AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Compte-rendu du match de playoffs contre le SLUC Nancy...

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


Compte-rendu du match de playoffs contre le SLUC Nancy... Empty
MessageSujet: Compte-rendu du match de playoffs contre le SLUC Nancy...   Compte-rendu du match de playoffs contre le SLUC Nancy... Icon_minitimeMer 23 Mai 2012 - 16:14

Un cœur de champion ?

Quatrième ou cinquième ? Cinquième ou quatrième ? Entre contre-performance (à Dijon…) et sursaut salutaire (à Nanterre...), le MSB aura maintenu le suspens jusqu'au bout, même si l'adversaire à venir était déjà connu depuis quelque temps : rien moins que le SLUC, le champion en titre, battu sur le fil à Antarès, malgré Nicolas Batum, mais, par la suite, large vainqueur à Gentilly ! Mais fi de la saison régulière : pour les playoffs, c'est bien connu, les compteurs sont remis à zéro et rien n'est jamais acquis... d'autant que Nancy, en l'absence de King, avait recruté Baxter, tandis que Le Mans, privé de Henri, alignait Antoine Eïto.

Compte-rendu du match de playoffs contre le SLUC Nancy... 26384 Compte-rendu du match de playoffs contre le SLUC Nancy... 26384 Compte-rendu du match de playoffs contre le SLUC Nancy... 26384 Compte-rendu du match de playoffs contre le SLUC Nancy... 26384
Si JP gagnait l'entre-deux et transmettait la balle à Max, sur la série de passes qui suivait, Linehan était tout proche de l'interception et Taylor manquait sa première tentative. Shuler, au contraire, réussissait un triple et donnait l'avantage aux visiteurs. En capitaine courageux, JP répondait présent : 2-3. Amagou (+2) accélérait le jeu et Max peinait à suivre le rythme. Moerman pointait le bout de son shoot (+2), tandis que Taylor, puis JP se voyaient rapidement siffler une première faute. Si Linehan ratait son tir, Charles ne faisait pas mieux ; si Amagou se dribblait dans les pieds, Marcellus commettait une faute d'attaque ; de la brique d'Akingbala, JP ne tirait aucun profit. Le score toujours bloqué à 2-7, de part et d'autre, les défenses neutralisaient les attaquants, à l'image de Charles qui bloquait Akingabala. Rompu à ce petit jeu, Linehan qui, pourtant, ne cessait de poser des antennes sur Taylor, poussait le meneur manceau à la faute et obtenait même, sous les sifflets, deux lancers plutôt complaisants : 2-9 ! Avec deux fautes, Taylor, relayé par Antoine (Eïto et non pas Diot, on l'aura compris !), regagnait son banc. Alex, entré en jeu lui aussi, ratait son premier tir et JP, poussé dans le dos en toute impunité, ne parvenait pas à transformer sa claquette. Marcellus, pugnace, interceptait, mais sa passe s'égarait entre des mains nancéiennes ! Moerman n'en faisait rien de plus et Marcellus manquait une nouvelle opportunité de réduire l'écart. Antoine s'étant démené avec succès pour bloquer l'offensive adverse, JD prenait un temps mort. Alain, aussitôt, apportait un peu d'air à ses partenaires (+2), mais Moerman, à trois points, douchait l'enthousiasme : 4-12 ! Alain, cette fois, ne trouvait pas la bonne distance. Akingbala manifestait alors sa présence en montant au dunk : 4-14. Alex servait Travon (+2), mais Antoine, auteur de la cinquième faute collective mancelle, envoyait Amagou, intenable, sur la ligne : 6-16. Antoine, en fin de possession, ne parvenait pas à se sortir d'affaire. À l'aise derrière l'arc comme dans la peinture, Amagou enfonçait le clou : 6-19 ! Alex, en échec, Samnick rendait le cuir, sans qu'Antoine puisse en tirer bénéfice. Le véloce Shuler assommait un peu plus les Tangos, totalement impuissants face à l'adresse insolente de leurs hôtes d'un soir : 6-22. En désespoir de cause, JD renvoyait Taylor au charbon. Le Virus signait alors sa première faute officielle et Taylor trouvait enfin Alex pour le premier shoot primé du Mans : 9-22. Sur ces entrefaites, Nancy perdait le ballon et Grant donnait à Alex deux jets, aussitôt transformés : 11-22. Sylla calmait les esprits d'un dunk furieux : 11-24. Si Alain échouait dans son effort, Taylor lui offrait une seconde chance : 13-24. Sylla, pourtant, récidivait et mettait un terme au premier round : 13-26 !
En manque de réussite face à des Nancéiens très agressifs et très adroits, le MSB peinait à trouver ses marques, malgré les efforts d'Alain et quelques éclairs d'Alex.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Alain a fait son possible !

Une faute de Charles, un échec d'Akingbala, un autre de Charles, une interception d'Alex, rien n'était facile ! Travon, victime de Baxter, entrait cependant ses lancers : 15-26. En échec, Linehan se retrouvait au sol et confirmait, sous les huées, ses talents de comédien, déjà observés par le passé. Travon en difficulté au tir, le MSB serrait les coudes et posait une trappe sur le porteur du ballon. Si Taylor manquait son shoot, il interceptait ensuite la remontée de balle et offrait le panier à Marcellus : 17-26. Flairant le danger, J.-L. Monschau stoppait alors le jeu pour rameuter ses troupes. Akingbala donnait ensuite le tempo (+2), mais JP n'était pas en reste : 19-28. La passe d'armes se poursuivait, mais si le grand pivot nigérian se montrait maladroit, notre Brésilien favori scorait et obtenait même le bonus : 22-28. Respectivement victimes de Charles et de Moerman, Akingbala, puis Marcellus laissaient, chacun à son tour, un lancer en route : 23-29. Malgré une faute de Marcellus, Amagou allait au panier, mais manquait son jet de pénalité : 23-31. JP, omniprésent, réduisait encore l'écart (+2), poussait Akingbala à l'erreur et offrait à Alex l'occasion de ramener son équipe à deux petites possessions du SLUC : 27-31. Le public commençait enfin à y croire ! Cependant un panier d'Akingbala (+2) et, surtout, une balle perdue plus tard, Moerman (+3) jouait au rabat-joie : 27-36. Perturbé, JP laissait le cuir s'échapper, sans trop de dommages puisque Moerman ne parvenait pas à récidiver. Pourtant, un échec d'Alain plus tard, l'ailier lorrain se voyait accorder un tir, stoppé en phase descendante : 27-38. JP réagissait (+2) et poussait Amagou à la faute : 30-38. Linehan expédiait alors un shoot très toxique pour les organismes manceaux : 30-41 ! Tout semblait à refaire, d'autant que la balle, de nouveau, glissait des mains de JP et que Shuler, contré irrégulièrement par Alex, entrait ses lancers : 30-43. Alex, à son tour, se faisait subtiliser le ballon et Max envoyait Baxter sur la ligne, pour un petit 1/2 : 30-44. Sur une superbe combinaison, exécutée rapidement par Antoine et Alain, JP ajoutait encore deux points à ses statistiques personnelles : 32-44. Shuler, bien esseulé, mais un pied sur la ligne, se mettait, lui aussi, en évidence, empêchant le MSB de gagner ce quart temps !
Revenus à quatre petits points sous l'impulsion d'un formidable JP, les Tangos, trop souvent dépassés par la vitesse des contre-attaques adverses, avaient ensuite connu un nouveau trou d'air. La mi-temps allait-elle permettre à JD de recadrer ses hommes ?

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
La note positive de la soirée : la bannière hissée pour les Espoirs,
champions de France !

JP ayant dressé un rempart infranchissable devant Linehan, Taylor retrouvait sa patte à 3 points : 35-46. Sur une transmission hasardeuse de leurs adversaires, les Manceaux récupéraient même la possession, sans que Travon en tire l'avantage attendu. Sur la contre-attaque, fatalement, Shuler filait au cercle : 35-48. JP perdait la balle et, frustré, heurtait le Virus, mais Amagou ratait son tir et Charles servait JP dans la raquette : 37-48. Shuler baissant un peu de régime, le capitaine manceau poursuivrait son œuvre : 39-48. Linehan se faufilait dans la peinture (+2), mais JP se muait en passeur pour Marcellus : 41-50. Attentif, J.-L. Monschau rappelait son gang, après une nouvelle perte de balle. Dans une situation presque déspérée, Marcellus combinait reverse et shoot depuis l'arrière du panneau : 43-50. Les Manceaux se rapprochaient… et le SLUC, sur un retour en zone provoqué par la défense, rendait la possession ! Sans doute bousculé, JP, hélas, manquait sa tentative, tandis qu'Amagou mettait de l'argent au coffre : 43-52. Charles, toujours en échec, écopait de sa troisième faute. Par chance, Shuler, comme Charles dans l'intervalle, échouait à deux reprises. Marcellus ressortait alors la balle pour Taylor qui ne se faisait pas prier : 46-52 ! Six points seulement ! Le MSB était de retour... Sérieux, Akingbala payait de sa personne : 46-54. Sur une action plus que litigieuse de Linehan — qui semble toujours bénéficier de la licence que dénonçait Vincent Collet, l'an passé —, Moerman, encore lui, assénait, avec la bienveillance incroyable de la planche, un coup très rude aux Tangos : 46-57 ! Tout était à nouveau à refaire ! Charles s'obstinait, en vain. Amagou lâchait un lancer en chemin, mais, suite à une mauvaise touche d'Antoine, tout juste entré pour remplacer Alex, superficiellement blessé, Akingbala enfonçait le clou : 46-60. Marcellus se dribblait sur le pied et Travon offrait deux jets à Akingbala, qui se contentait de 50% : 46-61. Las ! Moerman s'emparait du rebond offensif ! Baxter, peu en jambes, rendait le cuir. Marcellus expédiait un gros parpaing, heureusement touché par un Nancéien. Sur la touche, Alex montait au cercle et obtenait le bonus : 49-61. Nonobstant, Sylla faisait parler sa puissance et, comme Charles complétait sa collection de tirs manqués, Amagou maintenait le MSB sous l'eau, avec deux points & one : 49-66. Alain, au buzzer, passait la barre des 50 points. Shuler puis Taylor, avec juste deux pauvres secondes à sa disposition, laissaient le score inchangé : 51-66.
Revenu, une seconde fois, tout près de son adversaire, grâce aux efforts de Taylor, de JP et de Marcellus, le MSB, toujours pénalisé, à l'image de Charles, par une adresse déficiente, avait de nouveau bu la tasse. L'affaire semblait mal engagée…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
La rage de Taylor, face à un Virus rarement sanctionné !

Dès la reprise de la dernière période, Alex écopait de sa quatrième faute et Travon manquait un tir. Après des fautes de Sylla, puis de Kurtz, Alain héritait d'une série de lancers, qu'il gâchait intégralement. Sans état d'âme, Amagou assassinait froidement son club formateur : 51-69. Taylor bousculé dans l'indifférence totale du corps du corps arbitral, Amagou ajoutait encore 2 points à son tableau de chasse : 51-71. Devant son public médusé, le MSB sombrait et Alain s'embrouillait dans ses pas. Kurtz ratait pourtant sa tentative et AK47 relevait la tête : 53-71. Si Linehan faisait moins bien, Alex ne faisait pas mieux et Charles commettait sa cinquième faute. À 0/2, Akingbala lâchait un peu de lest et JP réduisait l'écart : 55-71. Shuler, Alex, Shuler à nouveau, puis Alain rivalisaient de maladresse, mais Taylor récupérait le rebond et, en deux fois, marquait un panier : 57-71. Kurtz ouvrait son compteur, contrairement à Max, avant que Taylor ne rattrape le coup : 59-73. Shuler y allait de son petit flotteur et Max, cette fois, entrait ses premiers points : 61-75. Si Amagou ralentissait un peu la cadence, Alex, à son tour, écopait de sa cinquième faute. Après une phase défensive assez longue, Grant, derrière la ligne, achevait, au buzzer, d'écœurer les Manceaux : 61-78. Après la faute une brique de Marcellus et une faute de Max, JD soldait la fin de match, sans doute pour préserver les organismes : Thomas et Babacar faisaient leur apparition. À 100% aux lancers, Shuler leur souhaitait la bienvenue sur le parquet : 61-80. Marcellus expédiait un très joli rainbow shot, mais la balle tournait sur l'arceau et ressortait, comme pour résumer le match ! De son côté, Grant remettait le couvert à trois points : 61-83. Thomas tentait sa chance, sans succès, mais Marcellus prenait le rebond et lâchait ses dernières forces : 63-83. Syllla s'appliquait sur sa ligne, à 2/2, tandis que Thomas s'escrimait en vain : 63-85. Babacar donnait deux jets à Grant qui soignait ses statistiques : 63-87. Le Mans buvait le calice jusqu'à la lie. Marcellus ratait un de ses jets, avant que Sylla n'entre un panier et ne gaspille son bonus : 64-89. Pour conclure, Marcellus mettait un terme au calvaire des Tangos sur une dernière gamelle !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Alex n'est pourtant pas resté inactif !

Face à un SLUC très motivé et surtout très adroit — avec 5 joueurs à plus de 10 points et un pourcentage de 50% aux tirs à 3 points (contre 14,3 !) —, les Manceaux, malgré une légère domination au rebond (33 à 29), n'ont pas vu le jour. Par deux fois pourtant, ils sont revenus à 4, puis à 6 points, avant de baisser pavillon ! Comme le dit JP, meilleur joueur sur le terrain (20 pts, 8 rbds, 1 pd, pour 23 d'éval), "maintenant, c'est vaincre ou mourir !" Les vœux de tous les vrais supporters manceaux vous accompagnent à Gentilly, Messieurs !

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sneaker
Joueur espoir
sneaker


Compte-rendu du match de playoffs contre le SLUC Nancy... Empty
MessageSujet: Re: Compte-rendu du match de playoffs contre le SLUC Nancy...   Compte-rendu du match de playoffs contre le SLUC Nancy... Icon_minitimeMer 23 Mai 2012 - 21:31

merci Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


Compte-rendu du match de playoffs contre le SLUC Nancy... Empty
MessageSujet: Re: Compte-rendu du match de playoffs contre le SLUC Nancy...   Compte-rendu du match de playoffs contre le SLUC Nancy... Icon_minitimeSam 26 Mai 2012 - 8:39

Pas de quoi ! La bonne nouvelle, c'est que ce compte-rendu ne sera pas le dernier de la saison !

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Compte-rendu du match de playoffs contre le SLUC Nancy... Empty
MessageSujet: Re: Compte-rendu du match de playoffs contre le SLUC Nancy...   Compte-rendu du match de playoffs contre le SLUC Nancy... Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Compte-rendu du match de playoffs contre le SLUC Nancy...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte-rendu d'un entretien avec Roger Garcia
» compte rendu test VO2 max
» Compte-rendu marathon et semi-marathon d'Annecy
» compte rendu saintélyon
» C.R compte rendu de premier cours de krav

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2011-2012-
Sauter vers: