AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  Empty
MessageSujet: MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)    MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  Icon_minitimeMer 12 Fév 2014 - 18:43

MSB-ÉLAN CHALON :
Briser l’Élan…


Après  un épouvantable début de saison, l’Élan, orphelin de Greg Beugnot et de Blake Schilb, a su rebondir sous la houlette de Jean-Denis Choulet, de retour de son exil libanais. Fidèle à lui-même, l’ancien Roannais a mis en place une équipe très offensive qui a très vite cumulé les victoires, au point de devenir la meilleure attaque de Pro A. Le MSB de JD présentant de son côté la meilleure défense du championnat, il fallait s’attendre à une opposition de styles particulièrement marquée : le feu rencontrait la glace ! Si la glace pouvait fondre, le feu pouvait s’éteindre… En ce soir de semaine, 4000 spectateurs avaient tout de même réussi à se libérer, malgré l’horaire stupide imposé par le groupe Canal. Invité à rendre hommage à Bernard Gasnal et à Thierry Rupert (un an déjà…) par une minute d’applaudissements, le public, debout, obtempérait de bonne grâce, juste avant que les hommes en gris ne donnent le coup d’envoi du match.

 MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  26384  MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  26384 

Le bondissant Capela ayant pris le meilleur sur JP, Slaughter inscrivait le premier panier : 0-2. DaShaun manquait la réception d’une passe trop appuyée, après quoi Capela montait au cercle sur un pick’n’roll bien mené : 0-4. JP en échec, Slaughter ratait lui aussi un tir, si bien que DaShaun en profitait pour réduire l’écart, avec l’aide de la planche, sur un shoot latéral assez acrobatique : 2-4. Quelque peu négligé par son garde du corps, Slaughter punissait la défense : 2-7. Charles répliquait rapidement (+ 2) et, comme la balle avait glissé entre les doigts de Slaughter, DaShaun répondait au défi de son compatriote en égalisant : 7 partout ! Tchicamboud puis Charles en échec, Joseph transformait deux lancers, portant le score à 7-9. Suite à un instant d’inattention, JP se faisait déposséder du cuir par Brockman et Tchicamboud redonnait un peu d’air à ses partenaires : 7-11. Ni Pape, ni Tchicamboud, ni Reyshawn ne parvenaient à mener à bien leurs entreprises respectives. Frustré, Reyshawn commettait sa deuxième faute sur une tentative lointaine de Joseph, qui se contentait d’un médiocre 1/3 sur la ligne. Pape et Reyshawn regagnaient le banc, avec Kévin et Vaughn en relais. À peine entré, ce dernier filait au cercle : 9-12. L’arrière manceau s’offrait ensuite une interception, mais Kévin manquait la conclusion. Si JP contrait magistralement Capela, Brockman, à l’affût dans la raquette, rattrapait le coup. Un panier de Charles et deux jets de Dounia, après une perte de balle chalonnaise, remettaient le MSB à flot : 13-14. Tchicamboud se heurtait à un plafond nommé Dounia, mais, une seconde fois, Kévin calculait mal son geste. Slaughter, heureusement, se déréglait un peu. Alain, qui venait de remplacer JP, ressortait le ballon vers DaShaun, en embuscade : 16-14… Pour la première fois, les Tangos passaient devant ! Gourmand, Tchicamboud allait de nouveau s’exposer au contre de Dounia. Alain écopait alors d’une faute offensive. Les Bourguignons égaraient toutefois le ballon, sans que Pape parvienne à en tirer avantage, de sorte que la mécanique Slaughter s’enclenchait de nouveau : 16-17. Charles en échec, Evtimov commettait un passage en force. Antoine en défaut au tir, Evtimov se mettait de nouveau dans son tort. Tenace, Alain, en deux temps, parvenait à marquer : 18-17. Bien tenu par la défense, Slaughter gâchait des munitions. Après une mauvaise relance mancelle, Evtimov faisait admirer son adresse : 18-20. Dounia sanctionné pour un raffut, Aboudou entrait deux points et provoquait la faute d’Alain, sans transformer son bonus : 18-22.
Devancé au score, le MSB affichait pourtant des statistiques convenables : 15/5 au rebond, et 22 partout à l’évaluation. Dans un tel match, mieux valait ne pas rater trop de paniers faciles…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Charles et Reyshawn : à deux, tout va mieux !

Vaughn en échec dans la peinture, Alain se chargeait de JBAM, tandis que Dounia se voyait accorder un tir contré en phase descendante : 20-22. Tchicamboud se frayait un chemin jusqu’au cercle : 20-24. Vaughn manquait un tir longue distance, mais Walker, la nouvelle recrue de l’Élan, ne faisait pas mieux. Antoine cependant se faisait subtiliser le cuir, ce qui profitait à Aboudou : 20-26. Antoine se rachetait en délivrant une bonne passe à Kévin : 22-26. Si Walker s’illustrait sur l’action suivante (+ 2), Kévin tremblait, seul sous le panneau bourguignon : 22-28. Evtimov, délaissé par son ange gardien, rappelait qu’il était un redoutable tireur à trois points : 22-31. Avec 9 points de retard, les Manceaux commençaient à inquiéter leurs fidèles supporters. Dounia réduisait toutefois l’écart, avant de passer le flambeau à JP : 24-31. JD relançait aussi Pape à la place d’Antoine, visiblement à la peine. Si Evtimov péchait par excès de confiance, Kévin se faisait “jbamer” en beauté. DaShaun récupérait néanmoins le ballon et le transmettait à son capitaine, idéalement placé : 26-31. Un jaillissement de Pape et un lay-up de DaShaun ramenaient Le Mans à 28-31. Aboudou et DaShaun en échec, Vaughn captait le rebond offensif, ce qui bénéficiait à Pape : 30-31. Les visiteurs reprenaient un peu d’air grâce à Joseph : 30-33. JP mystifiait son vis-à-vis, mais mettait trop d’énergie dans son mouvement. Slaughter donnant des signes de fatigue, DaShaun combinait avec JP qui terminait son action sur un véritable pas de danse, très applaudi : 32-33. Un échec de Joseph offrait aux Tangos l’occasion de repasser en tête, mais DaShaun, qui avait pris le meilleur sur son adversaire direct, laissait filer le ballon sur son changement de main. Contrarié par la remontée des Manceaux, Jean-Denis Choulet posait un temps mort. Joseph repartait donc sur de bonnes bases (+ 2), mais Pape repérait DaShaun un peu isolé et le meneur manceau ne se faisait pas prier pour égaliser : 35 partout ! Après avoir bien contrôlé Capela, JP exploitait une passe parfaite de DaShaun et replaçait son équipe devant : 37-35. Abusant des dribbles, Slaughter perdait la maîtrise du ballon. Contré par Capela, le tir de JP était pourtant validé par les arbitres : 39-35. Sentant le danger, Tchicamboud se faufilait jusqu’au cercle : 39-37. JP en échec, Capela évacuait un peu d’adrénaline en dunkant férocement : 39 partout. Sur la dernière possession, les Manceaux cherchaient la complication, si bien que la balle parvenait trop tard entre les mains de JP, en position idéale depuis un moment.
Après avoir connu un léger trou d’air, les Manceaux avaient resserré leur défense pour étouffer leurs adversaires. Supérieurs au rebond (25/12), à la passe (11 / 8 ) et à l’évaluation (52/40), ils avaient su reprendre le dessus (21-17), grâce à un collectif très soudé, bien emmené par DaShaun et JP. De bon augure pour la suite…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Vaughn aurait-il des ailes ?

De retour les premiers sur le parquet, les joueurs du MSB donnaient le ton en contrariant les tirs de Slaughter puis d’Evtimov, mais Capela, qui se trouvait là, sur la trajectoire, marquait un panier chanceux : 39-41. Pape laissait un lancer en route, provoquant au passage la troisième faute d’Evtimov : 40-41. Chalon tentait visiblement d’emballer la partie et Slaughter sortait de sa boîte : 40-44. Charles tempérait tout cela en servant Reyshawn dans le corner : 43-44. Capela rendait la possession, mais Reyshawn ratait la passe de deux. Evtimov se montrant emprunté, DaShaun envoyait Pape au alley-hoop sous les acclamations du public : 45-44. Walker sortait alors l’artillerie : 46-47. Chalon s’accrochait ! Très en jambes, Pape rétablissait la parité : 47 partout. Manifestement désireux de prouver qu’il ne se nomme pas Slaughter pour rien, le sniper américain se jouait de la défense sarthoise : 47-50. DaShaun combinait avec Charles qui répliquait sans se laisser impressionner : 50 partout ! Cela portait sur les nerfs de Slaughter qui manquait sa cible. Alors que DaShaun venait de l’imiter, JP arrachait le rebond et redonnait une seconde chance à son coéquipier : 53-50. Le MSB n’entendait pas se laisser faire et Antarès appréciait. En grand compétiteur, Slaughter relevait le défi : 53 partout ! Après deux lancers de Pape, Dounia relayait JP : 55-53. Après un joli reverse, Evtimov égalisait de nouveau : 55-55. Charles s’imposait au rebond sur un tir douteux de Reyshawn et, après être ressorti de la raquette, traversait en deux pas la défense adverse pour aller déposer le ballon dans l’arceau : 57-55. En difficulté sur la fin de possession, Walker basculait en arrière et chutait sur le derrière, tandis que son alléluia retombait dans le filet : 57-58. Si Reyshawn manquait la mire, la défense mancelle fermait l’accès à sa raquette et reprenait la possession. En mode Sotchi, Pape slalomait jusqu’à l’arceau : 59-58 ! Le mano a mano se poursuivait. Vaughn remplaçait Pape, essoufflé. Décidé à marcher sur les Manceaux, Walker multipliait les exploits : 59-60. Vaughn relevait le gant et allait déposer un lay-up sur le crâne de Brockman : 61-60. Tchicamboud mettait les gaz et déposait le ballon dans le cercle : 61-62. Le rythme était intense et les deux équipes se rendaient coup pour coup ! Suite à un échec de Charles, Brockman claquait une balle qui hésitait sur l’arceau : 61-64. DaShaun zigzaguait dans la mêlée et finissait sur un lay-up : 63-64. Joseph manquait son ultime tentative.
Charles, Pape et DaShaun tenaient la baraque. Si les dieux du basket avaient permis au Chalonnais d’engranger quelques paniers heureux sur des exploits individuels, les Manceaux n’avaient rien lâché. Avec 29/18 au rebond, 17/12 aux passes et 80 à 68 à l’évaluation, le MSB dominait la partie, mais perdait tout de même le quart temps d’un petit point (24-25). La fin de match s’annonçait palpitante !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Pape ou t'es (air connu…) ?

À l’orée du dernier acte, une gamelle de Vaughn et un tir en cloche de l’incontournable Slaughter faisaient passer un léger frisson d’appréhension dans les travées d’Antarès : 63-67. DaShaun, cependant, rassurait son monde en servant Vaughn pour un 3 points de toute beauté : 66-67. Joseph fonçait dans la tas et obtenait le panier ET la faute : 66-70. Sur un reverse plutôt délicat, mais réussi, Reyshawn donnait des émotions à toute la salle : 68-70. Si Joseph récidivait à 2 points, Reyshawn, bien servi par DaShaun, ne laissait pas non plus sa part aux chiens : 70-72. Joseph, très actif, transformait 2 lancers, tandis que Vaughn se faisait contrer pas Capela : 70-74. JD rassemblait ses troupes, mais, après le temps mort, Slaughter frappait à mi-distance, tandis qu’Antoine, apparemment blessé au pied, restait étendu derrière les panneaux : 70-76 ! Un vent mauvais soufflait dans Antarès, mais le public se mobilisait derrière son équipe. Galvanisé par cette ambiance, DaShaun prenait la défense chalonnaise au dépourvu et expédiait un triple du meilleur cru : 73-76. Le Mans demeurait dans la course… Placé pile au bon endroit, Capela changeait en panier un tir manqué de Tchicamboud : 73-78. JP cependant avait son mot à dire : 75-78. Dépossédé du ballon Tchicamboud simulait un déséquilibre, sans tromper le corps arbitral. Pape manquait son tir, mais Charles interrompait la contre-attaque et mettait DaShaun sur orbite : 77-78 ! De part et d’autre, les défenses ne baissaient pas les bras : Brockman puis Pape en faisaient les frais ! DaShaun s’emparait cependant du rebond et finissait en lay-up : 79-78… Le MSB reprenait le contrôle des opérations et Antarès prenait des allures de chaudron ! Les Manceaux, pourtant, étaient dans la pénalité. Slaughter obtenait 2 jets, mais tremblait sur le premier : 79-79. DaShaun, Joseph, DaShaun encore, puis Slaughter butaient sur les défenseurs. Charles, omniprésent en cette fin de match, entrait 2 précieux points : 81-79. À 2’38” du terme, JDC posait un temps mort. Sitôt revenu sur le parquet, Joseph se faisait bâcher par un JP, très dominateur dans la peinture ! Le MSB avait l’initiative, mais Pape ne trouvait pas la faille et, les 24 secondes écoulées, rendait la possession à Slaughter ! À 1’40” de la fin du match, la balle prenait une trajectoire défavorable et les Tangos repartaient à l’assaut. Et, là, nouveau drame : faute d’aide de ses coéquipiers, trop peu réactifs en la circonstance, DaShaun, coincé entre deux Chalonnais, se faisait confisquer le cuir ! Slaughter armait et scorait, mais le bout de sa sneaker empiétait sur la  ligne : 81 partout ! Les Manceaux pouvaient encore tuer la partie… Reyshawn, puis Charles en échec, Slaughter avait la possibilité de clore les débats… Il ne restait plus que 31’2”… Sous la pression du public déchaîné, l’Américain dosait mal son shoot. Ouf ! Tchicamboud ceinturait violemment DaShaun. Antarès hurlait sa colère ! JD réclamait en vain une faute anti-sportive. Encore 5”3 à jouer… Secoué, DaShaun manquait son ultime tentative : prolongation !!!
Sur le papier, le MSB, bien emmené par ses cadres, Charles, JP et DaShaun, l’emportait largement : 38/22 au rebond, 22/13 aux passes, 100 à 86 à l’évaluation… Et pourtant, la vérité d’une rencontre n’étant pas toujours dans les statistiques, Chalon pouvait encore espérer !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
JP a dominé les débats !

Grâce à 2 jets de Walker, en mode joker, les visiteurs repassaient devant : 81-83. De son côté, Vaughn envoyait la balle contre l’arceau… qui la renvoyait vers Charles. Avec assurance, le champion d'Europe reculait derrière la ligne et pesait de tout son poids sur ce money time : 84-83 ! Antarès retenait sa respiration. Joseph venait d’échouer et JP, impeccable, ajustait un tir : 86-83. Sous la pression, Chalon s’effritait et perdait la possession. Encore 3’15”… JDC rappelait ses hommes. JP envoyait le cuir par-dessus Capela, sans succès. Joseph se précipitait en vain. À 2’36 de la sirène, Charles cafouillait. Evtimov manquait sa cible. La tension était terrible. Sur une passe de Vaughn, JP trouvait l’ouverture : 88-83. À 1’43”, Slaughter se prenait pour Walker : un pas de trop… Ce marcher faisait le bonheur des Manceaux et Reyshawn apportait son écot : 90-83. Evtimov neutralisé, Vaughn s’envolait : à 92-83, l’affaire était dans le sac ! Slaughter craquait. DaShaun assurait aux lancers : 94-83. À 20 secondes du buzzer, Tchicamboud se contentait d’un modeste 1/2 sur la ligne : 94-83. Le MSB se mettait à rêver de reprendre le point-average ! DaShaun et Vaughn s’entendaient comme larrons en foire : 96-84 ! Tchicamboud en échec, Reyshawn avait deux lancers décisifs, mais manquait le premier : 97-84. Adieu point-average… Au buzzer, Capela aplatissait un dernier ballon dans le filet : 97-86 !
Au terme d’une rencontre très disputée, les Manceaux, plus complets et sans doute plus frais que leurs adversaires, gagnaient la prolongation 16 à 5 !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Avec Dounia, on ne passe pas !

Après avoir pris les défenseurs Dijonnais à leur propre jeu, c’est en attaque que MSB triomphait de Chalon, réputé comme l’équipe la plus offensive du championnat ! Malgré l’abattage de Slaughter (25 points à 6/12), les Sarthois ne se sont jamais découragés et, sous la baguette de DaShaun, véritable chef d’orchestre et MVP du match (27 pts à 5/9, 4 rbds, 9 pds pour 31 d’éval), ont su faire front ensemble. Charles, impérial en dernier rempart (14 pts, 9 rbds, 2 pds pour 20 d’éval), JP, très rassurant dans les moments difficiles (14 pts, 6 rbds, 2 pds pour 16 d’éval), Vaughn (11 pts, 9 rbds, 3 pds pour 16 d’éval), infatigable et pugnace, Pape, en dynamiteur patenté (11 pts, 1 rbd, 4 pds pour 12 d’éval), Reyshawn, décisif sur quelques actions d’éclat (10 pts, 5 rbds, 2 pds pour 10 d’éval), et Dounia (6 pts, 5 rbds, pour 11 d’éval), en tour de contrôle, signent tous des évaluations supérieures à 10. S’il a peu joué, Alain n’a pas démérité sur son bref passage (2 pts, 2 rbds, 1 pd pour 3 d’éval). Si Kévin a mis 2 points, il a aussi gâché quelques paniers faciles. Quant à Antoine, il s’est blessé après avoir effectué une passe décisive et il faut espérer qu’il sera vite sur pied, car JD et ses coéquipiers auront besoin de lui pour affronter Limoges : la Leaders Cup arrive… Malgré un couac à Strasbourg, à en juger par ses victoires à domicile contre Orléans, Nanterre, Dijon et Chalon (la première depuis 2010 !), le MSB paraît de taille à y faire plus que de la figuration !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
DaShow-Time !

[Merci à David Piolé pour ses photos, toujours aussi splendides !]

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk



Dernière édition par The Dunk le Mer 12 Fév 2014 - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
5 majeur



MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  Empty
MessageSujet: Re: MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)    MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  Icon_minitimeMer 12 Fév 2014 - 22:08

Merci pour le compte-rendu pour ceux (nombreux) qui n'avaient pu faire le déplacement.
Juste une chose: Charles n'est pas encore champion olympique ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  Empty
MessageSujet: Re: MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)    MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  Icon_minitimeMer 12 Fév 2014 - 22:21

Diable ! Lapsus calami(teux)... Correction effectuée !
L'ambiance JO d'hiver, peut-être ?  Rolling Eyes 

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  Empty
MessageSujet: Re: MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)    MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
MSB-ÉLAN CHALON (SAISON 2013-2014)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clermont Foot : saison 2013-2014
» Reprise et Calendrier saison 2013 2014
» EFFECTIF 2013/2014
» Infos La Rochelle (2012-2013)
» Magnus 2013-2014.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2013-2014-
Sauter vers: