AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Compte-rendu du match contre Paris-Levallois

Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
The Dunk


Compte-rendu du match contre Paris-Levallois Empty
MessageSujet: Compte-rendu du match contre Paris-Levallois   Compte-rendu du match contre Paris-Levallois Icon_minitimeVen 5 Nov 2010 - 23:08

À vau-l'eau contre Levallois


Fidèle à ce qui va devenir une habitude, l'immense Yogg-Sototh avait parfaitement posé les termes du match, ou plutôt du combat, de ce vendredi : à ma gauche, à ma droite... le duel serait sans merci entre ces deux équipes qui avaient pour point commun d’avoir perdu à domicile — mais pas sur le même score — face aux joueurs du STB Le Havre !
Oubliées, les confrontations passées : avec des effectifs fortement renouvelés, bien malin qui pouvait aventurer un pronostic ferme et définitif ! L’enjeu, pourtant, était de taille : une nouvelle défaite à domicile pouvait jeter le doute dans les esprits parisiens ; une contre-performance supplémentaire risquait de placer les Manceaux en situation délicate pour recevoir, la semaine prochaine, un Cholet Basket revigoré par sa première victoire en Euroligue... mais n’anticipons pas !
Si le MSB était encore privé de Charles Kahudi, le P.-L. jouait sans Jimmal Ball et sans Guillaume Yango, qui manquait donc ses retrouvailles avec son ancienne équipe.
À l’entrée du premier round, Alain Koffi, Ben Dewar, Alex Acker, Antoine Diot et J.-P. Batista se présentaient sur le parquet, face à Lamont Hamilton, Andrew Albicy, David Noël, Marcellus Sommerville et Bracey Wright. Dupraz et Jackson s’observaient du coin de l’œil. Vae victis !
L’entre-deux est gagné par Alain, mais Alex manque son premier tir. Le PL prend alors l’avantage sur un trois points de L. Hamilton. Le MSB perd ensuite la balle sur une faute d’Alain et Sommerville ajoute deux points. Les Manceaux sont fébriles et Ben effectue un passage en force logiquement sanctionné. Ils serrent enfin les rangs et récupèrent la balle au bout des 24 secondes, mais leurs adversaires interceptent et scorent par Hamilton qui obtient le lancer-bonus : 8-0 ! Malgré un bon contre de Ben, la défense mancelle gâche son propre travail, avec un festival de balles perdues (six en 4 minutes !).
Marco fait son entrée à la place d’Alex et ouvre le score pour le MSB : 10-3. Ouf ! JP combine ensuite avec Ben : superbe passe et 10 à 5. JP ajoute 2 points, mais le PL se reprend et se hisse à 14-7. JP obtient ensuite deux lancers sur une faute d’Hamilton, mais manque ses deux essais ! Heureusement, Marco intercepte et réduit le score : 14-9. Le petit meneur manceau ramène son équipe : passe décisive sur JP et 14-11 ! Le Mans a même une balle d’égalisation, mais la passe missile de Marco n’est pas captée par JP, qui sort, en compagnie d’Alain, tandis que Thierry et Ryvon font leur apparition. Les Manceaux s’y reprennent ensuite à trois fois et 16-13 par Ben, puis 16-15 par Thierry. Sommerville sonne la révolte pour Paris et, libre de tout marquage, permet à son équipe de reprendre un peu de marge : 19-15 !
Un peu sonnés par les premiers swings des Parisiens, les Manceaux réagissent et placent quelques beaux directs pour revenir dans le combat.
Au début du deuxième round, JD aligne Ben, Thierry, Marco, Ryvon et Alex. Marco pénètre comme une bombe la raquette adverse et trouve Alex pour un 19-17, avant d’égaliser à 19 partout. Entrent en jeu Henri et Antoine, à la place de Ben et de Marco. L’adresse parisienne est en baisse, mais les Manceaux sont dans la pénalité. Ryvon rejoint le banc au profit d’Alain qui, à peine entré, manque un alley-oop. JP remplace Thierry, après quoi Alex se fait alors siffler un passage en force plus que discutable et Aka redonne l’avantage à son équipe, très provisoirement : Alain égalise en effet à 21 partout. Le Mans domine le rebond et Dupraz demande un temps-mort. Même si le score est de parité, l’évaluation est de 31 à 17 en faveur des visiteurs !
À la reprise, Hamilton écope de sa deuxième faute sur un passage en force et les locaux perdent la balle. Antoine pénètre sous le cercle et donne, pour la première fois, l’avantage à son équipe : 21-23 ! Wyatt manque un lancer, mais Paris récupère le rebond, à deux reprises et reprend la tête 24-23. Sur une contre-attaque bien menée par Marco et Ben, Alain écrase un dunk. Les deux clubs se rendent coup pour coup : suite à un panier de Ben, Albicy envoie à trois points : 29-27, puis 31-27 par Wright.
Le gong retentit ! Le MSB est bien revenu dans le match, grâce, notamment, à un excellent Marco Pellin, mais l’absence de Charles se fait sentir et nos intérieurs ne sont pas dominants comme ils devraient l’être. Alain est plus discret qu’en début de saison et JP tarde décidément à retrouver une forme optimale, comme en témoignent ses deux échecs consécutifs aux lancers. Ajoutons qu’Antoine marque peu et que Ben, très actif sur le terrain, manque de munitions à trois points (Le Mans est à 1 sur 6). Côté P.-L., Albicy semble moins à l’aise que lors de ses dernières prestations et Noël est transparent, mais l’équipe, collectivement active et motivée, récupère pas mal de deuxièmes chances.
Le troisième round commence en fanfare par un tir primé d’Antoine, qui enchaîne sur une interception : 31-32 ! Wright et Hamilton réagissent : 36-32, mais JP puis Thierry ramènent leur équipe à 36 partout. C’est ensuite Ben qui troue la défense et donne deux points d’avance au MSB. La balle semble glissante, Alex la laisse échapper, de sorte qu’Albicy part en contre-attaque, obtenant deux lancers (1/2). L’arbitrage, plutôt tatillon sur de pseudo-passages en force d'Acker, puis deux mauvaises passes d’Antoine permettent à Paris de respirer : 39-38. Enfin, une belle combinaison : Alain ressort la balle sur Ben qui met son tir primé ! Le Mans est de nouveau devant : 41-39, malgré un petit shoot manqué d’Alex. Ryvon revient sur le parquet. Dupraz réclame un temps mort... et le MSB perd sa seizième balle sur la remise en jeu. Albicy envoie un trois points assassin, mais Ryvon répond à 43-43, avant que Wright, seul dans son coin, ne remette le couvert à trois points.
Les Manceaux manquent affreusement d’adresse, alors qu’Hamilton enfile cinq points à suivre : série en cours 11-2 pour Paris, 50-43 à la fin du troisième quart temps !
Le round final peut débuter : ça sent le KO... 52-43. Le Mans paraît sonné par les uppercuts parisiens, mais Antoine réagit à trois points, avant que l’arbitre n’apporte son aide à Hamilton en lui accordant un panier imaginaire. Heureusement, Antoine retrouve la mire : 49-54. Alain transforme deux lancers (54-51), mais Wyatt récupère un caviar d’Albicy et relance son équipe : 56-51. Marco, JP et Alex font leur retour. Après deux lancers d’Hamilton, Paris se détache : 58-51. Les Manceaux cumulent 19 balles perdues affraid et Wright punit les Manceaux : 61-51. Acker ajoute deux points, mais Noël se réveille et à trois points, s’il vous plaît ! Le Mans est sonné et Wright corse l’addition : 12-2, série en cours ! Il reste quatre minutes : 66-55. Antoine sonne la révolte, suivi par Marco : 68-57. Dans la foulée, le vaillant petit manceau obtient deux lancers : 68-58, mais balle au Mans. Ben ramène même son équipe à sept points, par un beau panier primé en tête de raquette (68-61), avant d’intercepter sur la remise en jeu : 68-63 ! Hélas, Albicy, qui semble avoir terminé ses réglages, dépose un trois points qui fait très mal affraid : les Manceaux encaissent le choc et répliquent à deux points par Alex, qui rate son lancer-bonus, avant qu’Alain ne se fasse contrer ! À 72-65, les carottes semblent cuites, quand Alex shoote à trois points : 72-68. Sur l’action suivante, pourtant, le PL obtient deux lancers que transforme Sommerville : 74-68, score final !
Le MSB est KO debout.
Face à un gang parisien de sept joueurs très soudés, bien emmenés par Hamilton, Wright et, en seconde mi-temps, par Albicy, nos joueurs ont multiplié les maladresses : trop de balles perdues, trop de passes téléguidées, trop de lancers gâchés, trop de passivité au rebond, trop peu de pénétrations, peu ou pas de jeu collectif. Si les combinaisons intérieur-extérieur, avec extra-passe, étaient moins rares, l’équipe serait sans doute moins souvent en difficulté sur les fins de match. Seuls, Marco (10 points, 5 passes), Ben (16 points, 4 passes) et, en dernière période, Antoine (15 points, 4 passes) tirent un peu leur épingle du jeu ! Acker déçoit, une fois encore, et Charles manque cruellement à l’équipe.
L’équation est simple : JP + Alain + Ryvon + Thierry = 18 points...
Une vraie misère !

affraid What a Face affraid What a Face affraid What a Face

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Alex Acker dans la tenaille parisienne ([Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Pour un secteur annoncé comme l’arme fatale des Sarthois, nous sommes loin du compte. JD va devoir provoquer un véritable électrochoc s’il veut espérer offrir à ses supporters, la semaine prochaine, contre Cholet, champion en titre, autre chose qu’une troisième déroute consécutive, qui serait rien moins que la troisième défaite à domicile !
Il était une fois dans l’Ouest... mais c’est une autre histoire !
Tous à Antarès pour soutenir nos boys qui en ont grandement besoin !
On y sera...

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Compte-rendu du match contre Paris-Levallois
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Game 16 : OLB vs PARIS LEVALLOIS
» Compte-rendu d'un entretien avec Roger Garcia
» compte rendu test VO2 max
» Compte-rendu marathon et semi-marathon d'Annecy
» compte rendu saintélyon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2010-2011-
Sauter vers: