AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-LEVALLOIS METROPOLITANS (Saison 2018-2019)

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


MessageSujet: MSB-LEVALLOIS METROPOLITANS (Saison 2018-2019)   Dim 10 Fév 2019 - 14:53

MSB-LEVALLOIS METROPOLITANS :
ON PREND LE PARI...
_______

Qualifié in extremis pour le tour suivant de la BCL, le MSB, toujours privé de Jonathan, retrouvait les Levallois Metropolitans qui lui avaient infligé une sévère déconvenue lors de l’ouverture du championnat de Jeep Elite. Un certain Mouphtaou Yarou avait alors pesé de tout son poids pour faire pencher la balance, dans le dernier quart temps. Avec juste une petite victoire de plus que celle des Sarthois, l’équipe levalloisienne, cependant, avait bien changé depuis octobre : Sulaimon et Johnson, blessés, Boungou-Colo et Wayns avaient pris le relais, ce qui ne simplifiait pas forcément la tâche. L’absence de Wright, en revanche, n’était pas vraiment une mauvaise surprise, que le public allait découvrir au moment de la présentation des joueurs.

                               

L’entre-deux perdu, les visiteurs passait à l’attaque. Boungou-Colo en échec, Antoine trouvait Will pour l’ouverture du compteur manceau : 2-0. Si le cercle se refusait à Yarou, Ibekwe venait à son secours : 2 partout. Cam à la peine, Ibekwe remettait le couvert : 2-4. Valentin et Yarou n’étaient pas encore dans le rythme. Cependant, à la lutte avec Will pour prendre son propre rebond, Yarou retombait lourdement et restait étendu. Les hommes en gris stoppait la contre-attaque du MSB. Mouftaou, que le public avait chaleureusement salué à son entrée sur le parquet, se tordait de douleur et, très vite, le bruit circulait dans les tribunes : rupture du tendon d’Achille… Terry relayait Valentin, déjà à deux fautes et Will égalisait à 4 partout, avant de s’offrir un contre magistral sur Eliezer-Vanerot. Antoine plantait une banderille du meilleur effet : 7-4. Eliezer-Vanerot se rachetait sur l’action suivante : 7-6. Si Cam et Boungou-Colo rivalisaient de maladresse, Michael — dont c’était l’anniversaire — allumait une mèche : 10-6. Ibekwe poursuivait calmement son chantier : 10-8. Richard remplaçait Will, mais manquait sa première tentative. Antoine, qui avait pris le rebond, ne faisait pas mieux, Boungou-Colo non plus. Bien démarqué, Terry plaçait un majoré qui réveillait les spectateurs : 13-8. Roos à la peine, coach Bart rappelait Antoine et Cam et lançait Valentin et Petr. Sans tarder, Valentin allait chercher le panier & one : 16-8. Les Tangos prenaient leurs aises… Si le cercle se refusait à Michineau et à Michael, Roos expédiait un vilain airball. Frédéric Fauthoux rappelait ses troupes. Petr en échec, Richard s’assurait le 2 + 1 : 19-8. L’arceau rejetait successivement un bon tir de Wayns et une autre de Michineau. Terry contré, Valentin et Michineau gaspillaient des munitions. Sako montrait le bout de son nez : 19-10. Richard en échec, Michael récupérait le cuir dans les mains adverses, mais Petr le laissait échapper presque aussitôt. Boungou-Colo mangeait carrément la feuille. D’ailleurs, après un tir manqué de Michael, il aggravait encore son cas.
La sortie de Yarou sur une civière, accompagné par les applaudissements sportifs d’Antarès, avait manifestement perturbé les Franciliens. Le MSB ne devait pas pour autant sombrer dans la facilité…


Terry revient, peu à peu…

Cam entrait un panier dans le petit périmètre : 21-10. Hélas, Ukic, légèrement bousculé sur une tentative lointaine, se présentait sur la ligne des lancers pour un 3/3 impeccable : 21-13. Michael relayait Terry. Cam en échec, les Levalloisiens se précipitaient et perdaient la possession. Michael déposait son flotteur spécial : 23-13. Février en échec, Richard ratait lui aussi son shoot, mais était victime d’une faute au rebond. Sur la ligne, il signait un 0/2 aussi décevant qu’inhabituel, chez lui. Eliezer-Vanerot en échec, toutefois, le pivot manceau, de nouveau stoppé irrégulièrement, se rachetait avec un joli 2/2 : 25-13. Intenable, Ibekwe s’envolait au alley-oop : 25-15. Will suppléait Richard, tandis qu’Antoine expédiait un affreux airball. Wayns braconnait deux jets : 25-17. Cam ripostait, à 2/2 lui aussi : 27-17. Terry remplaçait Petr. Ibekwe poursuivait son show : 27-19. Cam continuait sur sa lancée : 29-19. Alors qu’Ibekwe commençait à se fatiguer, Ukic se tordait méchamment la cheville sur le rebond et regagnait son banc en boitillant. Décidément, la chance ne semblait guère vouloir sourire aux Metropolitans ! Fauthoux prenait un temps mort. Boungou-Colo continuait de bombarder tous azimuts, mais Will se faisait dérober la balle. Le jeu devenait brouillon, de part et d’autre, et les visiteurs rendaient la possession. Will slalomait dans la raquette et provoquait la troisième faute d’Ibekwe, pour un 2 + 1 qui enfonçait les Franciliens : 32-19. Wayns et Cam en échec, Boungou-Colo retrouvait un peu d’adresse : 32-21. Cam forçait son tir, bénéficiait d’une faute offensive de Wayns et insistait, sans succès, au lieu de chercher un partenaire démarqué, mais Terry veillait au grain : 34-21. Après un marcher de Février et un tir douteux de Michael, Ukic, revenu aux affaires, plantait un triple : 34-24. Alors que Cam était sanctionné pour camping dans la peinture, Boungou-Colo s’offrait un panier garni (2 + 1) : 34-27. Les Manceaux s’endormant devant le faux rythme de leurs adversaires, coach Bart, visiblement contrarié, rassemblait ses troupes. Antoine passait un drop shot qui apportait un peu d’air : 36-27. Depuis la tête de raquette, Ukic se montrait gourmand. Cam ne faisait pas mieux, mais Michael interrompait la remontée du ballon, juste avant la sirène.
Depuis quelque temps, les Tangos jouaient moins bien (Q2 : 17-19) et se reposaient un peu trop sur Cam, pas toujours clutch. Par chance, l’adresse fuyait leurs adversaires (40% vs 29%), mais il n’allait pas falloir s’endormir pour autant (40 vs 27 à l’évaluation), en particulier au rebond (22 vs 24).


Cam, toujours très sollicité par ses co-équipiers…

Ibekwe donnait le ton de la seconde mi-temps : 36-29. Will en échec, Levallois égarait le ballon que Le Mans rendait presque aussitôt, dans une sorte de cafouillage général. Ibekwe, lui, restait concentré : 36-31. Un triple retentissant de Michael soulageait un peu les Manceaux : 39-31. Si Wayns ne trouvait pas la mire, Cam baissait de régime. Boungou-Colo, au contraire, trouvait un second souffle : 39-33. Petr relayait Cam. Depuis la tête de raquette, Ibekwe se voyait trop beau. Antoine glissait le cuir à Petr pour un dunk à une main : 41-33. Après quelques péripéties sans grande importance, Ibekwe bénéficiait d’un ballon malencontreusement remis en jeu par Will : 41-35. Ce dernier ayant manqué son bras roulé, Ukic appuyait sur le champignon : 41-37. Levallois, peu à peu, refaisait son retard. Antoine servait Will sur un plateau : 43-37. Dans la foulée, Will confisquait le ballon et se présentait ensuite pour transformer la possession ainsi récupérée : 45-37. Si Eliezer-Vanerot se montrait inefficace, Ibekwe restait pugnace : 45-39. Un nouveau majoré de Michael douchait quelque peu les ardeurs franciliennes : 48-39. Wayns dépossédé du ballon, Ibekwe commettait sa quatrième faute. Richard remplaçait Will. Petr trouvait une faille : 50-39. Boungou-Colo grappillait deux jets : 50-41. Michael, à 2/2 lui aussi, lui rendait la monnaie de sa pièce : 52-41. Roos et Richard en échec, Sako jouait les vengeurs masqués : 52-43. Michael et Ukic se répondaient, à trois points : 55-46. Suite à une faute offensive de Petr, Fauthoux interrompait les hostilités. Ukic gardait la main chaude : 55-49. Sako écopait de sa quatrième faute. Michael déposait un nouveau flotteur, tout en toucher : 57-49. Ukic tentait la riposte, en vain.
Le match, de plus en plus décousu, tournait parfois au duel entre Ukic et Michael. Les Levalloisiens gardaient le MSB dans leur ligne de mire (Q3 : 21-22).


Will : quel guerrier !

Si Antoine prenait un tir peu opportun, Richard récupérait le cuir. Antoine enchaînait avec un airball inquiétant, d’autant qu’Eliezer-Vanerot s’appliquait : 57-51. Les Manceaux tiraient la langue. Petr tentait sa chance, depuis la tête de raquette, sans réussite, et regagnait le banc. Cam revenait sur le parquet, flanqué de Valentin, qui suppléait Terry. Du coin du terrain, Boungou-Colo sortait l’obusier et manifestait sa satisfaction de manière ostentatoire : 57-54. Un frisson parcourait les tribunes. Valentin en échec, Michineau sortait de sa torpeur : 57-56. Toutefois, Cam retrouvait ses jambes : 59-56. Michineau sonnait si bien la charge qu’il projetait Michael au tapis. Faute offensive ! Poussé par le public, le MSB repartait à l’assaut, mais Valentin, sur un démarrage destiné à surprendre son vis-à-vis, glissait le pied derrière la ligne. Will relayait Richard. Ukic punissait la défense trop molle des Manceaux d’un triple dévastateur : 59 partout ! Antoine multipliait les mauvais choix. Le collectif était aux abonnés absents. Eliezer-Vanerot à la peine, Cam héritait d’une faute au rebond. Antarès manifestait bruyamment sa désapprobation au corps arbitral, mais Boungou-Colo manquait l’occasion de redonner l’avantage aux siens. Dans la bronca générale, Antoine servait Valentin, en embuscade dans le coin du terrain pour un majoré salvateur : 62-59. Fauthoux demandait un temps mort. Ukic ne lâchait rien : 62-61. Cam ripostait rapidement : 64-61. Ukic butait sur Antoine. Cam transformait deux jets : 66-61. Les Tangos sortaient les chevaux de frise. Avec Antoine à ses basques, Ukic avait besoin d’oxygène. Au bout des 24 secondes, le MSB reprenait la possession, sous les vivats. Michael dépossédé du ballon, Ibekwe, sous les huées, laissait un lancer en route : 66-62. Antoine envoyait une passe dans les airs. La tension remontait d’un cran… Boungou-Colo grattait encore deux jets : 66-64. Michael, toutefois, ne l’entendait pas de cette oreille et dégainait un 3 + 1 phénoménal : 70-64… Le tournant du match, sans aucun doute ! Boungou-Colo se faisait enfermer dans une nasse formée par le tandem Will / Antoine. Michael en faisait un peu trop. Michineau expédiait un triple qui relançait le suspens : 70-67… Cam allait chercher la faute et s’appliquait, pour un 2/2 : 72-67. Michineau se heurtait à Will, qui n’avait pas mordu à ses feintes. Valentin laissait un lancer en route, comme si les Manceaux ne voulaient pas tuer le match : 73-67. Wayns en échec, c’était au tour d’Antoine de se contenter d’un petit 1/2 : 74-67. À 31”9 de la sirène, Fauthoux arrêtait tout. Sa stratégie était pourtant mise à mal, car Wayns égarait le cuir. Sur un contre rondement mené, Antoine servait Valentin : 76-67. Eliezer-Vanerot n’y arrivait plus. Michael lâchait les chevaux : 78-67. Sur la remise en jeu, Valentin captait le ballon : 80-67. Le MSB allait-il, en prime, arracher le point average ? Si, dans un dernier sursaut, Ukic remettait les deux équipes à égalité sur l’ensemble des deux matches, les Tangos s’imposaient tout de même, dans la souffrance : 80-69.


Happy birthday, Juice !

Face à des Levalloisiens décimés, mais coriaces, le MSB avait sans doute un peu trop joué avec le feu, l’enchaînement des rencontres laissant forcément des traces (Q4 : 23-20). Par bonheur, Michael (24 pts/3 rbds/3 pds pour 25 d’éval, à 5/7 derrière l’arc) n’entendait pas perdre le soir de son anniversaire ! La combativité de Will (11/6/0/17), les précieux points de Cam (14/5/0/10), la défense héroïque d’Antoine (6/3/7/9), les efforts conjugués de Terry (5/4/2/10), de Valentin (11/3/1/9) et de Richard (5/5/1/7), encore sous-utilisé, ont fait le reste, alors que Petr persiste dans une sorte de nonchalance indigne de son talent. Quelques jours de repos seront les bienvenus, en attendant la réception de Boulazac, mercredi, en Coupe de France… L’équipe se bat : tous à Antarès !

[Merci à Dominique Breugnot pour ses photos !]

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-LEVALLOIS METROPOLITANS (Saison 2018-2019)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SAISON 2018/2019
» COUPE DES NATIONS -uefa nation league-2018-2019
» Recrutement autres clubs 2018-2019
» Rallye armor
» Le règlement pour la saison 2018-2019

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres-
Sauter vers: