AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  Empty
MessageSujet: MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)    MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  Icon_minitimeDim 30 Mar 2014 - 10:41

MSB-ASVEL :
la verte route des playoffs…
–––––––––––


À Limoges, le MSB a frappé un grand coup : adresse, cohésion défensive, jeu d’attaque efficace, tout y était ! Le vainqueur de la Leaders cup retrouvait ses marques après quelques contre-performances fâcheuses. Restait à confirmer face à une équipe de Villeurbanne ambitieuse à l’approche des playoffs et avide de revanche, après sa large défaite à l’Astroballe…

 MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)  26384 

Si JP sautait plus haut que Sy, Pape ratait sa première tentative. Reyshawn rattrapait l’affaire par un contre sur Wright et Joseph laissait échapper le ballon sous la pression des défenseurs manceaux. Si JP se faisait stopper par les intérieurs adverses, Sy restait coincé dans la tenaille formée par JP et par Reyshawn. DaShaun peu en réussite, JP captait le rebond et ouvrait le score : 2-0. Wright peu échec, Charles manquait sa passe vers son capitaine, de sorte que Keselj, en bon connaisseur des lieux, égalisait : 2-2. Wright dépossédait Pape de la balle, mais Keselj ne parvenait pas à enchaîner. Reyshawn n’ayant pas fait mieux, Jackson profitait d’un repli défensif trop tardif pour entrer un lay-up : 2-4. Pape semblant s'être trompé de paire de sneakers, Reyshawn se chargeait du rebond et s’offrait deux jets sur la ligne : 4-4. Jackson continuait à tourmenter l’équipe entraînée par son homonyme : 4-6. Ni Pape, ni JP ne parvenaient à mener à bien leurs entreprises, si bien que Jackson, intenable, créait un petit écart : 4-8. Suite à un marcher de Pape, décidément à côté de ses pompes, Reyshawn ratait son tir. Keselj se prenait les pieds dans le tapis et lui offrait une seconde chance, sans succès. Sur un pick’n'roll bien amené, Joseph marquait ses premiers points : 4-10. JP endiguait l’hémorragie grâce à deux bons lancers : 6-10. Jackson dévissait un tantinet, mais le rebond était favorable aux visiteurs. Wright, cependant, rencontrait un plafond nommé JP ! Nsonwu tombait dans la trape de Dounia et de Kévin, depuis peu sur le parquet, mais déjà opérationnels. DaShaun, en mal d’adresse, passait le flambeau à Antoine. Carter tweetait pour manifester sa présence : 6-12. Vaughn enclenchait le turbo et laissait tout le monde sur place : 8-12. Tandis qu’Alain relayait JP, Nsonwu signait un 0/2 de bon aloi sur la ligne ! Vaughn retournait au charbon avec la même vista : 10-12. Keselj perdait la possession, Dounia la rendait et Jackson expédiait une horrible brique, avant que le professeur Vaughn ne lui donne la leçon, sous les vivats d’Antarès, pleine comme un œuf : 13-12. Larrouquis tentait en vain de l’imiter. Il restait tout juste une seconde, quand, depuis la ligne médiane, Antoine téléguidait un missile droit dans le cercle. Hélas, après examen de la vidéo, l’exploit n’était pas validé !
Son Cinq majeur à la peine, JD avait mobilisé son banc ! Or l’équipe-bis avait fait mieux que colmater les brèches : avec Vaughn en fer de lance, elle avait renversé le cours de la partie !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
JP a relevé le défi physique.

Koffi coupait une passe vers Nsonwu, mais le ballon demeurait entre les mains vertes. Carter, à 8 mètres, plantait un triple : 13-15. Antoine échouait à deux reprises, avec un rebond offensif de Dounia dans l’intervalle. Carter en manque d’huile, Vaughn allumait une nouvelle mèche : 16-15. Tandis que Jackson et Carter cafouillaient, Vaughn envoyait Alain au dunk : 18-15. Prudent, Jackson se rapprochait du cercle : 18-17. Si Alain insistait (+ 2), le jeune Chassang se manifestait : 20-19. Alain ne baissait pas les bras pour autant : 22-19. Larrouquis à la peine, Alain transformait un lancer sur deux : 23-19. Pris en sandwich entre Charles et Dounia, Sy devait s’incliner. Alors que la belle série d’Alain s’arrêtait là, Dounia veillait au grain et ressortait le ballon vers DaShaun qui n’en demandait pas plus : 26-19. Sy donnant des signes de fatigue, Pierre Vincent rappelait ses troupes. Comme Wright sortait de l’ombre (+ 2), Charles entrait un triple par-dessus la tête d’un Keselj, médusé : 29-21. Sy laissait deux lancers en route, mais se rattrapait, après un échec de DaShaun, en claquant un ballon fuyant de Keselj : 29-23. JD posait un temps mort, après quoi Charles se changeait en bulldozer et dégageait la raquette, pourtant occupé par Sy et par Joseph : 31-23. Suite à un gros parpaing de Wright, Sy profitait d’un rebond favorable et entrait le panier et son bonus : 31-26. Si Reyshawn manquait un tir ouvert, Sy commettait un marcher. JP en échec, Reyshawn confiait le cuir à DaShaun, qui manquait son tir, tout comme Charles, pourtant présent au bon endroit ! DaShaun filait se racheter par un contre magistral sur les arrières de Wright, mais sa passe, sur l’action suivante, n’atteignait pas son destinataire. Les Tangos étant dans la pénalité, Jackson allait extorquer deux jets au corps arbitral : 31-28. Avec 0”6 à jouer, la cause était entendue.
Si les Manceaux remportaient ce deuxième quart temps 18-16, ils avaient tout de même gaspillé la belle avance de 8 points que l’excellent passage d’Alain leur avait donnée. Les balles perdues risquaient de coûter cher et il allait falloir y remédier… À l’évaluation, le MSB menait 36-30.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Belle séquence d'Alain !

JD commençait la seconde période avec un Cinq retouché : Vaughn suppléait Pape, aux abonnés absents. Peu inspiré sur le moment, Charles courait se fracasser sur les intérieurs adverses et se faisait siffler un marcher. Agressif, Jackson défiait la défense et égalisait d’un tir lointain : 31 partout ! Vaughn servait son capitaine pour reprendre l’avantage : 33-31. Wright en plein désarroi, JP remettait le couvert : 35-33. Sy, sur le côté, entrait un tir difficile : 35-33. En mauvaise posture, Reyshawn sortait son stepback spécial pour se tirer d’affaire : 37-33. Keselj lui répondait sans tarder : 37-35. Si Vaughn manquait un tir, pour la première fois, JP se chargeait des finitions, mais gâchait son & one : 39-35. Sy et lui se livraient un véritable duel : 39-37. Tour à tour, Reyshawn, pour les Manceaux, Keselj pour leur hôtes, échouaient. DaShaun trouvait Vaughn en bonne position et les deux compères soulevaient les acclamations du public : 42-37. Alors que Jackson implosait sous la pressing de Vaughn, DaShaun, opportuniste, se saisissait du cuir et combinait à nouveau avec son complice qui obtenait deux lancers : 44-37. Pape stoppait la remontée du ballon, mais s’embarquait de manière hasardeuse dans une aventure solitaire. De son côté, Sy mettait de l’argent au coffre : 44-39. En quête de rachat, Pape prenait un shoot improbable, de sorte que Jackson pouvait réduire l’écart : 44-41. Par chance, Reyshawn, pugnace, obtenait le panier et son bonus : 47-41. Pape retournait sur le banc… JP en imposait à Jakson qui manquait sa passe. Reyshawn, puis Nsonwu en échec, Vaughn, en état de grâce, entrait un nouveau triple : 50-41. Nsonwu forçait son bras roulé qui demeurait sans effet. Les Manceaux faisaient rapidement circuler la balle et donnaient le tournis à leurs adversaires. Alors que l’on arrivait en fin de possession, Antoine repérait DaShaun, oublié dans un coin du terrain… Le meneur américain ne se faisait pas prier : 53-41 ! Antarès jubilait ! Pierre Vincent arrêtait le jeu. Joseph relançait les Villeurbannais : 53-43. DaShaun en échec, Nsonwu ajoutait deux lancers : 53-45. Alain, puis Antoine se montraient maladroits, mais Dounia neutralisait Joseph. Antoine remontait le ballon, retrouvait Dounia qui le passait à Alain : 55-45. Le public approuvait en connaisseur ! Si Nsonwu entrait encore un panier, Antoine, lui, ne disposait plus des secondes nécessaires : 55-47.
Grâce à la fougue de Vaughn et à une bonne série de JP, le MSB dominait son adversaire (24-19). Les Tangos tenaient le bon bout…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
DaShaun égal à lui-même…

Wright passait une soirée pénible, mais Joseph lui portait assistance : 55-49. Insaisissable, Vaughn survolait les débats : 57-49. Après Larrouquis et Joseph, il fallait encore l’intervention de Carter pour que l’ASVEL parvienne à apprivoiser le cercle : 55-51. Dounia, envoyé sur la ligne, s’appliquait : 59-51. Jackson ne lâchait rien : 59-53. Antoine ayant raté un tir, Nsonwu imposait sa masse et obtenait le bonus : 59-56. Inquiet, JD rassemblait ses joueurs. Dès leur retour sur le parquet, Antoine servait JP : 61-56. Galvanisé, Antoine se multipliait pour enrayer la mitraillette Jackson et Dounia bâchait Sy. DaShaun en échec, Jackson voyait l’arceau repousser son météore ! Hélas, JP se heurtait à Joseph et Jackson ramenait les siens à trois petits points, mais Vaughn, intouchable, doublait aussitôt la peine et la salle tremblait sous les applaudissements : 64-58 ! Mieux, sur l’action suivante, Vaughn se dressait sur le chemin d’un Jackson impuissant. En vieux renard, DaShaun se faufilait dans la peinture et déposait un flotteur dans le filet : 66-58. Comme Joseph se crispait, JP lui faisait une petite démonstration, mais ratait son & one : 68-58. Reyshawn en échec, Jackson jetait ses dernières forces dans la bataille : 68-60. Mécontent d’avoir perdu le ballon, Vaughn plongeait pour le récupérer, mais restait étendu sur le parquet, la main massant son genou douloureux. À 2’50” du dénouement, le héros de la rencontre était évacué par les soigneurs ! DaShaun en échec, JP se chargeait de ressortir le ballon vers Charles qui le déposait dans le filet : 70-60. Larrouquis en pleine déliquescence, DaShaun enfilait ses lancers : 72-60. La victoire était proche ! Sy, plus en verve que son homonyme, se démenait encore et scorait, en deux temps : 72-62. Alors que Charles et Larrouquis paraissaient épuisés, Jackson grappillait deux jets supplémentaires, mais se contentait d’un modeste 50% : 72-63. À 1’28”, Reyshawn se faisait torpiller en plein vol sans que les hommes en gris y voient un problème. Bronca dans Antarès ! Larrouquis cafouillait, terminant la rencontre comme il l’avait commencée ! DaShaun, au contraire, s’affutait et Reyshawn bénéficiait de ses largesses : + 2 & one ! Reyshawn levait le poing : à 75-63, la messe était dite ! Kévin, Dounia et Petr entraient pour l’ultime minute. Carter n’y arrivait plus… DaShaun, à 100%, ajoutait deux cerises sur le gâteau : 77-63. Dounia concluait en beauté avec une interception et Antoine gardait jalousement la possession jusqu’au buzzer !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Vaughn : le viking avait la fièvre !

Au terme d’un match plein et malgré un dernier effort de l’ASVEL revenu à trois points, le MSB emporte une victoire sans bavure. Impérial derrière l’arc (5/6), Vaughn termine MVP (23 pts, 3 rbds, 3 pds pour 27 d’éval). Puisse sa blessure se révéler sans gravité ! JP (14 pts, 6 rbds, 1 pd pour 16 d’éval) et DaShaun (12 pts, 4 rbds, 4 pds pour 16 d’éval) l’auront bien soutenu, de même que Reyshawn (10 pts, 7 rbds, pour 11 d’éval), Alain (9 pts, 4 rbds, pour 9 d’éval) et Charles (7 pts, 3 rbds, 1 pd pour 8 d’éval). La défense de Dounia (2 pts, 3 rbds, 1 pd pour 7 d’éval) et les passes d’Antoine (2 rbds, 4 pds pour 1 d’éval) auront été précieuses. Si Kévin apporte 3 rebonds pour un temps de jeu réduit, en revanche Pape, excellent à Limoges, rapporte une feuille vide et une évaluation négative (-7), comme s’il ne parvenait pas à être lui-même quand il est à domicile. Le temps des playoffs approche et l’équipe aura besoin de lui, dans dix jours, pour affronter le SLUC.

[Merci à Emmanuel Cosnier pour ses… trop rares photos !]

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-ASVEL (SAISON 2013-2014)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clermont Foot : saison 2013-2014
» saison PRO D2 2013/2014
» Reprise et Calendrier saison 2013 2014
» EFFECTIF 2013/2014
» Région individuelles saison 2013-2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2013-2014-
Sauter vers: