AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-CHORALE DE ROANNE (SAISON 2013-2014)

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-CHORALE DE ROANNE (SAISON 2013-2014)    Dim 27 Avr 2014 - 16:50

MSB-Chorale de Roanne :
Pas de fausse note…
–––––––––––

Défaits par Le Havre à Antarès, mais victorieux à Pau, avec la manière, les Manceaux, sans Dounia, victime d’une entorse à l’entraînement, recevaient ce soir la Chorale de Roanne, sans William Gradit, parti pour ne plus revenir. Le choix était des plus simples : verrouiller le top 4 (et même mieux en cas de faux pas de Strasbourg à Dijon ou/et de Limoges à Villeurbanne…) ou permettre à Roanne de garder un petit espoir de se maintenir en Pro A… Si le MSB est trop souvent dur avec les gros, tendre avec les petits, charité bien ordonnée commence par soi-même…

                                        

JP déviait la balle, Charles la récupérait et les Sarthois menaient le premier assaut. JP, en bon capitaine, donnait le ton : 2-0. English ayant raté son tir, DaShaun servait JP pour le 4-0, tandis qu’English récidivait. Suite à une tentative de alley-oop manquée par les Sarthois, Reid débloquait la Chorale : 4-2. Charles en échec, Sangaré égalisait à 4 partout. Si Charles ne trouvait toujours pas la juste mesure, JP s’emparait du rebond offensif et obtenait le panier et la faute de Samnick : JP 7, Roanne 4 ! Grâce à un petit panier d’English, les visiteurs recollaient à 7-6. Après que JP avait provoqué Green, Reyshawn expédiait un météore, tendu, élégant, parfait, droit dans le filet : 10-6. Cependant le compteur de Green passait au vert : 10-8. JP le faisait repasser dans le rouge, mais ne transformait qu’un seul de ses jets : 11-8. Alain prenait le relais de JP et Reid lui souhaitait la bienvenue, à sa façon : 11-10. Charles puis Samnick en échec, DaShaun écopait d’une faute d’attaque assez douteuse. English filait à l’anglaise et, pour la première fois, donnait l’avantage aux siens : 11-12 ! Reyshawn déréglé, Amagou se présentait sur la ligne, pour un modeste 1/2 : 11-13. Suite à une vilaine brique de Vaughn, Antoine subtilisait la possession. Bousculé, Alain s’appliquait pour un 2/2 plutôt utile : 13 partout. Green, victime d’une faute, l’imitait aussitôt : 13-15. Pape cafouillait, perdait le ballon et se mettait dans son tort, pour le plus grand plaisir d’English, à 100% sur la ligne, lui aussi : 13-17. Trop loin, Reyshawn était puni pour sa gourmandise, tandis que Green, sur un pick’n-roll rondement mené, poursuivait son chantier : 13-19. Antoine en échec, JD rappelait ses hommes. English continuait de parler une langue étrangère à nos défenseurs qui lui offraient encore deux lancers : 13-21. Antoine confondait vitesse et précipitation. Charles prenait le rebond, mais manquait son shoot. À son tour, Amagou bénéficiait d’un coup de sifflet favorable : 13-23. La soirée virait à l’aigre et JD se décidait à relancer JP. Cueilli à froid, le pivot du Mans dosait mal son bras roulé. Green, au contraire, mettait de l’argent au coffre : 13-25 ! Et Charles perdait le ballon... Par chance, Samnick n’en tirait aucun profit et Vaughn filait au cercle : 15-25. Le dernier geste d’Amagou ne donnait rien.
Sans doute fallait-il resserrer quelque peu la défense, mais, dès que JP rejoignait le banc, le MSB, privé de Dounia, peinait en attaque.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Reyshawn en garde sous ses sneakers !

À la reprise, Kévin ratait un tir ouvert. JP, heureusement, saisissait le rebond et Vaughn se chargeait de la finition : 17-25. Antoine coupait une ligne de passe et s’envolait en contre-attaque : 19-25. Après les échecs respectifs d’Amadou et de Vaughn, Inglis marquait à son tour : 19-27. Bien servi par Charles, Antoine, un peu oublié par la défense roannaise, ne se faisait pas prier : 22-27. Sous son impulsion, le MSB revenait dans la partie. Sangaré ayant fait un pas de trop, Kévin tentait à nouveau sa chance, sans succès. Cerné par le pressing des Tangos, Sangaré ne faisait pas mieux, de sorte que Charles, bien campé sur ses appuis, réduisait l’écart à 2 petits points : 25-27. Pavicevic arrêtait le jeu. Les attaquants étaient à présent à la peine : ni English, ni JP, ni Samnick ne trouvaient la faille. Charles ramenait les siens à 27 partout. Après un cafouillage des arbitres, English reprenait du poil de la bête : 27-29. Samnick puis Pape butaient sur les défenses, mais Samnick finissait par se faufiler sous le panneau : 27-31. Charles gâchait un lancer franc : 28-31. DaShaun revenait sur le parquet. Samnick égarait le ballon, mais Reyshawn dosait mal son impulsion. Reid portait  alors l’avance des visiteurs à 6 points : 28-33. Peu inspiré, Pape perdait une nouvelle possession. English jouait les métronomes : 28-35. Les Tangos restant sur un 0-7, JD posait un temps mort. Antoine, d’un coup de griffe, réveillait Antarès : 31-33. Pressés, les choraliens laissait filer le cuir. Vaughn et Samnick en échec, Alain pénétrait dans la raquette et, très applaudi, obtenait le panier & one : 34-35. English et DaShaun rivalisaient de maladresse, mais, présent au rebond, Alain s’imposait dans la peinture : 36-35 ! Ni English, ni Reyshawn ne menaient à bien leurs entreprises. À 1”9 de la sirène, Sangaré tentait le tir impossible, sans succès.
Au terme d’un quart temps haché, emporté 21-10, le MSB parvenait en tête à la pause, grâce aux initiatives d’Antoine et à l’impact d’Alain. S’ils dominaient au rebond (19/17) et au nombre de passes décisives (7/6), les Tangos étaient cependant battus à l’évaluation (35-41). Rien n’était joué !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
L'impact de Charles ne se mesure pas qu'en termes de statistiques…

Sur un panier de Samnick, la Chorale élevait la voix : 36-37. JP manquait son tir, mais, suite à une interception de DaShaun, Reyshawn plaçait un superbe rainbow shot : 39-37. Green puis DaShaun en échec, English rétablissait la parité à 39 partout.  La malchance de Reyshawn faisait le bonheur d’Amagou : 39-41. Reyshawn, toutefois, rendait le coup : 41 partout… Green passé au orange, Vaughn combinait avec JP, impeccable : 43-41. Les défenses ne lâchaient rien et Green, JP, Amagou et Vaughn en faisaient successivement les frais ! English laissait un lancer en route : 43-42. Ni DaShaun, ni Sangaré ne parvenaient à leurs fins. Après avoir feint de partir sur sa droite, JP basculait sur sa gauche et bernait tous ses gardes du corps : 45-42. Un véritable reverse d’anthologie ! Samnick, pourtant, s’efforçait de ne pas démériter : 45-44. Kévin, très hésitant, gaspillait 2 lancers, mais, par chance, English donnait des signes de fatigue. Sur un stepback de Vaughn, le ballon faisait mine de ressortir, mais, d’une claquette bien sentie, JP corrigeait la trajectoire : 47-44. English, puis Vaughn gâchaient des munitions. Amagou obtenait le panier et la faute, avant de rater son jet : 47-46. Alain, qui venait de relayer JP, manquait son tir, tandis que Samnick entrait 2 points & one : 47-49. DaShaun, enfermé, faisait le pas de trop et Reid profitait de l’aubaine : 47-51. Revanchard, DaShaun allait provoquer la faute et entrait ses lancers : 49-51. Inglis ayant glissé un pied hors des limites du terrain, DaShaun, derrière l’arc, échouait à nouveau dans sa tentative. Reid ne se montrait pas plus heureux et Antoine n’avait plus assez de temps pour faire autre chose que de tenter l’impossible.
DaShaun n’était pas dans un bon soir et, au terme d’un chassé-croisé permanent, la Chorale était devant (13-16). Comme au début du match, tout allait mieux pour le MSB quand JP était sur le parquet. Le dernier quart temps s’annonçait tendu…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
AK47 est bien vivant !

Antoine se faisait bloquer, de sorte que Reid donnait un peu d’air à ses coéquipiers : 49-53. Ni Alain, ni DaShaun ne trouvaient la juste mesure. Suite à un échange un peu vif entre Reyshawn et Sangaré, le corps arbitral renvoyait les deux joueurs dos à dos avec une faute technique pour chacun. Alain bloquait Samnick en beauté et allait ensuite chercher la faute, mais ne transformait qu’un seul de ses jets : 50-53. Reid faisait ensuite les frais du contre d’Alain. Sur l’action suivante, JP se muait en passeur pour Pape qui entrait son premier panier du match : 52-53. JD, très intelligemment, maintenait Alain sur le parquet en même temps que JP, ce qui dynamisait la raquette mancelle, orpheline de Dounia. Sentant son équipe à la peine, Amagou, de loin, sortait le grand jeu : 52-56. Alain ripostait aussitôt (+ 2) et JP écrasait Samnick : 54-56. Hélas, Pape, totalement à côté de ses sneakers, allait s’enferrer sur la barrière choralienne… Contrairement à English, hors d’haleine, Vaughn montait en régime et allait chercher le panier et la faute : 57-56 ! Grâce à une interception d’Alain, Vaughn ajoutait encore 2 points à ses statistiques : 59-56. Green ne cédait pas pour autant : 59-58. Suite à un échec de JP, Sangaré rendait l’avantage aux visiteurs : 59-60. Quelle lutte ! Vaughn en échec, Amagou appuyait sur la champignon : 59-62. Reyshawn donnait des sueurs froides au public, mais JP, impérial, confisquait le rebond, si bien que Vaughn pouvait finir l’action en beauté : 61-62. Si English puisait dans ses réserves (+ 2), JP semblait infatigable : 63-64. Sur ces entrefaites, d’ailleurs, le capitaine manceau contrait Inglis. Vaughn en faisait un peu trop, English plus assez, qui laissait échapper le cuir. Oublié dans le corner, DaShaun retrouvait ses sensations et plombait le moral des Roannais d’un tir très clutch : 66-64 ! Plutôt calme jusque-là, Antarès grondait de plaisir, d’autant que Reyshawn venait de couper une ligne de passe et que Samnick commettait la cinquième faute des visiteurs. Sur la ligne, Reyshawn s’appliquait : 68-64. À 1’13, DaShaun interceptait et courait déposer la balle dans le filet, s’attirant les vivats de plus de 5000 spectateurs ravis : 70-64. Cette fois, à cours de rotations, Roanne craquait. Samnick retardait l’inéluctable : 70-66. DaShaun ratait encore un tir, mais English, à bout de forces, expédiait un vilain parpaing qui n’effleurait pas seulement l’arceau. Fébriles, les Manceaux perdaient la possession, mais Sangaré, le pied sur la ligne, devait la rendre. Pavicevic prenait un ultime temps mort. Victime de la cinquième faute de Green, Charles, à 100% sur la ligne, ne tremblait pas : 72-66. English en échec, Vaughn, à 2/2 lui aussi, corsait l’addition : 74-66. À 7”7 du terme, l’affaire était entendue…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Ô captain JP, my captain !

À l’issue d’une rencontre acharnée, le MSB l’emportait finalement dans la douleur, face à une vaillante Chorale de Roanne qui méritait mieux, assurément, que la relégation ! MVP du match et auteur d’un double-double (16 pts, 10 rbds, 2 pds pour 24 d’éval), JP aura été le fer de lance de son équipe. Vaughn (16 pts, 10 rbds, 2 pds pour 24 d’éval) a confirmé ses bonnes dispositions actuelles, tout comme Alain (10 pts, 2 rbds, pour 12 d’éval). Si l’apport d’Antoine a une fois de plus été précieux (8 pts, 3 rbds, 2 pds pour 11 d’éval), sans trop s’épuiser, Reyshawn (10 pts, 4 rbds, 3 pds pour 11 d’éval) et Charles ont su tenir leur rang (8 pts, 3 rbds, 1 pd pour 8 d’éval). En délicatesse au tir, DaShaun (7 pts, 1 rbd, 5 pds pour 5 d’éval) a su se transcender dans le money time. Cependant Kévin (1 rbd, 1 pd pour -2 d’éval) et Pape (2 pts, pour -3 d’éval) ont déçu et devront réagir, dès la semaine prochaine, à Orléans, où une partie serrée attend les Manceaux. L’Asvel, en triomphant de Limoges, mardi, peut néanmoins souffler la dernière place des playoffs à l’OLB et, si la JDA, qui reçoit la SIG lundi, venait à préserver son incroyable invincibilité à domicile, les Manceaux pourraient même se présenter en leaders dans le Loiret… Allez Le Mans !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
En 30 secondes, DaShaun aura sauvé son match…

[Un grand merci à Emmanuel Cosnier pour ses photos superbes !]

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-CHORALE DE ROANNE (SAISON 2013-2014)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saison 2013-2014
» Saison 2013 2014
» Calendrier ProD2 (saison 2013-2014)
» Le programme de la 38ème journée et dernière de L1 pour cette saison 2013 /2014 SC BASTIA / FC NANTES samedi 17 MAI 2014
» Ligue 1 : Mercato saison 2013-2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2013-2014-
Sauter vers: