AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014)

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) Empty
MessageSujet: MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014)   MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) Icon_minitimeSam 21 Déc 2013 - 16:12

MSB-PAU :
Pau sur son élan ?



Le match perdu à domicile contre le Cibona Zagreb aura coûté très cher : malgré leurs efforts à Ostende, les Manceaux sont éliminés de l’Eurocoupe et peuvent, à l’instar des nombreux clubs français qui ont connu le même sort, remercier la fédération et les chaînes de télévision dont les accords mercantiles les ont contraints à enchaîner les matches à un rythme effréné ! Privés de DaShaun, défait à Antarès contre Limoges et Nancy mais vainqueurs à l’Astroballe, nos joueurs recevaient ce vendredi une équipe paloise que ses récents succès amenaient à rêver d'une qualification pour la Leaders cup.

 MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) 26384  MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) 26384  MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) 26384  MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) 26384  MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) 26384  MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) 26384  MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) 26384  MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) 26384  MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) 26384  MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) 26384  MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) 26384  MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) 26384  MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) 26384  MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) 26384  MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) 26384  MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) 26384  MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) 26384  MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) 26384  MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014) 26384 

Si JP prenait le meilleur sur Nivins, Pape ratait sa première tentative. L’attaquant manceau récupérait bien le rebond, mais Antoine glissait un orteil hors des limites du terrain et c’est Nikolov qui ouvrait la marque : 0-2. Reyshawn puis Denave en manque de réussite, Antoine perdait le ballon, obligeant Reyshawn à commettre une faute pour stopper la contre-attaque. L’adresse faisait défaut successivement à Denave, à Reyshawn, puis à Harper, de sorte qu’il fallait attendre une action de JP pour voir le MSB égaliser à 2 partout. Nikolov manquait encore un tir, tandis qu’un lay-up d’Antoine roulait sur l’arceau avant de ressortir. Nivins manifestait sa présence dans la raquette mancelle (+ 2), mais Pape, passé par la porte de derrière, lui répondait avec efficacité : 4-4. Reyshawn et Antoine cédaient leur place à Dounia et à Torey. Nikolov et JP se rendaient les coups (6-6) et c’était au tour de Nivins de marcher sur la ligne de fond. JP et Nikolov poursuivaient donc leur dialogue à distance : 8-8. Torey combinait à merveille avec son capitaine : 10-8. Nivins ripostait sans délai et obtenait même le bonus : 10-11. Vaughn et Dounia relayaient Charles et JP. Dounia trouvait d’ailleurs Pape qui redonnait l’avantage aux Tangos : 12-11. Alain bloquait Nivins et Vaughn s’offrait le panier et le & one : 15-11. Driss en échec, Vaughn envoyait Alain au dunk : 17-11. Claude Bergeaud rappelait ses hommes. Torey, en faction, carbonisait Lesca qui se faisait sanctionner pour porter de balle… Torey s’étant fait bâcher, Vaughn tentait en vain de rattraper l’affaire. Kévin remplaçait Pape. Sylla se heurtait à Alain et laissait un lancer en route : 17-12. Repoussé par Alain, auteur d’un superbe bras roulé, Sylla ne pouvait que constater les dégâts, avant d’aller se fracasser contre un mur nommé Dounia : 19-12. Bousculé, ce dernier se présentait sur la ligne, mais un seul de ses jets parvenait à destination : 20-12. Charles qui avait remplacé Dounia arrivait un peu tard sur Sy qui ramenait l’écart à 5 points : 20-15. La dernière tentative très lointaine de Vaughn ne donnait aucun résultat.
Grâce à la forte présence de JP et d’Alain dans la peinture, les Manceaux semblaient contrôler leurs adversaires.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Pape, bien en jambes ce soir !

Un petit hook d’Alain ouvrait le deuxième round de la meilleure des façons : 22-15. Nivins, de son côté, ne chômait pas non plus : 22-17. Vaughn en échec, Sy ramenait les Palois à une possession : 22-19. Le cercle repoussait le tir suivant d’Alain, tandis que Nivins envoyait un affreux airball. Kévin et Alain regagnaient le banc, au profit de Charles et de JP. Charles et Lesca en échec, les visiteurs prenaient un temps mort. Lesca provoquait une faute offensive de JP, mais Torey interceptait. Hélas, Charles, peu inspiré, fonçait se fracasser sur une défense béarnaise bien en place. Sy et Alain cherchaient désespérément des issues, mais seul Thompson, sur un triple bien ajusté, trouvait la faille : 22 partout. Torey dégainait aussitôt pour relancer les siens : 25-22. Denave en échec, Morency confisquait le rebond. JD rappelait Charles et Dounia et envoyait Antoine et Reyshawn au combat. Grâce à Morency, Pau recollait à un petit point : 25-24. Alain en échec, JD changeait Reyshawn pour Pape et Torey pour Vaughn. Pape en échec, Nivins, à 2/2 sur la ligne, redonnait l’avantage aux Palois : 24-25. Alors que l’offensive mancelle s’essoufflait, Kévin réussissait un tir improbable, en fin de possession : 26-25. Si Dounia stérilisait Harper, Vaughn gâchait force munitions. Nivins, impeccable, continuait son chantier : 26-27. Les défenses tenaient la dragée haute aux attaques : Pape, Harper, Antoine et Thompson l’apprenaient à leurs dépens ! Si Thompson récupérait son propre rebond, Pape lui subtilisait le ballon et envoyait Vaughn sur orbite : 29-28. Alain relayait Dounia, ce qui laissait ne gênait guère Nivins, toujours à 2/2 aux lancers : 29-30. Antoine ayant perdu la balle en adressant une passe douteuse à Kévin, JD arrêtait le jeu. Torey retournait au charbon. Cependant, Nivins tournait à plein régime : 29-32. Un panier de Pape soulageait un peu les Tangos, d’autant que le dernier tir de Harper était rejeté par le cercle : 31-32.
Toujours bien placé, Nivins poursuivait sa promenade de santé. Faute d’un véritable chef d’orchestre, les attaquants manceaux tournaient en rond autour de la raquette. La partie était loin d’être gagnée…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Vaughn : beaucoup de gâchis, certes, mais quelle activité !

Si Nikolov se montrait efficace (+ 2), JP servait idéalement Reyshawn : 33-34. Nivins se faisait bâcher par Reyshawn, qui ratait son tir, sur l’assaut suivant. Toutefois, un rebond offensif de Charles offrait à Reyshawn l’occasion de se racheter en servant JP, à l’affût sous les panneaux : 35-34. Tour à tour, Thompson, puis Torey laissaient le cuir leur échapper. Denave impuissant, Torey donnait de l’air aux Manceaux : 37-34. Nikolov s’étant embrouillé dans ses pas, Pape articulait de loin, à la vive satisfaction du public : 40-34. Hélas, Harper ne laissait pas sa part aux chiens : 40-37. JP se faisait subtiliser la balle, si bien que Pau pouvait revenir à égalité, mais trois pas de Thompson permettaient aux Tangos de récupérer la possession. JP, pourtant, se montrait moins fringant et Nivins, suite à une faute de Charles, enfilait encore deux jets : 40-39. JP lâchait alors les chevaux et obtenait le bonus : 43-39. Peut-être victime de l’acide lactique, Nivins faisait baisser ses statistiques, tandis que JP, en mode furieux, dégageait la raquette de tous ses occupants pour filer au cercle : 45-39. Harper redonnait un peu d’oxygène à ses coéquipiers : 45-41. Sur une passe millimétrée de Charles, toutefois, Reyshawn expédiait un missile à trois points : 48-41. Harper ne lâchait rien et jouait lui aussi les obusiers : 48-44. Reyshawn et Nikolov donnaient des signes d’essoufflement. JP et Pape cédaient leurs places à Vaughn et à Alain. Sur la quatrième faute de Driss, Reyshawn entrait deux précieux jets : 50-44. Antoine relayait Torey et la défense mancelle conduisait l’attaque paloise au bout des 24 secondes réglementaires. Vaughn, à 100%, profitait de la cinquième faute d’équipe des visiteurs : 52-44. Reyshawn interceptait un bon ballon, mais la relance était précipitée. Antoine, cependant, veillait au grain et Vaughn se retrouvait à nouveau sur la ligne, pour un 2/2 fort bienvenu : 54-44. Antarès commençait à peine à se détendre que Morency regonflait le moral ses partenaires : 54-46. Alain en échec, Nivins saisissait l’occasion de réduire l’écart : 54-48. Contré par Nivins, Alain numérotait ses abattis. Ni Denave, ni Antoine ne parvenaient plus à faire évoluer le score.
Bien emmenés par JP et Reyshawn, les Sarthois avaient enfin retrouvé un bon rythme. En face, Nivins et Harper ne lâchaient pas le morceau pour autant !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Reyshawn : parfois trop nonchalant, souvent précieux…

Après des tirs maladroits de Vaughn et de Denave, Charles, à 1/2, entrait son premier point du match : 55-48. JD le rappelait aussitôt, ainsi qu’Alain et relançait Pape et JP. Tel un métronome, Nivins se gavait de lancers : 55-50. Suite à une perte de balle de JP, pris dans une trappe, Morency minait l’avance mancelle : 55-52. Déstabilisé alors qu’il tentait un tir lointain, Antoine, dont le compteur personnel était toujours à zéro, bénéficiait de trois jets, mais n’en transformait qu’un seul : 56-52. Reyshawn relayait Dounia et Sy leur confirmait que l’appétit vient en mangeant : 56-54. Pape perdait le ballon, mais le récupérait et filait au cercle : 58-54. Torey suppléait Antoine, bien emprunté ce soir. Thompson en échec, Morency poursuivait son orgie de rebonds, mais glissait le bout de sa chaussure derrière la ligne de fond. Vaughn vendangeait un énième ballon. Les Béarnais égaraient alors la balle, mais les Sarthois, très courtois, le leur rendaient rapidement et Sy, libéré, attirait sur lui les projecteurs : 58-56. Torey en échec, c’était encore Sy qui s’illustrait, derrière l’arc s’il vous plaît : 58-59 ! À 5’55” de la fin, les visiteurs viraient en tête ! Pape, heureusement, provoquait Sylla et transformait ses lancers : 60-59. Morency en échec, Nivins s’imposait : 60-61 ! Le chassé-croisé continuait… Vaughn mitraillait à tort et à travers. Au contraire, les Palois posaient le jeu et, sur un pick’n’roll, Sy ridiculisait les défenseurs manceaux : 60-63 ! L’histoire prenait une vilaine tournure. JP, toutefois, donnait l’exemple et servait Pape dans de bonnes conditions : 62-63. Galvanisés, ses partenaires serraient les rangs et menaient leurs adversaires en fin de possession. Antarès encourageait son équipe, tandis que JD, curieusement, sortait JP et Pape… Alors que la fin des 24 secondes approchait, Vaughn risquait, en tête de raquette, risquait le tout pour le tout et, sous les acclamations, entrait un triple décisif : 65-63. Après un échec de Driss, le chronomètre affichait encore 2’13”… Une jambe tendue par Morency entraînait la remise à 14 secondes, mais Reyshawn écopait d’une faute offensive. L’atmosphère devenait irrespirable ! À 1’57 du terme, les Béarnais s’endormaient sur la remise en touche et Le Mans héritait miraculeusement du ballon. Vaughn attirait les défenseurs à lui et trouvait Reyshawn, plein de sang-froid : 68-63 ! Driss, en embuscade dans le coin, manquait son tir… Sous le cercle, la bataille faisait rage : Alain bloquait Morency en pleine ascension, mais le jeune Palois rattrapait le cuir et Nivins arrachait deux lancers supplémentaires : 68-65. Suite à l’échec de Reyshawn, plus personne ne respirait. Driss, pourtant, n’était pas plus adroit. À 29”5 du buzzer, il obtenait deux lancers, mais n’en transformait qu’un, tandis qu’Alain quittait définitivement le parquet, après sa cinquième faute : 68-66. Les Béarnais se cramponnaient et empêchait Torey de dépasser la ligne médiane. Le suspens était à son comble. Torey n’entrait qu’un jet sur deux : 69-66. Morency captait le cuir, mais le laissait fuir. Bergeaud, furieux, réclamait la touche à des arbitres intraitables mais fort tolérants… JD prenait un temps mort et haranguait ses troupes. À 24”5 du retour au vestiaire, sous les yeux terrifiés des spectateurs abasourdis, Reyshawn adressait à Vaughn une passe mollassonne… Sy jaillissait sur la trajectoire et fonçait au cercle : 69-68 et 18”3 à jouer… Reyshawn était envoyé sur la ligne par Morency, qui regagnait définitivement son banc. Flegmatique, l’ailier américain ne tremblait pas : 71-68. Claude Bergeaud rassemblait ses hommes pour tenter le hold-up. Alors que Denave terminait la rencontre comme il l’avait commencée, Vaughn traversait le terrain en coast to coast et aplatissait un dunk libérateur : 73-68. Nikolov, au buzzer, faisait admirer son adresse, en vain : à 73-71, le MSB restait maître chez lui !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
JP, en mode MVP !

À l’issue d’une partie très incertaine, les Manceaux remporte une victoire importante et, globalement, méritée, face à de vaillants Palois bien emmenés par l’incontournable Nivins et par un étonnant Bandja Sy. MVP du match, JP affiche des statistiques dignes de son talent (15 pts, 3 rbds, 2 pds pour 17 d’éval) et Pape (15 pts, 1 rbd, 2 pds pour 16 d’éval) signe plutôt un bon match. Reyshawn (12 pts, 3 rbds, 1 pd pour 10 d’éval), malgré une bévue dont les conséquences auraient pu être fatales, et Vaughn (14 pts, 1 rbd, 2 pds pour 9 d’éval), malgré son médiocre pourcentage de réussite, auront été présents dans les moments difficiles. Quoique dominés (21 à 34 au rebond), Alain (6 pts, 3 rbds, 0 pd pour 6 d’éval) et Dounia (1 pt, 3 rbds, 3 pds pour 8 d’éval) ose sont souvent chargés des tâches ingrates. Si Torey n’a pas démérité (6 pts, 3 rbds, 3 pds pour 10 d’éval), il est loin de faire oublier DaShaun. Kévin, lui, a toujours aussi peu de temps de jeu. Enfin, Charles (1) et Antoine (- 2), visiblement épuisés, déçoivent. Il va donc falloir gérer au mieux fatigue et frustration, repos et remise en forme pour aller, dès lundi, affronter Le Havre, car, juste après les fêtes de Noël, c’est l’ambitieux voisin orléanais qui débarque, la bave aux lèvres, à Antarès !

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-PAU-LACQ-ORTHEZ (saison 2013-2014)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clermont Foot : saison 2013-2014
» Reprise et Calendrier saison 2013 2014
» EFFECTIF 2013/2014
» Infos La Rochelle (2012-2013)
» Magnus 2013-2014.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2013-2014-
Sauter vers: