AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014)

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) Empty
MessageSujet: MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014)   MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) Icon_minitimeDim 2 Fév 2014 - 21:40

MSB-JDA :
Tel est pris qui croyait prendre…


Malmenés en Alsace par les nouvelles recrues strasbourgeoises, bien aidées, il est vrai, par un pernicieux virus, les Manceaux devaient réagir, ce soir, à domicile, face à la JDA Dijon, le surprenant leader de Pro A, intraitable chez lui. Après une défaite de 14 points en Bourgogne, le MSB avait une revanche à prendre, mais les bruits en provenance des vestiaires suggéraient que tout n’allait pas au mieux : la contagion avait fait des dégâts et, si DaShaun tenait à jouer, Alain devait en revanche déclarer forfait. Au complet depuis le retour de Dobbins, les visiteurs venaient, quant à eux, d’essuyer une troisième défaite consécutive en Eurochallenge, contre les Turcs de Gaziantep.

 MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) 26384  MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) 26384  MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) 26384  MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) 26384  MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) 26384  MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) 26384  MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) 26384  MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) 26384  MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) 26384  MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) 26384  MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) 26384  MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) 26384  MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) 26384  MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) 26384  MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) 26384  MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) 26384  MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) 26384  MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) 26384  MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014) 26384 

Avantagé par sa taille, JP prenait logiquement l’avantage sur Moss, mais Charles, cerné par la défense adverse, laissait échapper le ballon et Campell, stoppé irrégulièrement par DaShaun, ouvrait le score pour la JDA en transformant ses deux jets : 0-2. Cueilli à froid, Charles se faisait de nouveau confisquer la possession. Riley, toutefois, manquait sa tentative et Reyshawn égalisait : 2-2. Après un panier de Moss (+ 2), les défenseurs prenaient clairement l’ascendant sur les attaquants, comme le démontraient un échec de JP, un autre de Harris, une perte de balle de JP, puis une possession stérile des Bourguignons. JP trouvait alors Charles pour ramener son équipe à 4-4. Campbell pour les Dijonnais, Pape pour les Manceaux s'efforçaient d’accélérer le jeu : 6-6. Si Harris était en difficulté face à l’agressivité des défenseurs locaux, Charles était victime d’une faute impunie. JP stoppait Moss. Charles manquait un lancer, ce qui n’empêchait pas le MSB de prendre enfin l’avantage : 7-6. Harris s’insurgeait contre ce renversement de situation : 7-8. Impeccable derrière l’arc, Reyshawn faisait parler la poudre : 10-8. Riley se faufilait jusqu’au cercle (+ 2) et obtenait un & one qu’il allait gaspiller, avant que Harris ne s’empare du rebond offensif. Pour l'arrêter, JP commettait sa deuxième faute, après quoi il cédait sa place à Dounia. Si, cette fois, Riley ne trouvait pas la faille, Prénom captait un nouveau rebond offensif, de sorte que Dounia devait s’employer pour l’empêcher de marquer. À peine entré en relais de Pape, Vaughn manquait un tir. Cependant Mutuale ne faisait pas mieux et DaShaun relançait les siens en transformant deux lancers : 12-10. Harris contestait aussitôt l’avantage acquis : 12-12. Reyshawn en échec, était remplacé par Kévin. Antoine remplaçait DaShaun. De même que Prénom peinait à se faire un nom, Kévin hésitait trop pour réussir dans ses entreprises. Vaughn, qui avait récupéré le rebond n'était guère plus heureux, contrairement à Charles qui s’imposait dans la raquette : 14-12. Mutuale laissait un lancer en route : 14-13. Très actif, Charles manquait un tir, mais Kévin prenait le rebond et Antoine servait Dounia, oublié par son ange-gardien : 16-13. Ni Prénom, ni Dounia, ni Dobbins ne parvenaient plus à faire évoluer le score.
Dans ce match de costauds, les Manceaux avait peu à peu pris le dessus, notamment grâce à l’activité de Charles. L’issue de la rencontre demeurait néanmoins indécise.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Charles n'était pas là pour plaisanter…

Suite à un panier de Mendy (l’autre…), la JDA revenait à un petit point : 16-15. Charles en échec, ses coéquipiers serraient les rangs et, cette fois, stoppaient Mendy. Charles regagnait le banc au profit de Pape. Après une faute offensive de Dounia, Campbell se fracassait à son tour sur la défense mancelle. Si Kévin ratait son tir, le rebond se révélait favorable aux Sarthois et Jean-Louis Borg réclamait un temps mort. Reyshawn cédait face au pressing bourguignon, sans que Riley puisse en tirer avantage. Antoine repérait alors Vaughn, délaissé sur le côté opposé. Le jeune meneur attirait la défense adverse et servait idéalement son partenaire pour un triple de toute beauté : 19-15. Traoré gâchait un jet sur deux : 19-16. JP suppléait Dounia, tandis que Reyshawn manquait sa tentative. Riley se faufilait tel une anguille pour ramener la JDA à un petit point : 19-18. Sur ces entrefaites, Antoine s’attirait les applaudissements du public avec une superbe extra-passe vers Reyshawn qui soignait son rainbow shot : 22-18. Sur la touche, Jean-Louis Borg fulminait. Si Campbell ne baissait pas les bras (+ 2), Antoine poursuivait son festival avec JP : 24-20. Harris à la peine, Riley se chargeait des finitions : 24-22. Antoine et Pape fatigués, DaShaun et Charles reprenaient du service. Les défenses restaient âpres, comme en témoignaient les échecs successifs de Vaughn et de Reyshawn, d’une part, de Harris puis de Dobbins, de l’autre. JP forçait cependant le verrou et, en prime, provoquait la faute de Mutuale : 27-22. Après un temps mort bourguignon, Prénom allait au charbon : 27-24. Nullement impressionné, JP ripostait aussitôt : 29-24. Prénom répliquait à son tour : 29-26. Vaughn trouvait ensuite JP, très adroit ce soir : 31-26. Riley ne lâchait pas pour autant : 31-28. DaShaun haussait le ton et Charles, idéalement placé, expédiait un missile de bon aloi : 34-28. JP et Vaughn demeuraient intraitables avec les attaquants adverses, tandis que Kévin s’invitait à la fête avec le panier et la faute : 37-28. Après un dernier temps mort dijonnais, à 4” du buzzer, Campbell s’avérait dans l’incapacité de réduire l’écart.
Grâce à une pression défensive de tous les instants, le MSB avait peu à peu pris l’ascendant. À l’évaluation, les Manceaux menaient même 46/24, 15/13 au rebond et, surtout, 12/2 aux passes décisives. La clairvoyance d’Antoine et de DaShaun, la présence de JP, la bonne adresse à 3 points, tous les voyants étaient au vert. Il ne fallait, bien entendu, pas se relâcher, car, comme le prouvait son excellent parcours, la JDA n’avait pas pour habitude de renoncer…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Reyshawn : adroit et précieux !

Malicieusement, DaShaun poussait le massif Harris au retour en zone, mais il laissait ensuite la balle s'échapper, suite à un dérapage sur le parquet glissant. Charles corrigeait le tir en bâchant Riley. La moutarde montait au nez de la défense dijonnaise qui fermait l’accès à la raquette et poussait le MSB en fin de possession. Par chance, sur une tentative à 3 points de Dobbins, l’arceau rejetait la balle. DaShaun n’étant pas mieux loti, Campbell y allait de son petit lay-up : 37-30. Amoindri par la maladie, DaShaun ne trouvait pas la bonne distance. Cependant, sur une interception de Reyshawn, le meneur manceau filait au cercle : 39-30. Moss sortait alors de l’ombre : 39-32. Reyshawn en échec, Mendy s’emmêlait dans ses pas. Après avoir manqué un tir, JP se rachetait en coupant une ligne de passe, mais Vaughn ne parvenait pas à marquer. Harris se voyait accorder un panier, après un contre litigieux : 39-34. JP en échec, le public commençait à s’inquiéter. Heureusement, Reyshawn arrachait un rebond offensif. Vaughn prenait les affaires en mains et, après avoir attiré à lui les défenseurs, retrouvait son partenaire dont le joli tir en cloche venait plomber le moral bourguignon : 42-34. Assumant son statut de leader au sein de la JDA, Harris ripostait pourtant sur le même ton : 42-37. Tour à tour, DaShaun, puis Prénom se heurtaient à des murs. Poursuivant son travail de sape, Charles provoquait son vis-à-vis. Antoine et Dounia suppléaient DaShaun et JP. Charles ratait sa cible et Mendy se contentait de 50% sur la ligne : 42-38. Vaughn égarait le cuir, que Charles se chargeait de reprendre. Suite à une mésentente avec Antoine, Reyshawn morigénait son jeune coéquipier. Dounia bousculait Harris pour interrompre la contre-attaque. L’Américain manquait ensuite son shoot. Revanchard, Antoine ressortait un bon ballon vers Pape qui assommait les Dijonnais : 45-38. Mendy, en échec, Charles captait le rebond, sur un tir de Reyshawn, et obtenait la troisième faute de Harris. Sans trembler, il enfilait ses deux jets : 47-38. La faute offensive de Traoré n’arrangeait guère la JDA, d’autant que Pape, en pénétration, aggravait le score : 49-38. Mendy, qui s’élevait vers l’arc, rencontrait le plafond en la personne de Charles, qui l’attendait. Ce dernier délivrait ensuite une passe magnifique à Kévin, qui s’attirait les acclamations du public : 52-38. L’ultime effort de Campbell se soldait par un échec.
Après une longue période d’observation, la pugnacité de Charles et l’impact de Pape avaient permis aux Manceaux de prendre leurs aises. Mieux valait cependant s’abstenir de tout triomphalisme : en contestant jusqu’au bout la suprématie adverse, cette saison, la JDA avait parfois réussi de surprenants renversements de situation.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
L'impact essentiel de Pape !

Intenable dans la peinture, JP entrait son bras roulé et portait l’avance mancelle à 16 points : 54-38. Le point average était en vue ! Sur une pénétration de Riley, toutefois, le capitaine manceau écopait de sa troisième faute et la JDA se redonnait un peu d’air avec un 2 + 1 : 54-41. À 2/2, JP rendait la monnaie de leur pièce aux défenseurs bourguignons : 56-41. Après un marcher de Dobbins, hélas, sur une action assez confuse dans la raquette, Charles restait étendu sur le parquet. Le jeu était un temps arrêté et Charles, la cheville douloureuse, devait regagner le banc. Après ce coup dur, Antoine manquait son tir, ce qui donnait des idées à Dobbins, qui scorait de loin : 56-44. Reyshawn tentait un step-back qui prenait la mauvaise direction, mais JP claquait la balle dans le cercle : 58-44. Harris répondait présent au défi du capitaine manceau, avant de se voir siffler sa quatrième faute : 58-46. Antoine à la peine, Pape, en deux temps, parvenait à rétablir la situation, tandis que Riley se mettait dans son tort : 60-46. Si Pape manquait son jet bonus, Dobbins faisait à nouveau preuve de maladresse et, de nouveau, la bataille sous les panneaux faisait un blessé en la personne de Riley, apparemment touché au genou. Impitoyable, Antoine gâtait JP, toujours à l’affût : 62-46. Les deux défenses restant toujours aussi farouches de part et d’autre, ni Prénom, ni Pape ne parvenaient à marquer. Les Manceaux, néanmoins, étaient encore un ton au-dessus et, les Dijonnais ayant perdu le cuir, Antoine envoyait Reyshawn au dunk : 64-46. Moss ressuscitait d’entre les morts : 64-48. Pape et Harris en échec, Vaughn délivrait encore une offrande à son capitaine : 66-48. Alors que Prénom répondait présent à l’appel de son entraîneur (+ 2), Vaughn ratait un tir à mi-distance et Aboudou (+ 2) rendait un peu d’espoir à ses partenaires : 66-52. Reyshawn s’étant fait subtiliser le ballon, JD rappelait ses troupes. À 3’21” du terme, deux lancers de Mutuale ramenaient la JDA à 12 points : 66-54. Alors que le tir de Pape déviait alors de sa trajectoire, Vaughn, en funambule, se projetait à une hauteur incroyable pour claquer le ballon dans le filet : 68-54 ! Dobbins, puis Harris pris dans l’étau manceau, Vaughn ajoutait deux lancers très importants pour la suite : 70-54… Si l’issue de la rencontre ne faisait plus guère de doute, la lutte pour le point average se poursuivait en effet avec acharnement. Harris, puis Vaughn en faisaient les frais. La possession étant revenue au MSB, Jean-Louis Borg prenait un temps mort. Quoique amoindri, DaShaun retrouvait ses jambes au meilleur moment et déposait un lay-up : 72-54. Prénom marquait rapidement, lui aussi : 72-56. Pape obtenait 2 lancers et ratait le second, mais Dounia se précipitait pour se saisir du rebond : 73-56. Au pire moment, un marcher de Pape permettait à la JDA de tirer sa dernière cartouche. Dounia, en sentinelle, ramenait au sol Prénom qui montait au cercle, avant que les arbitres ne sifflent une dernière faute en sa faveur (1/2) : 74-56.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
MVJP, tout simplement…

Si le début du troisième quart temps, à l’image du premier, a été un peu difficile, les Manceaux, qui ont presque toujours mené (16-13, 21-15, 15-10, 22-18), ont su varier leur jeu pour trouver des solutions offensives sans jamais relâcher leur pression défensive. En l’absence d’Alain et avec un DaShaun affaibli, les Tangos s’imposent avec la manière contre le premier du classement, rattrapant même le point average. Emmenés par un JP de gala (MVP avec 19 pts, 3 rbds, 1 pd et 22 d’éval), bien secondé par Reyshawn (13 pts à 3/4 à 3 pts, 5 rbds, 10 d’éval), par Pape (11 pts, 7 rbds, 2 pds,12 d’éval) et par Charles (9 pts, 7 rbds, 3 pds, 13 d’éval), ils ont largement dominé leurs adversaires. Vaughn (7 pts, 5 rbds, 5 pds, 8 d’éval), toujours précieux dans le rôle du couteau suisse, DaShaun (6 pts, 2 rbds, 2 pds, 7 d’éval), présent, malgré tout, dans les moments cruciaux, Antoine, essentiel en défense et clairvoyant à la passe (6 pds, 4 d’éval) et Kévin (6 rbds, 1 rbd, 6 d’éval), auteur d’un de ses meilleurs matches, auront eux aussi apporté leur pierre à l’édifice. En fait, la seule ombre au tableau est certainement la blessure de Charles : à l’heure où nous mettons en ligne, sa gravité demeure un mystère.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-JDA DIJON (saison 2013-2014)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clermont Foot : saison 2013-2014
» saison PRO D2 2013/2014
» Reprise et Calendrier saison 2013 2014
» EFFECTIF 2013/2014
» Région individuelles saison 2013-2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2013-2014-
Sauter vers: