AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-SIG (Saison 2017-2018)

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-SIG (Saison 2017-2018)   Lun 14 Mai 2018 - 15:17

MSB - SIG :
Éteindre Strass-bourg ?
_________


Le faux-pas en prolongation contre le Portel ne changeait rien à la donne : le MSB devait battre Strasbourg pour finir deuxième de la Jeep Elite… Au complet avec le retour de Pape Sy, les Alsaciens, battus sur le fil à domicile en début de saison, entendaient bien prendre leur revanche. Côté Sarthois, paradoxalement, les retours de Will et de Pape compliquaient sans doute la tâche de coach Bart : un match à haute intensité tel que celui-là n’était sans doute pas idéal pour les réintégrer dans l’équipe… d’autant que Terry manquait toujours à l’appel. Tout allait probablement se jouer sur la motivation et sur quelques détails…

                                       

Yous ayant pris le meilleur sur Labeyrie, les Manceaux menaient le premier assaut et Mykal passait un triple : 3-0. Ayant intercepté une passe un peu molle, DJ filait au cercle, mais ratait son lay-up. Logan en échec, Bilan veillait au grain : 3-2. Très en verve, Mykal se faufilait sous les panneaux : 5-2. Logan expédiait un vilain airball, mais Justin, qui remontait le terrain, se faisait voler le ballon par Wright, surgi sur ses arrières. Cette fois, Logan s’approchait davantage : 5-4. Justin en échec, DJ fauchait de nouveau le cuir et Yous obtenait deux jets, superbement manqués ! Wright donnait l’avantage à la SIG : 5-6. Les Manceaux cafouillaient et Labeyrie profitait d’un repli trop lent des Tangos pour planter un majoré : 5-9. Justin se vengeait en le faisant sauter, sur une feinte d’école : 7-9. Wright poursuivait sur sa lancée : 7-11. Romeo en échec, Antoine relayait DJ. Bilan s’imposait dans la peinture : 7-13. Mykal glissait le cuir à Romeo : 9-13. Bilan reprenait son chantier : 9-15. Coach Éric stoppait la rencontre. Justin, bien campé sur ses appuis, plantait un trois-points : 12-15. Bilan sanctionné pour une faute sur Yous, Justin servait Mykal, idéalement démarqué, pour un second tir primé consécutif : 15 partout ! Si Inglis se montrait maladroit, Labeyrie entrait un panier & one : 15-18. Yannis remplaçait Yous, déjà à deux fautes. Chris relayait Justin. En échec, Mykal permutait avec Will. DJ suppléait Romeo. Bousculé par Antoine, Leloup obtenait trois lancers, à 2/3 : 15-20. Dans la foulée, Yannis signait un modeste 1/2 : 18-22. Oublié par la défense, Atkins prenait tout son temps pour expédier un missile : 18-25. En échec sous le panneau, Will se rachetait par un contre.
Après un bon début, plein d’interceptions et d’occasions manquées, les Manceaux, trop fébriles, avaient multiplié les maladresses. Les défenseurs semblaient souvent en retard sur les attaquants adverses et il allait falloir y remédier.


Yannis mouille le maillot !

Après un faute offensive de Piétrus, Romeo manquait une occasion, mais Will volait à son secours et obtenait le panier et le bonus : 21-25. Le corps arbitral validait ensuite un tir de Labeyrie, prétendument contré par Yannis en phase descendante : 21-27. Antarès grondait. Leloup en échec, Pape relayait Chris sous les applaudissements. Les défenses montraient les crocs, de sorte que Labeyrie, DJ et Will, à deux reprises, en faisaient les frais. Romeo, finalement, tirait les marrons du feu : 23-27. Collet rappelait ses hommes. Inglis relançait la SIG et récidivait, suite à une perte de balle de Justin : 23-31. Les Sarthois bafouillaient en attaque et se retrouvaient en fin de possession. Antoine relayait Pape et Mykal Justin. Wright laissait un lancer en route : 23-32. DJ en échec, Will manquait s’emparer du rebond et changeait avec Yous. Wright ayant fait un pas de trop, le cercle refusait un shoot de Mykal. Logan, au contraire, ajustait la mire : 23-35. Le MSB prenait l’eau. Romeo braconnait deux jets : 25-35. Justin remplaçait DJ. Antoine jaillissait pour couper une ligne de passe, mais se précipitait à l’assaut et écopait d’une faute offensive. Bost et Mykal rivalisaient de maladresse. Un Sigman ayant mis le pied en touche, Antoine servait Yous dans de bonnes conditions : 27-35. Toutefois, Bilan ne l’entendait pas de cette oreille : 27-37. Romeo en échec, Piétrus était sanctionné pour flopping. Yous gaspillait encore deux lancers. Après un airball de Logan, Yous se voyait refuser un panier pour une charge imaginaire. Dans les travées, le public protestait en vain. Labeyrie en échec, Justin effectuait une passe dans le dos magnifique vers Mykal en embuscade dans le coin du terrain pour un majoré tout à fait splendide : 30-37. Collet stoppait le match illico. Yannis relayait Yous. Labeyrie donnant des signes de fatigue, Justin allait chercher la faute et enquillait ses lancers : 32-37. Logan à la peine, Romeo montait au cercle : 34-37. Wright en échec, Yannis, très remonté, en appelait au public. Collet prenait un nouveau temps mort. Malheureusement, ni Justin, ni Yannis ne parvenait à entrer le panier égalisateur…
Mal partis dans ce deuxième quart temps, les Tangos, plus pugnaces en défense, avaient fini par renverser la vapeur (Q2 : 16-12). Les indicateurs, pourtant, restaient défavorables : la SIG, beaucoup plus agressive en défense, affichait une évaluation de 44, contre 28 au MSB et un pourcentage d’adresse de 56% contre 44… Il allait falloir hausser le niveau de jeu !


Mykal était parfois bien seul…

Le début de la seconde mi-temps s’avérait confus : la SIG perdait la possession d’entrée, Mykal manquait un tir, Rondolph glissait un pied en touche, Justin se faisait dérober la balle, puis Randolph, Mykal et Inglis s’opposaient dans une étrange compétition de tentatives sans fruit. Justin mettait un terme à tout cela et le MSB revenait à un point : 36-37. Labeyrie, un peu oublié en tête de raquette, douchait l’espoir renaissant du public avec un triple : 36-40. Suite à un marcher de Mykal, la SIG égarait un nouveau ballon et Justin réduisait à nouveau l’écart à un petit panier : 38-40. Bost en échec, les Manceaux avaient l’occasion d’égaliser, mais ni Justin, ni Yannis, pourtant présent au rebond, n’y parvenaient. Inglis et Romeo échangeaient les mauvais procédés : 40-42. Hélas, Labeyrie avait la main chaude et redonnait un peu d’air aux siens : 40-45. Suite à une mésentente des Tangos, les Strasbourgeois récupéraient l’initiative et reprenaient leurs distances par Logan : 40-47. La remise en jeu mal négociée, il fallait toute la hargne de Romeo pour reconquérir le ballon perdu. Malheureusement, le cercle refusait son tir et Inglis, très efficace, punissait une défense trop friable : 40-49.[b] Antoine endiguait brièvement l’hémorragie : 42-49. Pape et Chris relayaient Justin et Yannis, sans perturber Inglis : 42-51. [b]Un airball de Chris, un panier d’Atkins, la SIG s’envolait : 42-53. Antoine conservait trop longtemps la balle, de sorte que les Alsaciens récupéraient la possession. Logan enfonçait le clou : 42-55. Yous en échec, Logan ajoutait un triple : 42-58 ! Chris, pourtant, ripostait sur le même ton : 45-58. Logan s’essoufflait. Antoine lâchait un lancer en route : 46-58. Yous s’étant emparé du rebond, Antoine tentait et manquait un dernier tir.
Après des retours à -1, puis à - 2, les Manceaux avaient complètement craqué devant l’adresse et la régularité de leurs adversaires (Q3 : 12-21). Dominés au rebond (20 vs 26) et dans le jeu de passes (7 vs 18), peu inspirés en attaque, ils avaient subi la loi de leurs rivaux d’un soir (36 vs 72 à l’évaluation). Seule une forte réaction collective pouvait encore inverser le cours inexorable des choses…


Justin s'est pourtant démené…

Sur une belle passe de Chris, DJ décollait pour planter un dunk : 48-58. Bilan à 1/2 sur la ligne, DJ prenait un tir mal ajusté : 48-59. Au contraire, Atkins assurait le coup : 48-61. Chris en échec, Wright appuyait sur le champignon : 48-63. Mykal remplaçait Will. Chris entrait un petit drop shot : 50-63. Sans être mirobolant Embarassed, Bilan restait positif : 50-65. Justin en échec, suite à la quatrième faute de Yous, Bilan se contentait encore d’un seul jet réussi : 50-66. DJ multipliait les mauvais choix. Cependant Bilan signait lui aussi sa quatrième faute. Mykal glissait le cuir à Yous : 52-66. Logan arrosait à trois-points : 52-69. Justin ne baissait pas les bras : 54-69. Logan à la peine, Antoine relayait Chris. La SIG étant dans la pénalité, Mykal allait chercher deux lancers : 56-69. Collet rassemblait ses joueurs. Labeyrie en échec, Yous commettait sa cinquième faute. Labeyrie arrosait cette sortie d’un triple bien senti : 56-72. Le MSB perdait encore la balle, mais Mykal se démenait pour le reprendre. Yannis à 2/2 sur la ligne, Justin interceptait la remontée du ballon, sans parvenir à marquer : 58-72. Bien servi par son meneur, Labeyrie, impérial, montait au alley-oop : 58-74. Romeo manquait un jet sur deux, mais les Sarthois gardaient la possession : 59-74. Romeo plantait un majoré, de bon aloi : 62-74. Mécontent, Collet posait un temps mort. La SIG au bout des 24 secondes, Antarès donnait de la voix. Chris passait deux lancers : 64-74. Seul dans la raquette, Atkins déjouait le pressing des Tangos : 64-76. Chris en échec, Romeo arrachait le rebond et ressortait vers Mykal, dont le majoré réveillait la salle : 67-76. Deux lancers de Randolph tempéraient les ardeurs : 67-78. Un trois-points d’Antoine se chargeait de les ranimer : 70-78. Randolph en échec, Mykal, Romeo puis Will soldaient les dernières illusions. Un méchant panier de Wright, bien aidé par la planche, portait le coup de grâce : 70-80.


Romeo dans le combat…


Au terme d’un match dominé par Strasbourg, avec Wright et Labeyrie en fers de lance, le MSB s’incline logiquement, faute d’avoir su déployer l’agressivité nécessaire (14 fautes contre 24 à la SIG). Les statistiques, d’ailleurs, sont éloquentes (22/13/59 vs 30/25/101). Si les cadres, à savoir Romeo (14/7/1/16), Mykal (16/3/2/12) ou même Justin (13/2/3/12) s’en sortent à peu près, malgré des intermittences, ni Antoine (6/1/5/8 ), ni Chris (7/0/2/5) n’ont eu l’impact nécessaire. Seul point positif peut-être, Yannis (5/5/0/10) confirme son apport, notamment défensif, alors que Yous (4/0/0/-2) et DJ (2/1/0/-3) ont été complètement neutralisés et tenus à distance du cercle. Enfin, Will (3/3/0/1) et Pape (0/0/0/0), qui revenaient de blessures, mais qu’il fallait bien relancer avant les playoffs, n’ont pas existé. Les Manceaux, toujours privés de Terry, devront donc se contenter de la troisième place. Collet aura certainement visé juste en donnant la consigne de couper notre axe 1/5. Notre équipe disposera d’un derby sur le parquet du Cholet Basket, sauvé de la relégation, pour se reprendre et pour affûter ses armes, en attendant de connaître le nom de son adversaire en quart de finale.
[Merci à Dominique Breugnot pour ses photos !]

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-SIG (Saison 2017-2018)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SAISON 2017/2018
» ACTUALITÉS HORNETS- SAISON 2017-2018
» recrues saison 2017 2018
» Transferts Saison 2017-2018
» Saison 2017 - 2018

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres-
Sauter vers: