AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 MSB-Boulazac (saison 2012-2013)

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


MSB-Boulazac (saison 2012-2013) Empty
MessageSujet: MSB-Boulazac (saison 2012-2013)   MSB-Boulazac (saison 2012-2013) Icon_minitimeMar 11 Déc 2012 - 22:05

Petit promu deviendra grand ?

Tout juste de retour de son périple russe, le MSB devait de nouveau enfiler le maillot pour affronter le club de Boulazac, tout récemment promu parmi l'élite. A priori, le match se présentait comme une formalité pour le co-leader du championnat. Sauf que Choletais, vainqueurs in extremis d'un petit point, et Chalonais, tout simplement battus en Dordogne, étaient là pour servir de signaux : mieux valait prendre l'adversaire au sérieux !

MSB-Boulazac (saison 2012-2013) 26384 MSB-Boulazac (saison 2012-2013) 26384 MSB-Boulazac (saison 2012-2013) 26384 MSB-Boulazac (saison 2012-2013) 26384 MSB-Boulazac (saison 2012-2013) 26384 MSB-Boulazac (saison 2012-2013) 26384 MSB-Boulazac (saison 2012-2013) 26384 MSB-Boulazac (saison 2012-2013) 26384 MSB-Boulazac (saison 2012-2013) 26384

À l'échec de Cuthbert succédait, après le rebond de Dounia, préféré à JP, celui de Cam. C'est donc Hawkins qui ouvrait le score. Dounia, auteur de la passe, et Cuthbert, auteur du panier, se rachetaient sur l'action suivante : 2 partout. Suite à un marcher d'Eldridge et à une jolie feinte de Cam, les Tangos prenait la tête : 4-2. Monroe ne trouvait pas la bonne distance et Dounia, victime de Ramseyer, ajoutait un petit lancer : 5-2. Le même Dounia contrait vigoureusement Hawkins, avant d'aller commettre une faute offensive et de céder sa place à JP. Après un temps mort du BBD et de vilains tirs complètement manqués de JP, puis de Cam, Ramseyer mettait un pied sur la ligne et rendait la possession. Cam tentait à nouveau sa chance, en vain, tout comme Monroe, puis Cuthbert, en tête de raquette. Suite à sa deuxième faute, Khalid regagnait le banc et Henri entrait en scène. Kerckhof en profitait pour réduire l'écart, tout en manquant son bonus : 5-4. Henri cafouillait admirablement et perdait le ballon, ce qui bénéficiait à Monroe : 5-6. JP répliquait sans délai (+2), mais Hawkins ripostait à son tour : 7-8. Henri ayant de nouveau égaré la balle, avant d'être remplacé par Pape, Ramseyer pouvait la récupérer, mais se heurtait à un monolithe nommé Cuthbert. Ce dernier, poussé par Hawkins alors qu'il allait au dunk, se faisait justice à 2/2 : 9-8. Monroe se faisait subtiliser le cuir, mais Charles manquait son tir et Cuthbert ne faisait pas mieux. Eldridge stoppé par JP reprenait contact avec le parquet, mais Alain expédiait Ramseyer sur la ligne, pour un 100% : 9-10. Suite à une énième perte de balle, les Boulazacois, sans doute grisés par leur point d'avance, tentaient et manquaient un alley-oop. Le niveau de jeu, de part et d'autre, n'était guère réjouissant. Cependant JP, coincé entre deux défenseurs, perdait la possession en tentant de transmettre la balle à Charles, qui se vengeait en stoppant Ramseyer. JD posait un temps mort. Monroe ayant à son tour perdu le ballon, Henri, de retour aux affaires, s'empressait de le lui rendre et Dubiez jaillissait pour le premier triple de la partie : 9-13 ! Cam jouait à son tour au père Noël et Gaillou pouvait participer à la fête : 9-15. Une tentative hasardeuse de Henri, en tête de raquette, laissait le score inchangé. Les Boulazacois se montraient pourtant courtois et dépassaient les huit secondes autorisées pour repasser dans le camp adverse, ce qui offrait une dernière opportunité à Henri...
Manque d'adresse, d'agressivité, de percussion, lenteur d'exécution, passes téléguidées, actions isolées vouées à l'échec… le MSB offrait un bien triste spectacle.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Cuthbert a tenu la baraque !

Monroe donnait le ton du deuxième round (+2), mais Charles trouvait Alain pour la réponse : 11-17. Dubiez en échec, JP redressait la tête : 13-17. Suite à une touche trop lentement jouée, le MSB récupérait la balle, qu'Alain s'empressait de restituer. Dubiez ne demandait pas son reste : 13-19. JP en échec, Alain prenait le rebond sans plus de succès et Cam ratait sa claquette. Dubiez se montrant moins adroit, Monroe s'imposait sous le panneau, mais Harris envoyait un airball. Khalid contré, Alain tentait et ratait l'impossible en fin de possession. Gaillou se montrait charitable et laissait ses deux lancers en route. Hélas, JP ne sortait pas de la nasse que la défense adverse avait mise en place autour de lui et, après un marcher d'Alain, Dubiez faisait une fois de plus admirer son adresse à trois points : 13-22. Dans Antarès, pourtant bien remplie, la consternation était palpable. JP se démenait, malgré tout, et stoppait l'hémorragie : 15-22. Ramseyer en échec, Pape sortait des limites du terrain ; Eldridge en échec, Cuthbert refusait un tir ouvert, de sorte que Harris interceptait, traversait le terrain et stoppait sa course pour marquer, à la limite de la zone primée : 15-24. L'adresse faisant défaut à Charles comme à Monroe, Pape mettait enfin les gaz et obtenait même le bonus : 18-24. Le coach adverse prenait un temps mort et Monroe relançait la mécanique : 18-26. Malgré une extra-passe plutôt bienvenue de son capitaine, Khalid restait sec. Cuthbert lui offrait même une seconde chance, en vain ! Monroe, à son tour, manquait sa cible, ce qui permettait à Pape de réduire l'écart : 20-26. Sentant le danger, Harris expédiait un tir en cloche qui faisait du bruit : 20-29. Cuthbert laissait encore un lancer de côté (1/2), mais, suite à un échec du gourmand Hawkins, Pape filait au dunk et obtenait une antisportive : 24-29. Cam, de très loin, balançait un gros parpaing, permettant à Harris de clore à deux points la première moitié des débats : 24-31.
Avec sept scoreurs contre cinq pour son hôte du soir, Boulazac jouait crânement sa chance. Côté manceau, si l'on exceptait quelques éclairs de JP, bien pris par plusieurs défenseurs, et de Pape, juste avant la mi-temps, seul Cuthbert tenait son rang. Maladresse générale, passes sans inspiration, shoots ouverts refusés… le bilan n'était pas brillant !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
JP n'était pas à la fête !

La reprise était laborieuse : échec de Charles, troisième faute de Dounia, nouvel échec de Charles, après que Khalid eut récupéré le ballon… Par chance, Harris, un mètre derrière l'arc, se prenait pour Kevin Durant, de sorte que Khalid pouvait enfin rompre le signe indien : 27-31 ! Réveillé, Monroe revenait aussitôt dans la partie : 27-33. Charles manquait un shoot ouvert et Monroe, influencé, ne faisait pas mieux. Cam, à deux points, redonnait un peu d'air aux siens : 29-33. Dounia signait sa quatrième faute, tandis que Hawkins et Cuthbert rataient leurs tentatives. JP, cependant, arrachait le rebond et ressortait la balle pour Cam, enfin heureux à trois points : 32-33. Le MSB recollait au score ! Harris à la peine, Cuthbert, victime de Ramseyer, entrait ses deux jets : 34-33 ! Les Manceaux reprenaient l'avantage ! Ross en échec, Khalid trouvait JP qui servait Cuthbert qui entrait un panier : 36-33… Enfin, du rythme, de l'énergie et un 9-0 à la clé ! Ross n'y arrivant toujours pas, Cam manquait l'occasion de relancer les siens et Khalid commettait sa troisième faute. Kerckhof, à 2/2, s'appliquait : 36-35. Le temps de recaler le chronomètre et Cam, déconcentré, mettait le pied en touche. Monroe reprenait son chantier : 36-37. Après un tir médiocre, Pape mordait comme un benjamin à la feinte de Dubiez, qui le châtiait sans retard : 36-40. Un hook forcé d'Alain, un jump shot réussi de Monroe sous le nez de JP, de nouveau Le Mans prenait l'eau : 36-42. Et un 0-9 dans le museau ! À contre-cœur, le capitaine manceau prenait et manquait un tir. À une brique de Monroe répondait une tentative manquée de Khalid. Seul sous le cercle, Ross gâchait un panier tout fait. Pape n'en profitait pas, mais Cuthbert veillait au grain : 38-42.
Durant une brève embellie, sous l'impulsion de Khalid et de JP, avec un Cuthbert omniprésent, le MSB avait paru en bonne voie. Trouverait-il un second souffle ?

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Ah, si Pape était plus régulier !

Dubiez affichait d'entrée les intentions des visiteurs : 38-44. Cuthbert délivrait une offrande à Alain qui montait au dunk et obtenait le & one : 41-44. Opiniâtre, Dubiez poursuivait son œuvre létale : 41-46. Sur une mésentente avec JP, Cuthbert expédiait le ballon dans le public. Eldridge aux abonnés absents, Pape se mettait dans son tort sur le rebond. Au contraire, Monroe jouait les bulldozers en toute impunité et se frayait un chemin vers le cercle aux dépens de JP : 41-48. Antarès grondait. Cam tentait le missile longue distance, mais n'envoyait qu'un pétard mouillé. Beau joueur, Kerckhof rendait la possession et Pape fonçait engranger deux points : 43-48. Dubiez, puis Khalid manquaient leurs tirs, mais le second interceptait la relance et trouvait Alain, sans succès. Rageur, Cuthbert plantait le dunk et raflait le bonus en passant : 46-48. Sur la troisième faute de Charles, Eldridge n'entrait qu'un seul jet : 46-49. Pugnace, Khalid ajustait un triple de toute beauté, rétablissant ainsi la parité : 49 partout et faute offensive de Ramseyer ! Le BBD allait-il craquer ? Suite à une tentative infructueuse, Khalid s'emparait de son propre rebond, mais Cuthbert ne parvenait pas à assurer la finition. Au contraire, Kerckhof se voyait accorder un panier et son bonus, après une faute discutable de Charles : 49-52. JP à la peine, Ramseyer rendait pourtant la possession et Khalid, malgré Kerckhof, entrait un trois points, aussitôt refusé par le corps arbitral ! Deux lancers et 51-52. Ramseyer se démenait (+2), tandis que Khalid et Monroe donnaient des signes de fatigue. Après un nouvel échec du meneur manceau, Pape tirait les marrons du feu : deux lancers et la quatrième faute de Ramseyer… mais un seul point : 52-54. Combattif, Ramseyer repartait à l'assaut : 52-56. JP puisait dans ses réserves : 54-56. Alors que Le Mans s'accrochait, Hawkins, oublié par la défense, assommait Antarès : 54-59 à 1'47" ! Bousculé de toutes parts, JP n'obtenait pas le moindre coup de sifflet et Harris enfonçait le clou : 54-61. Avec l'énergie du désespoir, Khalid bandait ses forces et ranimait la flamme : 57-61 ! Sur la ligne, Eldridge se montrait pataud : 57-62. Pape filait au cercle : 59-62… Le suspens devenait étouffant. Bien ciblé par la défense, Eldridge récidivait : 59-63. Il restait 16"1 ! Khalid et JP retrouvaient leurs automatismes : 61-63 ! Quelle tension… Aux lancers, Harris, hélas, faisait mieux qu'Eldridge : 61-65. À 5"8 du dénouement, Cam expédiait un tir improbable dans l'air surchauffé. 1"6 à jouer : Boulazac tenait son exploit et Dubiez entérinait la victoire de son équipe en entrant ses deux jets, pour la plus grande joie d'une cinquantaine de supporters sympathiques, récompensés pour avoir fait le déplacement. Score final : 61-67.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Khalid, l'homme des fins de match...

Visiblement fatigués et dépourvus d'imagination, les Manceaux, constamment gênés par la zone press de visiteurs très solidaires, encaissaient donc leur seconde défaite à domicile (sans compter Moscou...). Les efforts de JP, de mieux en mieux ciblé par les défenses, le réveil tardif de Khalid gêné par les fautes, les éclairs intermittents de Pape et le bon match de Cuthbert (16 pts, 6 pds, 5 rbds pour 21 d'éval) n'auront pas suffi : le collectif a paru émoussé, l'adresse n'était pas au rendez-vous et ce ne sont pas deux ou trois décisions litigieuses qui suffisent à expliquer la perte du match. Ici et là, dans les tribunes, se murmurait, à tort ou à raison, qu'il manque un clutch player, avec un tir lointain vraiment fiable, à cette équipe. En tous cas, il lui faudra réagir promptement : si la défaite de Chalon contre Roanne vient limiter l'ampleur des dégâts en tête du championnat, il faudra montrer un tout autre visage pour écarter définitivement Riga, mercredi ! La réaction est attendue…

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-Boulazac (saison 2012-2013)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marcq En Baroeul recherche joueurs pour la saison 2012/2013
» saison 2012/2013
» Zone indiv Saison 2012-2013
» [ Championnat d'ITALIE ] Saison 2012-2013
» Echanges d'invitations saison 2012/2013 en Dordogne (24)!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2012-2013-
Sauter vers: