AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Compte-rendu du match contre Banvit

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


Compte-rendu du match contre Banvit Empty
MessageSujet: Compte-rendu du match contre Banvit   Compte-rendu du match contre Banvit Icon_minitimeMer 15 Déc 2010 - 17:02

PAS SI VITE AVEC BANVIT...
Les retrouvailles avec Banvit Balikestir étaient annoncées depuis longtemps comme un tournant difficile sur la route européenne du MSB : oubliées les joutes du tour préliminaire d’Euroleague, les Manceaux, défaits à l’aller, devaient obligatoirement l’emporter de plus de huit points pour s’assurer une seconde participation consécutive au Top 16 de l’Eurocoupe...

Compte-rendu du match contre Banvit 26384

Le match prenait d’abord une tournure peu engageante, Simmons, malgré Charles, puis Ermis, après un marcher d’Alain, donnant rapidement un avantage de 4 points aux visiteurs. JP, Charles, Alex, côté manceau, Graves et Pacun, côté Banvit échouaient les uns après les autres et ce n’est que sur une belle passe d’Antoine qu’Alain débloquait enfin le compteur du MSB. Le meneur sarthois semblait en jambes et allait ensuite au bout son interception pour égaliser à 4 partout. Un contre magistral d’Alain, suivi d’un phénoménal alley-oop du même sur une passe longue distance d’Antoine donnaient même l’avantage aux Tangos. Après cinq bonnes minutes de doute, Antarès bourdonnait d’aise. Pacun ajoutait cependant deux points, JP répliquait sur le même ton et Alain se mettait de nouveau en évidence en bloquant un tir adverse : 8-6. Après l’entrée de Ben et de Marco, toutefois, Graves sortait de sa boîte et égalisait, mais Ben y allait de son petit panier avec lancer à la clé : 11-8. Turna lui répondit aussitôt sur un tir primé et ajoutait encore deux lancers après une passe douteuse de Michailis et la faute de Ben. Banvit passait devant (11-13) et Golubovic se mettait de la partie (11-15), avant que Marco ne montre son adresse aux lancers (2/2) et que Michailis, après un contre musclé de Thierry sur Golubovic, ne rajoute un tir primé : 16-15 ! Graves, très sûr, répliquait sans délai (+ 2) et le buzzer retentissait : 16 à 17, Banvit virait en tête ! Alternant coups d’éclat et maladresses, les joueurs du MSB semblaient mal à l’aise, à l’image d’Alex, guère à son avantage.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Alain dans les airs

Le deuxième quart temps débutait en fanfare avec un nouveau contre de Thierry sur l’infatigable Graves et Charles artillait à 3 points, réveillant le public : 19-17. Les deux équipes se rendaient alors coup pour coup : Golubovic (+ 2), Ben (+ 3) et Charles (1/2), après une antisportive de Yildirim... À 23-19, la confiance était en hausse, mais un échec de Ben, la maîtrise de Golubovic (+ 2), un 50 % de JP aux lancers, un nouvel éclair de Golubovic (+ 2) et une interception de Turna, plus tard, et Banvit retournait la situation 24-25 ! Bousculés au rebond, les Tangos peinaient à rester dans le match : JP (2/2), puis Antoine (1/2, après avoir manqué un tir “facile”...) leur redonnaient espoir, mais Williams ne l’entendait pas de cette oreille (+ 2). Après une série de maladresses diverses des deux camps, Antoine glissait tout de même 2 précieux points dans le filet, mais Simmons prenait son propre rebond sur l’action suivante : 29 partout ! Après un temps mort de JD, Graves, indifférent à la gravité, s’envolait pour aller plaquer un dunk d’anthologie et tout était à refaire ! La balle perdue était récupérée par Alain, qui bridait Golubovic, mais Ben commettait une faute sur Graves qui transformait son lancer bonus (2 + 1) et ajoutait encore 2 points supplémentaires après un échec d’Alex. À 29-36, pourtant, l’Américain marquait enfin un panier (+ 2), mais ce n’était que feu de paille et Golubovic régnait goulûment dans la peinture : 31-38 ! Michailis se faisait bâcher sur ces entrefaites et, trop nonchalant, manquait un de ses lancers, ramenant la marque à 32-38. La petite poignée de supporters turcs pouvait pavoiser en déployant fièrement son drapeau rouge et blanc : Antarès était perplexe et Alex semblait blessé.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Pour Charles et ses camarades, le combat fut rude

Le MSB n’entendait pourtant pas lâcher prise : après les échecs de JP et de Simmons, Antoine transformait ses lancers, Charles interceptait la balle, Ben puis Alain manquaient la cible, mais Antoine prenait le rebond offensif et ramenait les siens à 36-38. Williams répondait à 2 points et les Turcs récupéraient même le cuir sur la remise en jeu, mais Alain interceptait la transmission et, après un combat sous le panneau, dunkait férocement, tandis que Williams restait à terre. Touché au genou, il quittait l’arène et, un marcher turc plus tard, Antoine pénétrait dans la raquette et expédiait un joli lay up dans le cercle : 40 partout ! Le vent semblait avoir tourné : sur une interception de JP, Charles, bousculé, se faisait justice à 2/2. Suivait un festival de maladresses : passage en force de Simmons, passe hasardeuse d’Antoine, échec de Ben. Finalement, ce dernier trouvait la mire (+ 2), mais Graves (+ 2), puis Golubovic rétablissaient la parité, après que Michailis eut gâché une belle contre-attaque. Le MSB ne voulait pas gagner ce match ! Michailis se faisait ensuite surprendre à faire la sieste dans la raquette, tandis que ses partenaires refusaient les tirs, ce qui permettait à Pacun, pas si bête, de leur livrer le mode d’emploi : 44-47, pour la énième fois, tout semblait à refaire ! JD prenait d’ailleurs un temps mort, après quoi Thierry rapprochait les siens à 46-47. Encore une fois, le public assistait à un enchaînement crispant de belles séquences et de cafouillages laborieux !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Graves ignorant la gravité

La gamelle de Ben, à la reprise, semblait de mauvais augure, mais Thierry coupait une ligne de passe et allait au bout de son action. Le Mans repassait devant : 48-47 ! Après un échec de Golubovic, humain, tout simplement, Antoine, souvent malheureux ces dernières semaines, envoyait un solide démenti à tous ses détracteurs : 3 points et 51-47 pour les siens ! Et ce n’était qu’un début... Certes, il se faisait bloquer, après deux échecs de consécutifs de Golubovic et de Michailis, ce dont Graves, coriace, profitait illico avec 2 points, plus le bonus : 51-50 ! Loin de se laisser abattre par la quatrième faute de son capitaine, le jeune meneur manceau lâchait enfin les chevaux (+ 3) et faisait lever la salle ! Les Turcs perdaient un peu leur flegme et, après une série désastreuse de part et d’autre, Thierry ajoutait tranquillement son obole. 56-50, on y était presque... Graves refusait nonobstant toute reddition, mais manquait un de ses lancers sous les huées du public, mobilisé derrière les Félins, tandis qu’Antoine maintenait la pression à deux sur deux. Les défenses se muaient en carapaces hermétiques et Golubovic, sous les vivats, révélait quelque faiblesse sur la ligne de réparation (0/2). Charles se rappelait alors à son bon souvenir avec un beau rainbow shot primé : 61-51 ! Dix points d’avance, l’objectif était enfin atteint ! JP quittait le terrain sur sa cinquième faute, tandis que son homologue monténégrin laissait encore un point en route (1/2), après quoi, Alain ayant échoué, Akpinar sortait de nulle part pour réduire l’avantage à 7 points : 61-54 ! Pugnace, Alain s’extirpait alors d’entre deux adversaires et transformait son tir et le bonus. À 64-54, le MSB tenait de nouveau son Graal entre les mains, mais Graves mettait vite un bémol aux applaudissements : 64-56. Antoine partait à l’aventure dans la surface, où il se voyait gratifier de deux lancers par les arbitres, très équitables dans l’ensemble. Le jeune Manceau rétablissait alors la précieuse marge de dix points, mais Graves, encore et toujours Graves, la réduisait à huit : 66-58. Antarès, debout, encourageait ses garçons, mais, suite à une action litigieuse sur Thierry, Graves se présentait sur la ligne de réparation et manquait une de ses tentatives, avant d’être imité par Alain : 67-59 à 25”2... Hélas, les défenses bunkers éteignaient ensuite toutes les vélléités et le match en restait là.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Antoine, héros du match et MVP

Malmené par une équipe handicapée par les blessures de Williams et d’Ermis, le MSB, après avoir perdu Alex (une entorse ?), a serré les rangs derrière Antoine (28 d’éval, 19 points, 7 passes décisives, 6 rebonds, MVP du match), Alain (13 d’éval, 12 points, 9 rebonds), Thierry (10 d’éval, 6 points à 3/3, 3 contres, 2 interceptions, 2 rebonds) et Charles (12 d’éval, 9 points, trois interceptions). Certes, la copie n’est pas parfaite (Ben à 3 sur 12 aux tirs, Alex peu en vue avant de se faire écraser par Golubovic, Marco, peu utilisé, Michailis, moins impliqué que contre l’ASVEL…). Avec huit points d’avance, le MSB a toutefois rendu la monnaie de sa pièce à Banvit. Un petit point de plus et l’affaire était dans le sac... mais on voit mal comment l’ogre de Kazan pourrait perdre en Turquie. Gagner à Oldenburg serait cependant la meilleure façon de se préserver et de maintenir la bonne dynamique qui a été amorcée !

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Compte-rendu du match contre Banvit
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte-rendu d'un entretien avec Roger Garcia
» compte rendu test VO2 max
» Compte-rendu marathon et semi-marathon d'Annecy
» compte rendu (synthétique) de l'ag
» Compte rendu de mon PBP 2007 ( 80h)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2010-2011-
Sauter vers: