AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Compte-rendu du match contre la Chorale de Roanne...

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


Compte-rendu du match contre la Chorale de Roanne... Empty
MessageSujet: Compte-rendu du match contre la Chorale de Roanne...   Compte-rendu du match contre la Chorale de Roanne... Icon_minitimeMer 4 Mai 2011 - 16:33

UNE CHORALE À LA PAGE ?

Après une première moitié de saison harmonieuse, terminée à la première place, la Chorale a dégringolé au classement après avoir produit une série de couacs, consécutifs au renouvellement de plusieurs de ses membres : le ténor, K.C. Rivers, parti donner de la voix ailleurs, son remplaçant, Davis, a tardé à se fondre dans le groupe et il a fallu embaucher un pigiste, le pataud Ben McCauley, pour remplacer le soliste Dylan Page... Défait lors de ses trois derniers matches à domicile, mais vainqueur avec la manière à Poitiers, le MSB, toujours privé d’un de ses cadres avec la blessure de Mika, avait donc tout à craindre d’une équipe ambitieuse et enfin au complet ! Les play-offs n’étaient pas encore tout à fait dans la poche...

Compte-rendu du match contre la Chorale de Roanne... 26384

Si dès l’entame, Rob, intégré au cinq majeur, se montrait une octave au-dessus du monumental Nsonwu-Amadi, Alex, éblouissant à Saint-Éloi, commençait sur une fausse note. Revanchard, Nsonwu-Amadi plaquait un accord majeur sur la tête de JP qui commettait sa première faute : 0-3 ! Bien servi par Antoine, JP répondait en mineur (+2), avant qu’Alex n’intercepte et ne donne l’avantage au Mans: 4-3. Page fêtait ensuite son retour en fanfare, au terme d’une série de rebonds offensifs roannais : 4-5. Sur ces entrefaites, les hommes en gris sifflaient une faute offensive au capitaine manceau que JD rappelait aussitôt sur le banc... Diabate profitait du désarroi pour monter au pupitre : 4-7. Et les malheurs de s’abattre sur le MSB : Rob manquait sa tentative, Thierry perdait la balle qu’Antoine venait de récupérer et les deux hommes sortaient, l’un après l’autre, le premier touché au dos, le second saignant du nez. Un vent d’inquiétude parcourait les travées d’Antarès... d’autant que Charles ratait sa cible et que Davis filait au cercle : 4-9. Marco, désormais seul à la baguette, zigzaguait dans la raquette et réduisait l’écart : 6-9. Alex, très applaudi, interrompait la remontée du ballon, sans que Ben parvienne à scorer. Par chance, Nsonwu-Amadi envoyait Rob au tapis et son panier n’était pas validé. Alex, pourtant, ne parvenait pas à trouver la mesure, contrairement à Davis qui récitait ses gammes : 6-11. Marco, de loin, était à la peine, mais ses camarades, par deux fois, dominaient le rebond et Rob alimentait la marque : 8-11. Si Page était encore un ton en-dessous, un retour en zone de ses adversaires du soir lui offrait une seconde chance de se mettre au diapason : 8-13. Rob, très présent sous les panneaux, ayant manqué un tir, Davis jouait au métronome : 8-15. Thierry effectuait son retour sur le parquet, juste avant qu’Alex ne donne le LA : 10-15. Dunn répliquait aussitôt (+2) et, Thierry ayant manqué son tir tendu, Downey, à son tour; poussait la chansonnette : 10-19. À -9, privés d’Antoine blessé, et de JP, handicapé par les fautes, les Manceaux étaient en difficulté. Bousculé par Nsonwu-Amadi, Rob transformait toutefois ses lancers et Alex sonnait la révolte : ayant coupé une ligne de passe, il montait au panier, obtenant et transformant le bonus : 15-19. Dunn tentait bien de rétablir le tempo (+2), mais Alex, sur un virevoltant reverse, imposait le sien : 17-21. Le dernier effort de Diabate restait vain et le buzzer retentissait.
Malgré bien des déboires, le MSB, très soudé, avait fait front avec courage. Les efforts collectifs en défense et au rebond, la solidité de Rob dans la peinture et le finale étincelant d’Alex avaient permis de limiter les dégâts.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Alex, premier violon.

Après l’échec de Diabate et celui de Rob, en contrepoint, Downey entrait un seul de ses lancers : 17-22. Thierry, puis Mipoka, échouaient, l’un après l’autre, avant que Marco ne les imite. Présent au rebond, Thierry captait pourtant le ballon (+2), avant que Marco, qui venait d’intercepter, ne lui fournisse l’occasion de relancer vraiment la partie : 21-22. Le récital défensif du MSB se poursuivait avec Alex qui interceptait une fois de plus, sans que Rob, sans doute poussé dans le dos, puisse redonner l’avantage aux siens. Mécontent, l’Américain maugréait, ce qui n’était guère du goût de l’arbitre qui lui infligeait, sous les huées, une faute technique. Conspué, Page manquait ses lancers, mais, après un échec de Braud, Davis reprenait en solo : 21-24. Après des maladresses d’Alex, de Page, puis de Marco, Charles s’emparait du rebond et claquait un dunk époustouflant : 23-24. Une interception d’Alex et un flop de Thierry plus tard, le même Charles récidivait avec le panier & one, svp ! À 26-24, la Chorale déchantait : Page ne trouvait pas le rythme. Bien démarqué, Ben choisissait le moment idéal pour un contre-ut à trois points : 29-24. Les Roannais encaissaient un 8-0, série en cours ! Page s’appliquait (+2), sans parvenir, après un marcher de Charles, à confirmer. Ce dernier manquait lui aussi un tir, mais Thierry contrait Nsonwu-Amadi, avant de lui faire la nique de l’autre côté du terrain : 31-26. Si Davis dévissait, Marco envoyait un airball et Amagou, à 100% aux lancers, réduisait l’écart : 31-28. Charles, gonflé à bloc, confondait un peu vitesse et précipitation, mais Thierry, en embuscade, était à la finition : 33-28. Davis, à contretemps, ne captait pas la passe de Diabate, et Charles profitait de l’occasion : 35-28. Une faute offensive de Page plus tard, Marco se présentait sans trembler sur la ligne des lancers (2/2) et, comme ni Diabate, ni Nsonwu-Amadi ne réussissaient dans leurs entreprises, Alex, en premier violon, concluait le mouvement sur un somptueux rainbow shot : 40-28.
Selon un scénario totalement inédit et face à une des équipes les plus offensives du championnat, les Manceaux l’emportaient 23 à 7. Très concentré dans son rôle de chef d’orchestre, Marco distribuait le jeu avec application, tandis que ses partenaires, très présents en défense, se relayaient au scoring. Les indicateurs étaient au vert, malgré la blessure d’Antoine.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Marco, à la baguette.

La pause terminée, JP refaisait son apparition sur le parquet. Ben manquait son premier essai, contrairement à Amagou qui, après un tir primé (+3), relançait son équipe avec un 100% aux lancers : 40-33. Emmenés au bout de la possession sur l’action précédente, les attaquants manceaux tentaient de réagir, mais Charles manquait son coup et Davis, à deux points, concluait un méchant 0-7 roannais : 40-35. Sentant le danger, Alex allait au charbon (+2) et Charles interceptait sans que quiconque puisse le stopper : 44-35. Ouf ! Nsonwu-Amadi ne parvenant pas à bloquer la passe hasardeuse qui lui était adressée, Charles héritait du ballon : en vain. Sur la contre-attaque, les pieds d’Alex s’empêtraient dans ceux de son adversaire et l’Américain restait à terre, avant de se relever sous les vivats du public et des Félins qui scandaient son nom. Page n’étant toujours pas… à la page Laughing , Charles continuait de faire valser les défenseurs adverses : 46-35. Si Diabate faisait de son mieux (+2), tandis que JP essayait sans succès d’apporter sa contribution, Charles, survolté, prenait le rebond, manquait son tir, retournait à l’assaut et scorait, avec le bonus : 49-37 ! Malgré l’échec de Rob, c’étaient encore les Manceaux qui marquaient, suite à une belle interception de Marco, qui déposait un petit lay-up dans le cercle roannais, non sans un regard narquois vers JDC, impuissant sur son banc : 51-37. À trois points, Diabate, endiguait un instant l’hémorragie, d’autant que Charles n’était qu’à 50% aux lancers : 52-40. Trompé, une fois n’est pas coutume, par la feinte de Nsonwu-Amadi, JP écopait de sa troisième faute, mais l’immense pivot roannais ne transformait aucun de ses jets. Le MSB campait au-delà des trois secondes réglementaires dans la raquette adverse et se faisait sanctionner, mais JP prenait sa revanche et bâchait son vis-à-vis, de sorte que Charles, alimenté par Thierry, pouvait soigner ses stats : 54-40. Intraitable en défense, Marco subtilisait la balle et Charles, contré irrégulièrement, ajoutait deux lancers à son compteur : 56-40 ! Tandis que Braud passait à côté de son match, Charles, en ébullition, s’illustrait aussi au rebond, avant de repartir à l’assaut, sans succès, en l’occurrence. Amagou, de loin, s’efforçait de réveiller une Chorale aphone : 56-43. De retour dans le quintette, Alex confondait jazz et java, mais son marcher demeurait sans conséquence, puisque Rob, implacable, contrait Page. La Chorale étant à 5 fautes, Ben se voyait attribuer deux lancers : 58-43. Henri remplaçait Alex, gêné par le coup qu’il avait reçu. Au four et au moulin, Marco bloquait les vélléités de Diabate et d’Amagou et Ben se retrouvait derechef sur la ligne : même causes, mêmes effets, pour finir le quart temps à 60-43.
En dépit d’une passagère embellie choralienne, le MSB l’emportait 20-15. Bien soutenus par tout le groupe, Marco et Charles régalaient l’assistance.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Charles, ni 3, ni 4 : un homme-orchestre, ce soir !

Si Davis affichait de belles intentions (+2), Marco contournait tout le bloc adverse et portait la marque à 62-45, avant de regagner son banc. Henri prenait le relais, la Chorale perdait la balle, Charles poursuivait son festival : 64-45. Seul Davis surnageait vaguement : 64-47. Sur la phase de jeu suivante, il échouait pourtant, tout comme Alex auparavant. Downey malmenait Henri et scorait : 64-47. JP, lui, prenait tout son temps et délivrait un caviar à Charles, toujours disponible : 66-49. Nsonwu-Amadi faisait acte de présence dans la peinture : 66-51. Henri contré, Page en échec, Ben à la faute, Diabate cherchait en vain Davis et envoyait la balle dans les gradins. Sûr de son basket, Marco lui donnait la leçon et réussissait une passe magnifique que JP exploitait sans trembler : 68-51. Si un alley-oop de Davis avortait de justesse, Braud sortait enfin de l’ombre (68-54), mais une faute de Downey rendait l’initiative aux Manceaux. À 5’ 7” du dénouement, JDC, furieux, réclamait un temps mort. Charles poussé en fin de possession, Downey, décidément peu inspiré, laissait un lancer en route : 68-55. Rob puis Braud en échec, Alex offrait deux points supplémentaires à Charles : 70-55. Davis tirait la langue, tandis que JP, après une feinte de tir, faisait cadeau de deux points, avec la faute, à l’inévitable Charles : 73-55. La Chorale ne sachant plus à quelle Muse se vouer, Ben haussait encore le ton : 76-55. À 2’ 41” du terme, malgré 21 points d’avance, Charles était au sol et se battait pour arracher un ballon, comme si la survie de son équipe en dépendait ! Nsonwu-Amadi ayant entré un lancer, Marco trouvait JP, toujours bien placé : 78-56. Nsonwu-Amadi, pour l’honneur, ripostait : 78-58. Henri et Thierry grapillaient un peu de temps de jeu, mais le MSB ne relâchait pas pour autant son étreinte : après un échec de JP, Marco coupait une ligne de passe et servait Ben pour le deux points & one : 81-58. Alors que Diabate se débattait sans succès, Marco, en lay-up, enfonçait encore le clou : 83-58. Telle une patate chaude, la balle échappait aux Roannais et Pierre-Étienne relayait Marco, auteur d’un match plein ! Henri repérait alors Rob qui corsait encore un peu l’addition : 85-58. L’ultime tentative de Page laissait inchangé ce score douloureusement symétrique pour les visiteurs...

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
L'or-ange était de rigueur...

Après un début chaotique et la blessure d’Antoine — que chacun souhaite bénigne —, le MSB avait rapidement revu sa partition et avait donné une leçon de tango aux Choraliens. Sous l’impulsion d’Alex (14 pts/ 5 interceptions pour 16 d’éval) et les coups de boutoirs de Charles — qui, selon la formule de JDC, avait fêté “son jubilé”, signant un double-double (28 pts, 11 rbds), plus 2 passes décisives et 2 interceptions pour 30 d’éval ! —, les Manceaux offraient, pour leur dernier match à domicile avant les play-offs, une victoire convaincante à leurs supporters, au terme d’une superbe prestation collective (104 d’éval) : Marco (10 pts/4 rbs/6 passes décisives/2 interceptions pour 16 d’éval), Ben (13 pts/2 rbds/3 interceptions pour 14 d’éval), Rob (6 pts/8 rbds/2 contres/une interception pour 10 d’éval), sans oublier Thierry (8 pts/5 rbs/1 passe soit 9 d’éval) et JP, trop vite pénalisé par les fautes (6 pts/3 rbds/1 passe et 7 d’éval pour seulement 14 minutes de jeu). Désormais qualifiée pour les phases finales, l’équipe pourrait même, en gagnant au Havre, accrocher la 7e place, car le HTV, privé de Krupalija, sera en péril à Poitiers. Le CB n’en serait peut-être pas fâché...

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Compte-rendu du match contre la Chorale de Roanne...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte-rendu d'un entretien avec Roger Garcia
» compte rendu test VO2 max
» Compte-rendu marathon et semi-marathon d'Annecy
» compte rendu saintélyon
» C.R compte rendu de premier cours de krav

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2010-2011-
Sauter vers: