AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Compte-rendu du match contre la JSF Nanterre

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


Compte-rendu du match contre la JSF Nanterre Empty
MessageSujet: Compte-rendu du match contre la JSF Nanterre   Compte-rendu du match contre la JSF Nanterre Icon_minitimeDim 9 Oct 2011 - 13:42

Nanterre... inconnue ?



Après des fiançaillles avec son public plutôt réussies contre Pinar Karsiyaka Izmir, le MSB allait-il, pour la reprise du championnat face à l’un des promus, célébrer plutôt une noce ou... un nanterrement ? Very Happy Dans l’esprit de tous, le Président l’avait rappelé dans son discours de présentation aux abonnés, planait le souvenir fâcheux de la défaite concédée lors du match d’ouverture de la saison passée ! Bien en place grâce à une ossature presque inchangée depuis la Pro B, nos adversaires du jour, renforcés à l’intersaison par l’arrivée d’un certain Ryvon Covile, s’étaient déjà montrés coriaces en amical, puisque les Tangos ne l’avaient emporté que de justesse. Toujours sans Antoine, privés de Max qui, après ses problèmes de visa et une furtive apparition contre les Turcs, semble s’être abîmé l’épaule à l’entraînement, JP et ses partenaires avaient toutes les raisons de demeurer concentrés !

Compte-rendu du match contre la JSF Nanterre 26384

Justement le capitaine manceau emportait l’entre-deux et, d’entrée de jeu, Taylor, après avoir provoqué une première faute, scorait à trois points ! La réplique venait rapidement de l’intérieur de la raquette par... Ryvon Covile, sportivement salué par une partie du public lors de la présentation... 3-2. Taylor shootait, trouvait l’arceau, JP lui redonnait le ballon et — same player shoots again5-2 ! Daniels manquait sa première tentative, mais Alex, emprunté, rendait la possession, avant que Charles ne la reprenne, sans succès pour JP. Daniels n’y arrivait toujours, mais, pour la deuxième fois, Alex rendait des munitions à l’adversaire et Judith obtenait deux lancers : 5-4. Alex, puis Riley, puis Marcellus ayant manqué leurs tirs respectifs, Alex, rageur, prenait le rebond et ouvrait son compteur : 7-4. Revanchard, Covile rispostait (+2) et les défenses se durcissaient de part et d’autre : Marcellus se faisait subtiliser la balle, avant de rattraper son voleur dans la peinture et Covile se payait le luxe de contrer JP en pleine action. Ni Daniels, ni Charles ne trouvaient la trajectoire idoine, contrairement à Covile, remonté comme une pendule : 7-8. Nanterre passait devant et, après un nouveau cafouillage d’Alex, Gordon, récent transfuge d’un HTV en pleine déconfiture, faisait même un petit écart : 7-10. Bien servi par Henri, entré en jeu, JP entrait enfin dans son match (+2). La tension était palpable et le jeu de plus en plus décousu : Judith, Alex, Brun, JP, Gordon, Riley, JP et Riley de nouveau, JP puis Brun encore organisaient un incroyable festival de maladresses, auquel l’imperturbable Covile venait mettre un terme ! Alex bafouillait son basket, mais la muraille mancelle tenait bon et Nanterre était dans la pénalité. Sur la ligne, à 2/2, Alex retrouvait la mesure : 11-12. Sur la remise en jeu, Alain interceptait et écrasait un dunk qui réveillait un Antarès dubitatif : 13-12... Ouf !
Fébriles, sans doute perturbés par l’enjeu, bien maîtrisés par un adversaire qui avait bien préparé son coup, les Manceaux manquaient de rythme.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Alex aura peiné à trouvé le rythme, ce soir.

Dès le retour, Covile (+2) et Alain (+2) se livraient à une petite passe d’armes : 15-14. Une énième balle perdue plus tard, Brun redonnait l’avantage aux siens : 15-16. Henri, puis Brun échouaient tour à tour, avant que le grand Will, bien servi par Taylor, n’entre un beau petit tir, avant de se dresser sur la route de Covile : 17-16. Alain faisait parler sa classe : 19-16. Akono, à deux reprises, après une remise en jeu hasardeuse de Charles, renversait la vapeur : 19-20. Un airball de Henri, une brique de Corosine, une mauvaise relance orange, une interception d’Alain, puis deux points de Taylor, le taux de réussite global frisait la médiocrité... À 21-20, le score stagnait. Corosine, Marcellus, puis JP, manquaient la mire, contrairement à Daniels. Nanterre menait et, comme Alex poursuivait son errance, Riley enfonçait le clou sur un panier primé : 21-25. Si JP, en mode gants de boxe, ne trouvait pas la distance, Riley semblait bien réveillé : 21-27. Seul Taylor émergeait (+2). Daniels (+2) pointait présent, mais le meneur manceau ne lâchait rien : 25-29. Riley et Marcellus gâchaient des occasions. Soucieux de reposer ses cadres, Donnadieu lançait Passave-Duteil dans la bataille, non sans succès : 25-31. Le Mans était en panne, avec un Marcellus à 50% sur la ligne (26-31), tandis que les visiteurs prenaient confiance, à l’instar de Daniels derrière l’arc : 26-34. Tenace, Taylor (+2) endiguait de son mieux l’hémorragie, mais Akono, à trois points, tirait sur l’ambulance : 28-37. Du milieu du terrain, Taylor tentait, au buzzer, un tir impossible qui heurtait l’arceau.
Le MSB déjouait totalement, à l’image d’Alex et de JP, trop fébriles et privés de ballon, et de JD, un peu égaré. Pourquoi sortir si vite Will, après un bon passage ? maugréaient certains supporters. L’affaire paraissait mal engagée !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
En demi-teinte en attaque, Charles aura surtout défendu et arraché des rebonds.

Le MSB revenait sur le parquet animé de meilleures intentions et Alex donnait l’exemple de loin : 31-37. Covile douchait cependant l’enthousiasme général : café (+2) et pousse-café (+1) sur une faute de Charles. Alex perdait la balle sur ses entrefaites, mais rejoignait l’insolent sous les panneaux et montait au contre ! JP tardait à trouver les bons réglages, mais Henri interceptait avant de se faire bousculer dans l’indifférence du corps arbitral. JD, furieux, écopait d’une technique qui permettait à Akono (1/2) de porter l’avance des siens à dix points : 31-41. Judith sortait même le grand jeu et reléguait le MSB à moins treize ! Taylor, toutefois, mystifiait son vis-à-vis et, au buzzer, ripostait dans le même registre : 34-44. Alain gênait Covile et s’imposait au rebond, avant de récupérer une passe de Taylor : 36-44. Le public, très contrarié par la sanction infligée à JD, grondait et poussait enfin son équipe. Retranché autour de leur zone, les Manceaux bloquaient leurs adversaires et Charles, en pénétration, entrait un panier bonifié : 39-44. Akono n’y était plus et l’espoir gonflait les cœurs. Alain, ovationné, s’imposait et, à 41-44, les mouches changeaient d’âne. Covile avait senti le danger (+2), mais, après un échec de Marcellus, les Nanterriens, de nouveau, se heurtait à un mur et Charles, enfin dans le tempo en attaque, répondait présent : 43-46. C’était les visiteurs, désormais, qui perdaient des ballons et Taylor faisait parler la poudre ! 46 partout : le public exultait. Marcellus bousculé pendant le shoot, obtenait même deux lancers qu’il transformait avec application. Le MSB prenait l’ascendant : 48-46 ! Personne, pourtant, ne lâchait le morceau : échec de Gordon, perte de balle de JP, échec de Covile gêné par le capitaine manceau, rebond autoritaire d’Alain… Une faute de Gordon, et Taylor, à 100%, relançait la machine : 50-46. Isolé tel un roc parmi les vagues orange, Covile tenait bon : 50-48. Fiable aux lancers, Charles maintenait l’écart et, après une gamelle de Corosine, JP y allait de bon cœur et arrachait même le bonus : 55-48. Le MSB se détachait. Passave-Duteil à 50% faisait piètre figure face à un JP rasséréné, qui tournait à 100% : 57-49. Les deux équipes étant dans la pénalité, sur la quatrième faute de JP, Passave-Duteil entrait ses deux tirs, aussitôt imité par Alex : 59-51. Daniels, peu avant le coup de sifflet, passait deux points pour maintenir son équipe à flot : 59-53.
Sous l’impulsion d’un formidable Taylor, le MSB avait retrouvé son basket. Nanterre, limité dans ses rotations, avait connu un terrible trou d’air. Mieux valait, pourtant, éviter de vendre prématurément la peau de l’ours...

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Taylor, MVP et nouveau chouchou d'Antarès !

Au commencement du dernier round, Akono puis Marcellus témoignaient immédiatement de la fatigue des deux équipes par des tirs mal ajustés. Daniels scorait à deux points, mais, après une gamelle d’Alex, décidément peu en veine, Riley manquait la mire et Marcellus entrait son premier tir primé de la partie, pour le plus grand soulagement de JD : 62-55. Daniels, Taylor (gamelle), Riley, Alain, Daniels encore, manquaient tour à tour d’adresse. Marcellus lançait alors Alain qui montait au dunk : 64-55. Le Mans tenait le bon bout ! Covile, puis Charles ayant échoué dans leurs tentatives respectives, l’Américain revenait à la charge et obtenait un panier primé qui redonnait de l’oxygène à ses partenaires : 64-58. Marcellus n’ayant pas concrétisé l’occasion qui lui était offerte, Daniels, à deux points, opérait un rapprochement inquiétant : 64-60. Par bonheur, en sentinelle au post, JP retrouvait ses sensations : 66-60. Bien servi par Alex, après un échec de Riley, le capitaine manceau doublait la mise : 68-60. En face, Covile poursuivait son travail de sape (+2), mais le Taylor show tournait à la démonstation, le meneur manceau concluant une série de drives étourdissants par un tir primé de toute beauté qui soulevait les vivats d’un public ravi : 71-62. Judith, à trois points, climatisait un peu la salle, d’autant qu’après deux pertes de balles consécutives, avec un échec de Riley dans l’intervalle, l’imperturbable Covile soignait ses stats : 71-67. JP s’imposait dans la peinture, mais le pivot nanterrien rendait coup pour coup : 73-69. Nanterre y croyait toujours. Taylor, heureusement, veillait au grain et, altruiste, délivrait une offrande à Marcellus : 75-69. Jouant son va-tout, Riley plantait alors une banderille : 75-72 ! La JSF n’était plus qu’à une possession et, justement, le MSB perdait cette balle si précieuse, que Daniels, cerné par la défense, ne réussissait pas à exploiter. Ouf ! Le suspense était à son comble et Taylor, bousculé par Judith, laissait, au pire moment, un lancer en route : 76-72. À 12 secondes de la fin, Alex, judicieux, faisait faute. Après la remise en jeu, Riley tentait sa chance de loin, en vain ! JD, manifestement tendu, prenait un ultime temps mort. Taylor récupérait le cuir et, victime d’une dernière faute, assénait, depuis la ligne, le coup de grâce à une vaillante équipe adverse : 78-72. Le baroud d’honneur de Daniels laissait le score inchangé.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
On vous le dit : AK47 is back !

Bien regroupés derrière un Covile en mode orléanais, auteur d’un double-double (24 pts, 10 rbds), la JSF avait bien préparé sa visite en Sarthe : en coupant toutes les lignes de passe, les Nanterriens avait étouffé le jeu manceau. Le piège s’était toutefois retourné contre eux, puisque Taylor, relativement libre de ses mouvements, avait livré le match parfait (MVP avec 27 pts, 5 pds, 4 rbds pour 27 d’éval), bien secondé par Alain (12 pts, 5 rbds pour 17 d’éval). D’abord complètement aphones, à l’image d’Alex ou de Marcellus, les cadres manceaux s’étaient tout de même réveillés dans la seconde moitié de la partie avec un JP volontaire et un Charles très actif au rebond et en défense.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
JP aura fini par trouver le rythme !

Nul doute qu’il reste des progrès à effectuer à cette équipe encore incomplète et imparfaite, mais, ce soir, le MSB a chassé le chat noir qui hantait depuis trop longtemps les travées d’Antarès. Le public, quant à lui, a manifestement trouvé, en la personne de Taylor, son nouveau chouchou !

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Compte-rendu du match contre la JSF Nanterre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte-rendu d'un entretien avec Roger Garcia
» compte rendu test VO2 max
» Compte-rendu marathon et semi-marathon d'Annecy
» compte rendu (synthétique) de l'ag
» Compte rendu de mon PBP 2007 ( 80h)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2011-2012-
Sauter vers: