AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-AS MONACO (Finale des playoffs 2018, match 4)

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-AS MONACO (Finale des playoffs 2018, match 4)   Jeu 21 Juin 2018 - 13:56

MSB - MONACO :
Briser le Rocher…
_________


Après une magnifique victoire à l’extérieur et une autre, non moins superbe, à domicile, le MSB avait l’occasion de mettre un terme à cette finale de Jeep Elite qui l’opposait à la Roca Team. Menée 2-1, Monaco était en effet dos au rocher et se devait de l’emporter pour espérer disputer un cinquième match sur ses terres. L’adresse, la détermination, le soutien du public, mais surtout l’état de fraîcheur des deux équipes allaient jouer un rôle essentiel. Le Mans était à quarante minutes de son rêve…

                                       

D’amblée, la Roca s’emparait du ballon. Contrairement aux rencontres précédentes, Mitrovic alignait un cinq très défensif. Craft, d’ailleurs, ouvrait la marque, avant que Romeo ne riposte : 2 partout. En échec, tout comme Yous après lui, Lacombe retournait au charbon : 2-4. À son tour, Romeo manquait sa tentative, mais se rattrapait en contrant Lacombe, avant que l’incontournable Kikanovic ne tire les marrons du feu : 2-6. Chris ratait lui aussi son tir. Mykal prenait le rebond, sans parvenir à convertir en points sa possession. Lacombe à la peine, Craft héritait d’un rebond favorable et décochait une flèche : 2-9. Lacombe volait le ballon et corsait l’addition : 2-11. Coach Bart stoppait le jeu. Les Tangos, fébriles, étaient bousculés par leurs adversaires, qui alternaient zone et pressing tout terrain. Romeo, puis Craft à la peine, Justin plantait un triple porteur d’espérance : 5-11. Les défenses se durcissaient et Lacombe, Romeo, Chris, Lacombe encore en faisaient les frais. Yous et Chris permutaient avec Will et DJ. Romeo transformait deux lancers : 7-11. Un majoré d’Evans s’empressait de doucher l’enthousiasme renaissant : 7-14. Une claquette de DJ relançait les Manceaux : 9-14. Sur l’action suivante, Evans cafouillait et Will réduisait l’écart : 11-14. Sy ne trouvant pas le bon geste, Justin repartait à l’assaut, mais se faisait déposséder. Les Monégasques étaient presque toujours à deux sur lui pour entraver la remontée du ballon. Antoine, d’ailleurs, le relayait, tandis que le cercle refusait le lay-up de Robinson. Bien placé, Sy corrigeait la trajectoire : 11-16. Monaco étant dans la pénalité, Mykal grignotait deux précieux points sur la ligne : 13-16. Wil contrait irrégulièrement Robinson qui se contentait d’un modeste 1/2 : 13-17. Chris en échec, la possession restait mancelle. Romeo ne faisait pas mieux, mais la balle rebondissait jusqu’à DJ qui plantait un triple et faisait lever Antarès : 16-17 ! Si Robinson grappillait deux points, DJ égalisait sur un second missile consécutif : 16-19 ! La salle exultait. Robinson se heurtait à un camp retranché et la sirène retentissait en plein milieu d’une lutte farouche dans la raquette sarthoise.
Trop tendus en leur début de match, les Tangos avaient su renverser la vapeur, malgré le jeu âpre proposé par leurs adversaires. Dans Antarès, la chaleur était accablante…


Justin, pris dans l'étau…

Robinson sanctionné pour une faute offensive et Romeo pour camping dans la raquette, Traoré entrait dans la partie : 19-21. Antoine rétablissait la parité : 21 partout. Yous remplaçait Will. Lacombe, puis Chris, à 2/2 sur la ligne, relançaient le score : 23 partout. Justin relayait Chris, surveillé comme le lait sur le feu. Si Romeo stoppait Sy, Sy stoppait Romeo… Traoré poussait Yous, mais Romeo veillait au grain : 25-23. Le peuple orange poussait son équipe ! Kikanovic en échec, le ballon restait monégasque et Cooper, à huit mètres, climatisait les travées : 25-26. Un lancer de Yous ramenait les Sarthois à hauteur : 26 partout. Traoré faisait admirer sa patte gauche : 26-28. Sur une passe de DJ, Antoine déchaînait les applaudissements avec un élégant rainbow shot : 29-26 ! Lacombe réagissait sans retard : 29-30. Yous ayant perdu la balle, Mykal remplaçait Romeo. Yous contrait Kikanovic, sans parvenir à capter le ballon. Evans tirait son épingle du jeu : 29-32. Victime d’une faute non sifflée, Mykal demeurait sonné et DJ, très remonté, arrêtait irrégulièrement la contre-attaque rapide des Monégasques. Will et Chris suppléaient Mykal et DJ. Craft transformait deux jets : 29-34. Will se montrant pataud, Robinson creusait le trou : 29-36. Coach Éric rappelait ses hommes. Sur ces entrefaites, les Manceaux, harcelés dans leur propre moitié de terrain, se faisaient santionner pour n’avoir pas franchis la ligne médiane dans les huit secondes imparties. Romeo relayait Antoine et Mykal Will. Suite à une interception de Chris, Justin manquait sa cible. Traoré poursuivait son show : 29-38. Justin allait chercher la faute et enfilait ses lancers : 31-38. La Roca ayant confondu vitesse et précipitation, Justin délivrait une offrande à Yous : 33-38. Dans la foulée, le meneur manceau coupait une ligne de passe et servait de nouveau son pivot. Yous à 1/2, Lacombe se montrait trop impatient et Justin provoquait une nouvelle faute, pour un 2/2 parfait : 36-38 ! Kikanovic en difficulté, Justin gaspillait une balle d’égalisation en voulant défier Craft. L’Américain avait d’ailleurs le dernier mot sur la dernière action : 36-40.
Malgré quelques mauvais choix, l’équipe mancelle jouait les yeux dans les yeux avec sa rivale monégasque (Q2 : 17-21). Dans le public, on gardait confiance, conscient que tout pouvait basculer dans un sens ou dans l’autre…


DJ s'est pourtant donné…

Kikanovic fêtait son retour sous les panneaux par deux jets, bien assurés : 36-42. Yous glissait la balle à DJ : 38-42. Sy passait un majoré : 38-45. Déstabilisé alors qu’il répliquait sur le même ton, DJ obtenait trois jets, à 2/3 : 40-45. Sy neutralisait Romeo qui neutralisait Sy, tandis que Craft était dans un grand soir : 40-47. DJ en échec, Antoine remplaçait Chris. Kikanovic reprenait son travail de sape : 40-49. Si Romeo semblait hors d’haleine, DJ contrait magistralement Lacombe. Malheureusement, Mykal expédiait une vilaine brique et Yous, présent au rebond, faisait le pas de trop. Les vagues orange se brisaient sur la zone du Rocher. Après une faute offensive de Sy et un tir manqué de Yous, Traoré creusait l’écart : 40-51. Un triple de Mykal apportait un peu d’oxygène : 43-51. Will relayait Yous. Traoré avait le vent en poupe : 43-53. La Roca accumulant les fautes, Antoine, avec un 2/2, en profitait : 45-53. Après un marcher de Joseph, les yeux demeuraient rivés sur Antoine, en manque de réussite. Un majoré de Cooper plombait encore le moral des Tangos : 45-56. Les Sarthois tiraient la langue. Antoine, qui venait de se faire soulager de la possession, cédait sa place à Justin. Robinson ne s’en émouvait guère : 45-58. Coach Bart stoppait l’hémorragie. Un dunk de Romeo, bien servi par Will, ranimait Antarès : 47-58. Aussitôt, Lacombe se faufilait backdoor : 47-60. Will faisait du Will… DJ remplaçait Mykal. Lacombe, puis Robinson donnant des signes de fatigue, Justin y allait de son drop shot maison : 49-60. Lacombe ratait deux jets, avec l’approbation chaleureuse du public. Will se démenait comme un diable et entrait un shoot acrobatique, malgré deux défenseurs adverses : 51-60.
La défense de zone et les nombreuses prises à deux proposées par Mitrovic portaient leurs fruits empoisonnés : la Roca pesait fortement sur le match (Q3 : 15-20). Les Manceaux, étouffés, semblaient chercher un second souffle…


Dans la raquette comme aux lancers, Yous a répondu présent !

Coach Bart lançait Yannis dans le grand bain, mais les Manceaux perdaient le ballon d’entrée. Joseph plantait deux points et s’en félicitait ostensiblement : 51-62. Justin trouvait enfin Chris pour un triple qui réveillait l’espoir : 54-62. La salle, debout, encourageait les siens, mais Kikanovic restait de marbre : 54-64. Yous remplaçait Yannis. Justin jetait ses dernières forces dans la bataille : 56-64. Chris en échec, Lacombe écopait d’un marcher. Justin en échec, Kikanovic appuyait sur l’accélérateur : 56-66. La défense monégasque se faisait impénétrable et Craft, en contre-attaque, enfonçait le couteau dans la plaie : 56-68. Sur la ligne, DJ se contentait d’un modeste 1/2 : 57-68. Joseph tenait la barraque : 57-70. Antoine remplaçait Justin, tandis que Yous réussissait un 2/2, sous les vivats : 59-70. Cooper exploitait la moindre brèche : 59-72. DJ à la peine, Yous s’emparait du rebond et récidivait, à 2/2 : 61-72. Justin relayait DJ. Cooper en échec, la balle glissait entre les doigts de Romeo et Craft retournait à la charge : 61-74. Justin n’y arrivait plus, mais Sy et Craft se montraient maladroits. Un majoré d’Antoine ravivait la flamme orange :  64-74. Evans en échec, DJ signait un second 1/2 sur la ligne : 65-74. L’adresse fuyait Craft, puis DJ et Kikanovic. Antoine braconnait deux jets : 67-74. Evans ayant mis le pied en touche, une folle espérance se propageait. Hélas, Mykal ratait complètement sa tentative lointaine. À 1’16 du buzzer, les carottes semblaient cuites, d’autant que Robinson, à 2/2, s’appliquait : 67-76. Antoine, omniprésent, répondait sur le même ton, à 2/2 : 69-76. Mitrovic rappelait ses troupes, pour temporiser. Antoine en échec, deux jets de Craft mettaient un terme aux hostilités. Monaco tenait son cinquième match : 69-78 !


Antoine a lutté jusqu'au bout…

Avec une défense de plomb (27 fautes contre 17 au MSB) et six joueurs entre 8 et 15 points, la Roca Team a retrouvé non seulement son collectif, mais aussi un leader en la personne d’Aaron Craft, MVP de la rencontre. Sous l’éteignoir, les Manceaux ont paru émoussés, malgré les efforts de Yous (8 pts/13 rbds/2 pds pour 20 d’éval), de DJ (14/1/5/14) et, en fin de match, d’Antoine (14/1/3/14). Justin (9/2/5/7) a souffert, marqué à la culotte en permanence, et ni Chris (7/1/1/5), ni Mykal (5/0/1/4), ni même Romeo (8/3/0/3) n’ont eu leur rendement habituel. Dans la peinture, Will (4/0/1/3) et Yannis, qui a joué deux minutes, ont complètement disparu. Si Le Mans vient de laisser passer une chance unique d’être champion devant son public (et le Dunk de conclure cette belle saison sur un compte-rendu triomphal…), tout n’est pas perdu pour autant : comme l’a dit coach Mitrovic lui-même, ce sont désormais les épaules monégasques qui vont sentir la pression… et ce n’est pas la SIG qui dira le contraire !


Le staff manceau avait pourtant tout prévu…

[Merci à Dominique Breugnot pour ses photos, durant toute cette magnifique saison !]



Si proche et pourtant si loin…

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-AS MONACO (Finale des playoffs 2018, match 4)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [1/2 finale PO] ASVEL-SLUC match 1
» (1/2 finale PO) SLUC-ASVEL match 2
» Intersaison 2017/2018: reprise, match amicaux.....
» le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010
» [EURO 2016 - 25 juin] 8ème de finale, matchs du samedi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres-
Sauter vers: