AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014)

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014) Empty
MessageSujet: MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014)   MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014) Icon_minitimeJeu 14 Nov - 18:01

MSB-TELENET OOSTEND :
Pas tendre, Ostende !


Après avoir accompli l’exploit d’aller battre les Artland Dragons dans leur antre de Quakenbrück, puis la JSF Nanterre, encore invaincue, dans sa propre salle, le MSB accueillait Ostende pour une sorte de match bonus : si une défaite ne pouvait compromettre toutes les chances de qualification, une nouvelle victoire pouvait mettre le club presque définitivement à l’abri des mauvaises surprises. La question se posait pourtant : nos joueurs auraient-ils encore suffisamment d’influx nerveux pour relever, à deux jours d’intervalle, un pareil défi ?

MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014) 26384 MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014) 26384 MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014) 26384 MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014) 26384 MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014) 26384 MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014) 26384 MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014) 26384 MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014) 26384 MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014) 26384 MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014) 26384 MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014) 26384 MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014) 26384 MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014) 26384 MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014) 26384 MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014) 26384 MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014) 26384 MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014) 26384 

D’emblée, Oostend, comme on dit en flamand, prenait l’avantage sur l’entre-deux et menait par Serron : 0-2. JP lui répondait sans délai : 2-2. Thompson  ripostait à son tour, avant que JP ne manque son tir : 2-4. Avec l’aide de Kévin, le capitaine manceau se rattrapait en bloquant le meneur adverse et DaShaun, opportuniste, filait au cercle pour égaliser. Droit sur ses appuis, Kévin provoquait la faute offensive de son vis-à-vis, de sorte que DaShaun servait JP pour passer devant : 6-4. Bousculé, Stipanovic ne transformait qu’un seul jet : 6-5. Une passe improbable de Pape trouvait pourtant JP dans sa course : 8-5. Au lieu de serrer Serron, la défense mancelle s’oubliait un peu et se faisait punir aussitôt : 8 partout ! Parti à l’aventure dans la raquette, Kévin se mettait dans son tort, ce qui conduisait JD à effectuer ses premiers changements : Alain pour JP et Reyshawn pour Kévin. Thompson et Pape en échec, Reyshawn contrait Stipanovic, avant d’aller rater son tir sous l’autre panneau. Stipanovic ne tardait pas à se venger et les visiteurs prenaient les devants : 8-10. Si Alain manquait sa tentative, les Belges se faisaient sanctionner pour camping dans la peinture de sorte que Pape gratifiait Reyshawn du panier égalisateur : 10 partout. Gillet, puis l’imposant Stipanovic, après un échec de Pape, relançaient la machine belge : 10-14. Sentant le danger, DaShaun prenait de la vitesse et déposait le cuir dans le filet : 12-14. Sur l’action suivante, Djordjevic bénéficiait malheureusement du bonus : 12-17. Au buzzer, Reyshawn entrait un triple qui faisait le plus grand bien : 15-17. Thompson restait adroit et rien n’était facile : 15-19. Pourtant, Alain se démenait comme un beau diable : 17-19. Le MSB étant dans la pénalité, Ponitka obtenait deux lancers : 17-21. Antoine trouvait Charles en bonne position : 19-21. Thompson, puis Charles donnaient des signes de fatigue. Reyshawn contrait Berggren, mais celui-ci se consolait par un gros dunk sur pick’n’roll, après une tentative infructueuse de Charles : 19-23. Dounia entrait sur le parquet, juste à temps pour admirer la vista de Thompson, étrangement seul sur la gauche, en tête de raquette : 19-26.
Trop lents dans le replacement, trop empruntés en attaque, les Tangos semblaient quelque peu émoussés. La sortie de JP, qui avait débuté le match en fanfare, avait eu un effet négatif. Comme le faisaient remarquer plusieurs supporters, assis derrière le Dunk, JD avait parfois tendance à appliquer ses plans de jeu de manière trop systématique : sortir un joueur qui a la main chaude et qui n’affiche pas de fautes au compteur est rarement judicieux…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
JP avait très bien démarré…

Antoine et Ponitka en échec, Alain contournait l’immense Berggren : 21-26. Ce dernier se faisait ensuite bâcher par Dounia qui écopait d’une faute, sans doute discutable. Le géant transformait ses jets sans trembler : 21-28. Vaughn mettait les gaz et bénéficiait du & one : 24-28. Berggren continuait sur sa lancée : 24-30. Mécontenté par une énième perte de balle, JD réclamait un temps mort. À peine de retour sur le terrain, Serron enfonçait le clou : 24-33. Vaughn répliquait sur le même ton (+ 3), mais Thompson ne demeurait pas en reste : 27-36. Une faute offensive d’Alain, une interception de Dounia, un échec de JP, rien n’était facile. Dounia, une fois de plus, faisait rempart avec son corps, mais JP, complètement refroidi, n’arrivait plus à rien. Sur un panier de Petrovic, Ostende creusait l’écart : 27-38. Reyshawn et Marnegrave ayant tour à tour manqué d’adresse, Serron accrochait irrégulièrement Vaughn qui tentait de mettre du rythme. Les arbitres sifflaient une antisportive ! Vaughn entrait ses deux lancers, mais JP tentait ensuite l’impossible et se faisait déposséder du ballon : 29-38. Heureusement, Stipanovic semblait un peu déréglé, lui aussi, par son passage sur le banc : Vaughn en échec, le géant croate gâchait deux occasions successives. DaShaun stoppé en plein élan, Stipanovic retrouvait pourtant l’accès au cercle : 29-40. Reyshawn, en deux temps, organisait la résistance : 31-40. Cependant, Stipanovic dominait la raquette de la tête et des épaules : 31-42. Si la réussite fuyait DaShaun, Stipanovic ratait un lancer, son péché mignon : 31-43. Emporté par son désir de bien faire, Alain s’embrouillait dans ses pas, mais Vaughn jaillissait sur la ligne de passe et Pape se chargeait de la finition : 33-43. Les défenses montraient les dents : Vaughn, Petrovic, DaShaun se heurtaient à des murs. Djordjevic, à 2/2, corsait l’addition : 33-45. À quelques secondes de la mi-temps, le coach d’Ostende prenait un temps mort pour régler le jeu de son équipe. DaShaun essayait en vain de se faufiler, mais Antoine bloquait la contre-attaque et le score demeurait inchangé.
Avec seulement 34 % de réussite, à 2/10 à 3 points, le MSB traînait la patte (14-19 dans le deuxième round), tandis que Stipanovic et Thompson affichaient d’alléchantes statistiques.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Antoine : la gniaque à l'état pur !

Reyshawn malheureux, Stipanovic assommait le moral des Manceaux : 33-47. Sur une mésentente de DaShaun et de Pape, la balle revenait aux Belges. Charles la récupérait, mais Pape appuyait trop sa passe vers Reyshawn qui ne pouvait s’en saisir. Gillet se prenait une veste, mais JP faisait un pas de trop : rien ne marchait pour les Tangos ! Alors que Stipanovic ratait enfin un panier, Reyshawn ne faisait pas mieux. L’intérieur américain trouvait toutefois les ressources pour aller arracher la balle, mais Charles laissait un lancer en route : 34-47. Reyshawn à nouveau en échec, JP prenait le rebond et lui offrait une seconde chance : 36-47. Thompson revenait aux affaires, sans succès, mais Serron lui apportait son soutien : 36-49. Reyshawn à la peine, Stipanovic jouait les métronomes : 36-51. Serron, qui semblait s’être blessé sur l’action précédente, sortait en boîtant. JP ratait son tir, s’emparait du rebond, manquait son second essai, mais Vaughn ressortait le ballon vers DaShaun qui réveillait Antarès : 39-51. Gillet en échec, le meneur manceau  se frayait un accès jusqu’au panneau et ramenait l’écart à 10 points : 41-51. Ostende prenait un temps mort. L’effet s’avérait magique, puisque Ponitka entrait un triple : 41-54. Vaughn combinait avec DaShaun qui paraissait avoir trouvé un second souffle : 44-54. Après une gamelle de Djordjevic, Vaughn perdait le ballon et Thompson plombait le moral des Manceaux d’un superbe tir lointain : 44-57. Une passe un peu molle de DaShaun vers Vaughn profitait immédiatement à Djordjevic : 44-59. DaShaun, Ponitka, puis Alain en échec, Thompson jouait les mitraillettes : 44-61. AK47 sortait alors de sa réserve, enchaînant panier et interception, avant de servir son camarade Antoine, en embuscade : 49-61 ! Antoine confisquait même la remise en jeu, mais son panier, hors délai, était malheureusement refusé.
Après une incroyable débauche d’efforts, le MSB finissait le quart temps à égalité avec Ostende (16-16), mais conservait un retard conséquent de douze points !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
DaShaun, au bout de la fatigue !

Sans doute blessés dans leur orgueil, les vainqueurs de Nanterre revenaient sur le parquet le couteau entre les dents et poussaient leurs adversaires dans leurs retranchements : c’était la journée de la gentillesse, d’accord, mais il ne fallait tout de même pas abuser ! Charles ayant confisqué le ballon, Antoine lançait Alain qui étendait ses longs membres pour le déposer dans le cercle : 51-61. Hélas, Alain ratait son lancer-bonus. Marnegrave en échec, les Manceaux, fébriles, laissaient filer le cuir, sans conséquence puisque Ponitka n’en tirait aucun bénéfice. Déchaîné, Alain arrachait deux lancers, qu’il ratait ! Antoine, remonté à bloc, se jetait sur une passe mal ajustée et le MSB repartait courageusement à l’assaut. Si Vaughn manquait de réussite, Pape obtenait deux jets, qu’il transformait : 53-61 ! À son tour, Stipanovic ratait les siens : la poisse changeait de camp. Si Dounia écopait d’une faute offensive, Alain arrachait la possession et fonçait pour écraser sous les applaudissements d’Antarès requinquée, un dunk monumental : 55-61… Un gros stop de Dounia, un bras roulé d’Alain et tout le public hurlait à tue-tête : 57-61 ! « Allez, Le Mans, les supporters sont là ! » Dounia sortait sous les acclamations, après avoir commis sa cinquième faute. Reyshawn prenait le relais et s’emparait du cuir. Pape, dans le coin, s’appliquait : 60-61 ! Les Tangos étaient dans le coup : plus qu’un petit point de retard ! Pétrovic en panique, Pape repérait Antoine, délaissé par la défense belge : 63-61 ! Toute la salle grondait et applaudissait à tout rompre : à cheval sur les deux quarts temps, le MSB venait de passer un 19-0 à son adversaire… Immédiatement, pourtant, Stipanovic climatisait l’atmosphère : 63 partout. Reyshawn lâchait prise sur la ligne, avec un vilain 0/2. Le corps arbitral, pourtant, allait faire basculer le match : alors qu’Antoine qui venait de se faire percuter par Thompson réclamait une faute en sa faveur, il se voyait non seulement imputer les torts, mais ses protestations lui valaient, en prime, une technique… Sous les huées des spectateurs révulsés, Thompson enfilait ses trois lancers : 63-66. La balle revenait ensuite aux Belges qui s’en remettaient à l’incontournable Stipanovic : 63-68 ! Rageur, Pape expédiait un missile qui faisait vibrer les travées : 66-68 ! L’imperturbable Thompson continuait son travail de sape : 66-70. DaShaun, revanchard, slalomait jusqu’au panier : 68-70. Le mano a mano continuait ! Thompson entrait encore deux jets : 68-72 ! À 2’ 20” de la fin de la rencontre Reyshawn, puis Charles manquaient l’immanquable ! La défense mancelle serrait les rangs, se muait en muraille et emmenait les Belges au bout de la possession… L’air devenait irrespirable. Victime d’une faute, DaShaun ratait un de ses jets : 69-72 ! Thompson, au contraire, grimpait au cercle et obtenait le & one : 69-75 ! Deux lancers de DaShaun ramenaient les siens à quatre petits points : 71-75… À 1’44”, Stipanovic était toujours actif : 71-77 ! Avec l’énergie du désespoir, DaShaun puis Vaughn tentaient l’impossible. Sous le pressing, Ostende perdait encore le ballon, mais Antoine ne trouvait pas la mire et, au buzzer, Djordjevic lançait négligemment la balle… qui retombait dans le cercle : 71-80 ! La messe était dite…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
La meilleure nouvelle de la soirée : Alain est bien là !

Malgré un fantastique baroud d’honneur, les Manceaux laissent donc filer une victoire qu’ils auraient sans doute pu arracher avec un peu plus de fraîcheur, mais la dernière action du match l’aura bien montré, ce soir, la Fortune souriait à Ostende. Si la décision du corps arbitral a lourdement pesé sur le dénouement, il faut pourtant admettre que Thompson (MVP) et Stipanovic sont de gros clients et que le récent déplacement à Nanterre a fortement alourdi les jambes de nos joueurs ! Héros de la folle remontée de leur équipe, DaShaun (17 pts, 2 rbds, 4 pds, pour 17 d’éval) et Alain (12 pts, 5 rbds, 1 pd, pour 15 d’éval) ont manqué leurs lancers au moment crucial. Pape (10 pts, 1 rbd, 3 pds, pour 10 d’éval) et Antoine (6 pts, 2 rbds, 2 pds pour 7 d’éval) se sont réveillés un peu tard pour ce qui est de leur contribution à la marque et ni Reyshawn (9 pts, mais 3 d éval), ni Charles (3 pts, 2 rbds, 3 d’éval), ni Vaughn (8 pts, 3 rbds, 4 pds, mais 3 d’éval) n’ont eu leur rendement habituel. Vite atteint par les fautes, Dounia est sorti prématurément. Kévin a peu joué, quant à JP (6 pts dans les premières minutes, 4 rbds et 3 d’éval), il a été stoppé dans son élan par un JD sans doute trop rigide dans sa gestion des rotations. Reste à espérer que les organismes auront récupéré avant d’enchaîner, lundi et mercredi, les matches contre Strasbourg et contre le Cibona Zagreb !

[Merci à David Piolé pour ses magnifiques photos !]

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-TELENET OOSTEND (EUROCOUPE 2013-2014)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Magnus 2013-2014.
» Infos Bourgoin (2013-2014)
» Classement 2013-2014
» Abonnement 2013-2014
» Clermont Foot : saison 2013-2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2013-2014-
Sauter vers: