et appliqué en attaque, le MSB prend une large revanche sur les Artland Dragons et, compte-tenu de la défaite de Riga contre Moscou, se positione favorablement dans la course au Last 16. Six joueurs manceaux dépassent les 10 points tant à la marque qu'à l'évaluation : Cam (18, avec 15 pts, 2 rbds, 4 pds), JP (16, avec 12 pts, 9 rbds, 1 pd), Cuthbert (15, avec 14 pts, 4 rbds, 1 pd), Charles (15, avec 13 pts, 1 rd, 1 pd), Khalid (13 avec 10 pts, 4 rbds, 6 pds) et Alain (10, avec 10 pts, 6 rbds). Avec une avance de 37 points, les Tangos signent un des plus gros écarts jamais enregistrés par le club en Coupe d'Europe. Ils s'offrent, en prime, une évaluation collective de 109 à 33, de quoi pavoiser sans doute, même s'il convient de ne pas se laisser griser et de préparer avec prudence le déplacement à Nanterre.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Le MSB regroupé autour d'un JP retrouvé...

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sneaker
Joueur espoir
sneaker


MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013) Empty
MessageSujet: Re: MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013)   MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013) Icon_minitimeJeu 29 Nov 2012 - 16:53

cheers merci pour tes resumé toujours plaisant a lire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PONPON
Journaliste du Forum
PONPON


MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013) Empty
MessageSujet: Re: MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013)   MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013) Icon_minitimeJeu 29 Nov 2012 - 18:37

Super ... superbe ...

bon c'est vrai que c'est plus simple de compter une victoire qu'une défaite ...

mais le talent est là y a rien à dire !!!

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
5 majeur



MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013) Empty
MessageSujet: Re: MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013)   MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013) Icon_minitimeJeu 29 Nov 2012 - 22:34

PONPON a écrit:

bon c'est vrai que c'est plus simple de compter une victoire qu'une défaite ...
Compter ou conter Question Ça n'a pas le même sens Exclamation
Sinon, bon résumé cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013) Empty
MessageSujet: Re: MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013)   MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MSB-Artland Dragons de Quakenbrück (Eurocoupe 2012-2013)
» Echanges d'invitations saison 2012/2013 en Dordogne (24)!
» ADHESIONS BURDIGALAIS 2012/2013
» Ligue des Champions 2012-2013
» Marcq En Baroeul recherche joueurs pour la saison 2012/2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2012-2013-
Sauter vers: